Tour de France
Tour de France - Pogacar : «La Slovénie voulait que Roglic gagne... » Photo : Sirotti

Tour de France - Pogacar : «La Slovénie voulait que Roglic gagne... »

Éblouissant vainqueur du Tour de France 2020, Tadej Pogacar est toujours resté dans la retenue vis-à-vis de ce triomphe. La principale raison ? L'identité de son dauphin. Éprouvant de l'amitié et beaucoup de respect pour Primoz Roglic (Jumbo-Visma), qu'il a privé de la victoire finale l'avant-dernier jour, le coureur de l'équipe UAE-Team Emirates est revenu dans les colonnes du journal L'Equipe sur les sentiments contradictoires qu l'ont envahi après avoir remporté le plus grand succès de sa toute jeune carrière.

Vidéo - Tour 2020 - Pogacar "ne savait pas trop quoi ressentir"

 

"C'est Primoz qui a réussi à m'apaiser"

"Sur le moment, je ne savais pas trop quoi ressentir. Tout s'emmêlait dans ma poitrine. Vous savez, avant, je voulais que Roglic gagne le Tour [...] Entre quinze et vingt ans, je criais devant ma télé pour qu'il gagne et là, c'est moi qui l'ai battu, qui l'ai empêché de réaliser ce dont il rêve depuis des années... C'était vraiment particulier." Plutôt mal à l'aise d'avoir vaincu son compatriote, c'est finalement ce dernier, de par son attitude après la course et son magnifique état d'esprit, qui a permis à Tadej Pogacar de savourer la quête du maillot jaune.

"En fait, c'est Primoz qui a réussi à m'apaiser. Quelques minutes après son arrivée, j'étais déjà dans l'espace des interviews pour la télé, il est venu me trouver pour me prendre dans ses bras. Ce moment, je ne l'oublierai jamais... C'est comme s'il m'autorisait à savourer, qu'il me disait que ce n'était pas de ma faute." S'exprimant par la suite sur l'accueil de sa victoire par les citoyens slovénes, le natif de Komenda a concédé qu'il avait senti une certaine défiance vis-à-vis de ce qu'il avait réalisé, et ce car il s'était imposé au détriment de Primoz Roglic, un sportif vénéré en Slovénie.

 

"Après la Planche, beaucoup de personnes en Slovénie n'étaient pas contentes"

"Ils étaient un peu comme moi, ils voulaient aussi que Primoz gagne ! Le scénario de la majeure partie du Tour, lui premier et moi deuxième, leur allait très bien. Tout le monde se préparait à fêter ce résultat. Après la Planche, beaucoup de personnes en Slovénie n'étaient pas contentes. Je m'en suis aperçu, je l'ai vu sur les réseaux sociaux et on me l'a dit." Tenant également à répondre aux observateurs qui ont dit qu'il n'avait pas d'équipe sur ce Tour 2020 - "Je n'aime pas trop qu'on dise ça car je n'étais pas seul. Je n'aurais pas pu y arriver sans leur aide [...] C'est sûr, on ne nous voyait pas tous à l'avant comme les Jumbo, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a personne autour de moi. Il y a beaucoup de travail invisible" - Tadej Pogacar s'est enfin exprimé sur l'épineuse question du dopage.


"Tous ceux qui gagnent le Tour sont suspects et cela à cause du passé de certains. C'est l'histoire du cyclisme, il y a eu tellement d'affaires que c'est difficile pour les gens de croire. Il faudra encore beaucoup de temps pour sortir de ça et gagner le respect à nouveau. Nous, on doit vivre avec ça", conclut celui qui aura à coeur de défendre son titre en 2021 et qui devrait lancer sa saison sur le Challenge de Majorque en janvier prochain.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter Kuurne-Bruxelles-Kuurne ce dimanche ?



















Partenaires

Publicité
Publicité