Tour de France
Tour de France - Portal : «Bernal et Thomas peuvent gagner» Photo : @TeamINEOS

Tour de France - Portal : «Bernal et Thomas peuvent gagner»

Avec le forfait de Christopher Froome pour le 106e Tour de France, les regards se tournent désormais dans la Team Ineos sur Geraint Thomas et Egan Bernal, actuellement sur le Tour de Suisse. Cependant, le forfait du quadruple vainqueur de la Grande Boucle n'inquiète pas le directeur sportif Nicolas Portal. "On en a parlé un peu, déjà. Maintenant, on va voir comment se déroule le Tour de Suisse, c’est bien qu’ils courent ensemble. On ne va pas commencer à parler, à dire des trucs précis... Laissons les gars rouler. Cela aurait été fantastique de faire gagner Froome cet été, on voulait le supporter à 2 000 %. Quand on regarde les choses, en plus : Geraint Thomas revient bien, Bernal n’a pas fait le Giro et aurait été plus frais... On aurait eu une équipe fantastique", déclare Nicolas Portal dans un entretien accordé à Ouest France.

Tour de France 2018 - Nicolas Portal : "Heureux et en paix"

Pour l'ancien coureur, Geraint Thomas, lauréat de la dernière édition du Tour de France, a un avantage sur son coéquipier. "Ce qui est clair, c’est qu’on veut gagner le Tour. Pour cela, on a deux grands champions qui voudront faire le maximum. Je pense que Thomas a quand même un avantage, il a l’expérience. Mais on ne sait jamais. En tout cas, quand on a deux coureurs capables de gagner un grand tour, on se doit de les aider à 100 %. Après, on verra jour après jour. On essaiera de suivre notre plan, mais il faut toujours anticiper pour se réadapter en fonction", explique Nicolas Portal.

Le directeur sportif de la formation Ineos ne s'inquiète pas non plus de la cohabitation entre les deux coureurs. Nicolas Portal veut prendre exemple sur la Grande Boucle 2018 où Geraint Thomas et Christopher Froome avaient dû s'entendre. "En fait, c’est exactement la même chose que l’an dernier… Il y a eu beaucoup de bruit l’an dernier, mais on s’en est bien sorti. Derrière ça, il y a beaucoup de gestion humaine et de gestion d’ego, parce que ce sont des champions. Mais connaissant les deux, je pense qu’il n’y aura aucun problème entre eux. Egan a bien vu que le Tour est une grosse machine. Il en a très envie, pour le futur notamment. C’est pour cette raison que le Giro pouvait l’arranger, il y aurait eu moins de pression, même s’il y a déjà beaucoup d’attentes en Colombie. Quoi qu’il en soit, cela s’est déjà très bien passé l’an dernier pour nous, et c’est très bien qu’Egan ait pu être avec nous. Il a pu se rendre compte de ce que c’était de jouer tous les jours le classement général.  Pour nous, l’idée sera de supporter les deux et de voir ensuite où en sont nos forces", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter le Critérium du Dauphiné ?



















Publicité

Partenaires

Publicité