Tour de France
Tour de France - Quintana gagne, Bardet 2e, Alaphilippe résiste Photo : @TeamCOFIDIS

Tour de France - Quintana gagne, Bardet 2e, Alaphilippe résiste

La 18ème étape du Tour de France 2019 se déroulait ce jeudi entre Embrun et Valloire sur 208 kilomètres. Il s'agissait de la première étape disputée dans les Alpes et le grand vainqueur du jour se nomme Nairo Quintana, qui remporte là sa troisième victoire d'étape sur la Grande Boucle. Le Colombien de la Movistar, membre de la bonne échappée du jour, a lâché tous ses rivaux dans le col du Galibier et s'est présenté sur la ligne d'arrivée avec 1'34'' d'avance sur Romain Bardet (AG2R La Mondiale), 2ème de cette magnifique étape. Alexey Lutsenko (Astana) prend la 3ème place de l'étape. Peu attaqué par ses rivaux, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) conserve sa tunique jaune.

Tour de France 2019 - Quintana gagne la 18ème étape

Dans la course à la victoire dans le Tour, c'est Egan Bernal (Team Ineos) qui a fait la bonne opération, en reprenant une trentaine de secondes à ses principaux adversaires suite à son attaque à 2km du sommet du Galibier. Le Colombien remonte à la 2ème place du classement général. Derrière, c'est le statu quo, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), Geraint Thomas (Team Ineos) et Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) ayant fini ensemble. Grâce à sa chevauchée, Nairo Quintana remonte lui à la 7ème place du général.

Enchaînement terrible Vars - Izoard - Galibier

Certains observateurs l'avaient décrite comme étant l'étape reine de cette 106ème édition de la Grande Boucle, avec l'enchaînement du col du Vars, du col d'Izoard et du col du Galibier, dont le sommet était situé à 19 kilomètres de l'arrivée à Valloire. Dès le départ d'Embrun, les attaques fusent dans le peloton mais il faut attendre quasiment 50 kilomètres pour voir l'échappée du jour se former. Plus de 30 coureurs composent ce groupe de tête et certains déçus de ce Tour 2019 figurent dans celui-ci.

Bardet, Quintana, Adam Yates et Woods pour sauver leur Tour

Le groupe d'échappée est donc composé de Dylan Van Baarle (Team Ineos), Maximiliano Richeze (Deceuninck-Quick Step), Romain Bardet, Mikaël Cherel et Mathias Frank (AG2R La Mondiale), Damiano Caruso (Bahrain-Merida), Matthieu Ladagnous (Groupama-FDJ), Nairo Quintana, Andrey Amador et Carlos Verona (Movistar), Gorka Izagirre et Alexey Lutsenko (Astana), Amund Grondahl Jansen et Mike Teunissen (Jumbo-Visma), Alberto Bettiol et Michael Woods (EF Education First), Adam Yates, Daryl Impey et Christopher Juul Jensen (Mitchelton-Scott), Greg Van Avermaet, Simon Geschke et Serge Pauwels (CCC Team), Sergio Henao (UAE-Team Emirates), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Nikias Arndt et Lennard Kämna (Sunweb), Pierre-Luc Périchon et Stéphane Rossetto (Cofidis), Tiesj Benoot, Jasper De Buyst et le maillot à pois Tim Wellens (Lotto Soudal), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Nils Politt (Katusha-Alpecin) et Amaël Moinard (Arkéa-Samsic).

Au classement général, le mieux classé de ce groupe est le Colombien Nairo Quintana, qui pointe à 9'30'' de Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). La présence du vainqueur du Giro 2014 oblige la Deceuninck-Quick Step à imprimer le tempo à l'arrière, mais cela n'empêche pas l'écart de monter jusqu'à 7'30" au sommet du col de Vars, classé en première catégorie et dont le premier à franchir le sommet est Tim Wellens, Romain Bardet passant en 2ème position.

La Movistar fait exploser le peloton dans l'Izoard

Alors qu'à l'arrière, George Bennett, précieux coéquipier de Steven Kruijswijk chez Jumbo-Visma, chute sans gravité en compagnie de Nicolas Roche, Greg Van Avermaet et Julien Bernard décident d'anticiper la montée de l'Izoard et s'isolent en tête de course afin d'attaquer les premières rampes avec quelques secondes d'avance sur les poursuivants. Bernard se montre plus fort que le champion olympique 2016 dans l'ascension et se détache alors que dans le peloton, la Movistar prend de nouveau les choses en main, Marc Soler imprimant le rythme juste devant Mikel Landa et Alejandro Valverde.

Cette accélération du vainqueur de Paris-Nice en 2018 cause la perte de nombreux coureurs à l'arrière, dont Dan Martin (UAE-Team Emirates), très décevant sur ce Tour de France 2019. L'essorage se fait également dans le groupe d'échappés sous l'impulsion d'une violente attaque d'Adam Yates à quelques kilomètres du sommet du col de l'Izoard. Seuls 6 coureurs peuvent suivre l'Australien, qui met fin également à la fugue en solitaire de Julien Bernard, rejoint juste au sommet. C'est l'Italien Damiano Caruso qui le franchit en tête, Bardet prenant de nouveau la 2ème place.

Les ténors ensemble au pied du Galibier

Au sommet de l'avant-dernière difficulté du jour, le groupe de tête est alors composé de Bardet, Adam Yates, Caruso, Quintana, Woods, Lutsenko, Kämna et Bernard. Le peloton maillot jaune pointe de son côté à 5'10" de ce groupe de 8 coureurs, avec en son sein les 11 premiers du classement général. En difficulté suite à l'accélération des Movistar, David Gaudu (Groupama-FDJ) et Guillaume Martin (Wanty-Gobert) arrivent à réintégrer le groupe Alaphilippe dans la descente, tout comme certains coéquipiers de Geraint Thomas et Egan Bernal (Team Ineos), dont Jonathan Castroviejo.

Un regroupement s'opère également en tête de course puisque Van Baarle, Cherel, Amador, Van Avermaet, Geschke, Pauwels, Benoot et Wellens font la jonction avec les 8 hommes qui ouvraient la route. Au pied du col du Galibier, l'écart entre les 16 hommes de tête et les ténors est toujours de 5 minutes, Castroviejo effectuant un travail incroyable pour ses leaders, Thomas et Bernal. Quelques coureurs prennent les devants sur les pentes les plus douces du Galibier, dont Lutsenko et Benoot, mais une nouvelle accélération d'Adam Yates met fin à cette initiative.

Les Ineos reprennent leurs habitudes en tête de peloton

C'est Mikaël Cherel qui prend alors les choses en main dans le groupe de tête, en imprimant un gros tempo pour son leader Romain Bardet. Et dans le peloton ce sont les Ineos qui retrouvent leurs bonnes habitudes et se mettent devant tout le monde, Van Baarle - qui s'est laissé décrocher de la tête de course - et Poels donnant l'impulsion. A 9 km du sommet, c'est Damiano Caruso qui fait le ménage à l'avant, emmenant dans sa roue Lutsenko, Quintana, Bardet et Woods.

Nairo Quintana retrouvé sur les pentes du Galibier

C'est Nairo Quintana qui place ensuite une grosse attaque et laisse sur place ses compagnons d'échappée. Le Colombien, très à l'aise au-dessus des 2000 mètres d'altitude, semble retrouver ses jambes de grand grimpeur et creuse très vite un écart de 20 secondes sur Bardet, Lutsenko, Woods et Caruso. Le Français part ensuite à la poursuite du coureur de la Movistar, seulement suivi par un épatant mais fatigué Lutsenko, très actif depuis le début de l'étape mais qui ne relaye pas Bardet pour revenir sur Quintana. Celui-ci, impressionnant d'aisance, creuse de plus en plus l'écart sur ses 2 poursuivants, l'écart atteignant les 40 secondes à 5 km du sommet puis la minute à 3 km.

Bardet maillot à pois, Bernal à l'attaque

Dans le peloton, situé à 5'30" de l'homme de tête, c'est le calme plat, ce qui est très étonnant mais fait les affaires du maillot jaune, bien calé dans la roue des 2 leaders du Team Ineos et de leur coéquipier Dylan Van Baarle. À 1 km du passage en haut du Galibier, Quintana possède désormais 1'30'' d'avance sur le duo Bardet-Lutsenko et 6 minutes sur le peloton des favoris. C'est à ce moment-là qu'un autre Colombien, Egan Bernal, porte une attaque, le maillot blanc n'étant alors pas suivi par ses rivaux. Quintana passe au sommet du Galibier avec 1'45'' d'avance sur Bardet, qui a lâché le champion du Kazakhstan dans le dernier kilomètre d'ascension. En passant 2ème derrière le Colombien, le Français s'empare ainsi du maillot à pois.

Geraint Thomas tente, Alaphilippe peut rêver

Derrière Bernal, c'est Geraint Thomas qui place une violente accélération et lâche ses adversaires. Pinot et Kruijswijk roulent derrière Thomas pour revenir, ce qui malmène Alaphilippe, en grosse difficulté à l'approche du sommet. Au passage au sommet du Galibier, à 19 km de l'arrivée, Bernal passe avec 22 secondes d'avance sur un groupe composé de Pinot, Thomas, Kruijswijk, Buchmann, Landa, Uran et Porte. Julian Alaphilippe passe lui avec 17 secondes de retard sur le groupe Pinot.

Distancé dans la montée, le maillot jaune se montre exceptionnel dans la descente, en revenant puis en lâchant le groupe emmené par Thibaut Pinot. Les membres de ce groupe réagissent alors et parviennent à revenir sur Alaphilippe. Ils ne parviendront pas par contre à revenir sur Bernal, qui va leur reprendre au final 32 secondes et remonter à la 2ème place du classement général, 1'30'' derrière Julian Alaphilippe, toujours en tête du Tour de France à 3 jours de Paris. Le rêve est toujours permis.

Classement de l'étape 18

1COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderMovistar Team5h34'15''
2FRABARDET RomainAG2R La Mondiale+ 1'35''
3KAZLUTSENKO AlexeyAstana Pro Team+ 2'28''
4ALLKAMNA Lennard Team Sunweb+ 2'58''
5ITACARUSO DamianoBahrain-Merida Pro Cycling Team+ 3'00''
6BELBENOOT TiesjLotto Soudal+ 4'46''
7CANWOODS MichaelTeam EF Education Firstm.t.
8COLBERNAL Egan ArleyTeam Ineosm.t.
9BELPAUWELS SergeCCC Teamm.t.
10NEDKRUIJSWIJK StevenTeam Jumbo-Visma+ 5'18''
11ALLBUCHMANN EmanuelBora-Hansgrohem.t.
12FRAPINOT ThibautGroupama-FDJm.t.
13GBRTHOMAS GeraintTeam Ineosm.t.
14FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Stepm.t.
15COLURAN RigobertoTeam EF Education Firstm.t.
16ESPLANDA MEANA MikelMovistar Teamm.t.
17AUSPORTE RichieTrek-Segafredom.t.
18FRABARGUIL WarrenArkea - Samsic+ 5'43''
19ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team+ 6'16''
20FRAMARTIN GuillaumeWanty-Groupe Gobert+ 6'47''

Classement général provisoire après l'étape 18

1FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Step75h18'49''
2COLBERNAL Egan ArleyTeam Ineos+ 1'30''
3GBRTHOMAS GeraintTeam Ineos+ 1'35''
4NEDKRUIJSWIJK StevenTeam Jumbo-Visma+ 1'47''
5FRAPINOT ThibautGroupama-FDJ+ 1'50''
6ALLBUCHMANN EmanuelBora-Hansgrohe+ 2'14''
7COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderMovistar Team+ 3'54''
8ESPLANDA MEANA MikelMovistar Team+ 4'54''
9COLURAN RigobertoTeam EF Education First+ 5'33''
10ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team+ 5'58''
11AUSPORTE RichieTrek-Segafredo+ 6'30''
12FRABARGUIL WarrenArkea - Samsic+ 7'47''
13FRAMARTIN GuillaumeWanty-Groupe Gobert+ 15'11''
14ITAARU FabioUAE Team Emirates+ 16'21''
15CZEKREUZIGER RomanDimension Data+ 17'00''
16FRAGAUDU David Groupama-FDJ+ 18'37''
17BELMEURISSE XandroWanty-Groupe Gobert+ 22'43''
18FRABARDET RomainAG2R La Mondiale+ 23'39''
19SUIREICHENBACH SébastienGroupama-FDJ+ 35'52''
20NZLBENNETT GeorgeTeam Jumbo-Visma+ 36'13''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Qui remportera le 74e Tour d'Espagne ?















Partenaires