Tour de France
Tour de France - Nicolas Portal : 'Nous, ça nous arrange...' Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de France - Nicolas Portal : "Nous, ça nous arrange..."

Durant la deuxième journée de repos du Tour de France, Cyclism'Actu s'est longuement entretenu avec Nicolas Portal, le directeur sportif du Team Ineos. De nombreux sujets ont été abordés : la forme de son équipe et de ses leaders Geraint Thomas et Egan Bernal, la performance de Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot, l'absence de Chris Froome ou encore la stratégie à adopter en troisième semaine.

Tour de France - Nicolas Portal : "Tout ça nous arrange"

 

Le Team Ineos moins fort que d'habitude ?

"Si tout le monde dit ça, on se demande si c'est vrai. C'est sûr que c'est un Tour un peu différent, mais l'équipe a quand même fait un super boulot jusqu'à la première journée de repos. En montagne c'est un peu différent. Egan a pris une petite claque au chrono mais ça arrive, il a 22 ans. Il était déçu mais il s'est reboosté avec sa performance dans les Pyrénées. Geraint a eu un petit coup de mou dans le Tourmalet, mais il n'a perdu que 30'', ce n'est pas grand chose sur une course de trois semaines. Et hier, il m'a dit qu'il regrettait de ne pas avoir attaqué plus tôt, à 3km au lieu de 2."

"Au final, on sent que nos deux leaders sont costauds. Egan, c'est l'homme de la montagne, et Geraint revient à son meilleur niveau. Cette année, beaucoup d'équipes contrôlent : Groupama-FDJ, Movistar... donc on n'a pas besoin de durcir la course, c'est un poids en moins. Si on ne roule pas, c'est aussi parce que le niveau est très élevé, et ça fait un Tour joli. Pour l'instant, on est 2e, le bilan est bon. C'est plus dur que les autres années, mais c'est sympa. Et avoir deux options, on espère que ça va nous aider."

 

"Julian Alaphilippe, Thibaut Pinot... ? Nous, on reste constants !"

"On n'a pas le choix (de laisser des équipes prendre certaines responsabilités), mais pour l'instant ça se passe très bien. Si on résume, pendant la première partie du Tour, c'était Alaphilippe, Alaphilippe et nous derrière. Et depuis deux jours, c'est Pinot, Pinot, et nous derrière. On reste constants, c'est pour ça qu'on est 2e et 5e au général. Est-ce que cette constance fera la différence en troisième semaine, avec toute la fatigue accumulée ? À voir."

 

Un Français peut-il gagner le Tour ?

Qui sait ? Peut-être qu'Alaphilippe ne va pas craquer et qu'hier (dimanche) c'était sa pire journée. Personne ne connait la vérité. Chaque équipe établit une stratégie en fonction de la forme de son coureur. Sachant qu'il y a des équipes qui voudront conserver leur place, d'autres voudront tenter de prendre des risques pour monter sur le podium ou gagner le Tour. C'est complexe, mais c'est sympa."

 

"Oui, il nous manque Chris Froome... !"

"Il doit regarder ça de près, c'est sûr. Il nous manque, et il a plus envie que jamais de revenir. Je pense qu'il sera très, très fort l'an prochain. S'il avait été là, la donne aurait changé, c'est certain. L'équipe aurait été plus forte, la stratégie aurait été différente sans doute. Mais le niveau est tellement élevé que ça aurait été difficile, même pour lui. Après, il a gagné quatre fois le Tour, la Vuelta, le Giro. À chaque fois qu'il est sur un Grand Tour, il est incroyable, il a des capacités hors norme, donc avoir un coureur comme ça dans l'équipe ça change beaucoup de choses et ça apporte beaucoup de confiance au groupe."

 

"Tout le monde a la pression..."

Tout le monde a la pression. Jumbo-Visma aussi a la pression, c'est la première fois qu'ils se retrouvent dans cette situation, avec deux coureurs capables de supporter Kruijswijk. Est-ce qu'ils doivent continuer comme ça, vu que pour l'instant ça a plutôt marché ? En tout cas, nous ça nous arrange. Plus la course sera dure, plus on pourra se mettre en retrait et tenter quelque chose quand on le désire. Si on regarde les dernières 48h, évidemment tout le monde regarde Pinot. Mais c'est possible qu'un jour il se mette à fond et qu'il en paie le prix. C'est très compliqué, les coureurs aussi prennent cette décision, ils sentent quand il faut relâcher, gérer quitte à perdre 15'', ou alors tout tenter quitte à exploser. Mais quoiqu'il arrive, même avec les watts, les capteurs de puissance, ce n'est pas prévisible. Je pense qu'Alaphilippe n'aurait jamais pu prévoir qu'il tiendrait autant de temps."

Classement général provisoire après l'étape 15

1FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Step61h00'22''
2GBRTHOMAS GeraintTeam Ineos+ 1'35''
3NEDKRUIJSWIJK StevenTeam Jumbo-Visma+ 1'47''
4FRAPINOT ThibautGroupama-FDJ+ 1'50''
5COLBERNAL Egan ArleyTeam Ineos+ 2'02''
6ALLBUCHMANN EmanuelBora-Hansgrohe+ 2'14''
7ESPLANDA MEANA MikelMovistar Team+ 4'54''
8ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team+ 5'00''
9DANFUGLSANG JakobAstana Pro Team+ 5'27''
10COLURAN RigobertoTeam EF Education First+ 5'33''
11AUSPORTE RichieTrek-Segafredo+ 6'30''
12FRABARGUIL WarrenArkea - Samsic+ 7'22''
13COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderMovistar Team+ 8'28''
14CZEKREUZIGER RomanDimension Data+ 11'04''
15IRLMARTIN DanielUAE Team Emirates+ 11'39''
16FRAMARTIN GuillaumeWanty-Groupe Gobert+ 13'42''
17ITAARU FabioUAE Team Emirates+ 14'15''
18FRAGAUDU David Groupama-FDJ+ 14'31''
19FRABARDET RomainAG2R La Mondiale+ 27'12''
20BELMEURISSE XandroWanty-Groupe Gobert+ 28'25''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires