Tour de France
Tour de France - Julian Alaphilippe : 'On peut rêver... !' Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de France - Julian Alaphilippe : 'On peut rêver... !'

Nouveau chouchou du public français, Julian Alaphilippe vit un véritable rêve depuis le début de ce Tour de France 2019. Vainqueur d'étape à Epernay le 3ème jour, ce qui lui permettait d'endosser pour la 1ère fois de sa carrière le maillot jaune, le coureur de la Deceuninck-Quick Step l'a "prêté" 2 jours à Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) avant de le reprendre lors de la 8ème étape qui arrivait à Saint-Etienne, suite à un grand numéro réalisé dans le final en compagnie de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ). Leader du classement avec 1'12" d'avance sur Geraint Thomas (Team Ineos), le numéro 1 mondial savoure pleinement ce qui lui arrive.

Et si Julian Alaphilippe portait le maillot jaune à Paris ?

"Ce que j'ai réalisé est au-dessus de mes espérances, déclare Alaphilippe lors sa conférence de presse ce mardi. Le Maillot Jaune, c'est spécial, ça fait vibrer et rêver ton pays. Mais je suis lucide, le plus dur reste à venir, il y a des étapes terribles qui vont arriver et des gros écarts vont alors se faire. Je garde les pieds sur terre, quand je regarde le maillot dans la chambre, je me dis que Paris est loin, très loin. Je vais continuer de courir pour le défendre et l'honorer. mais j'ai déjà dépensé beaucoup, beaucoup d'énergie  depuis le départ pour le conquérir et le récupérer." Avouant depuis plusieurs jours que son Tour de France était déjà réussi et que tout ce qui arrivait maintenant serait du bonus, Alaphilippe ne se prive pas tout de même de clamer haut qu'il se sent très fort.

 

"Tout est jouable, on ne sait jamais"

"Je ne me suis jamais senti aussi bien, je reste assez frais. J'espère me surprendre. Tout est jouable, on ne sait jamais. Je prends les choses comme ça, plus longtemps je le garde, plus longtemps le rêve continue." Le Français pense même pouvoir passer la 1ère étape des Pyrénées - qui se disputera jeudi entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre - sans encombre et donc disputer le contre-la-montre-individuel de Pau en jaune. "J'imagine dans ma tête partir en dernière position sur ce chrono... J'ai beaucoup progressé en chrono, beaucoup travaillé. Ce n'est pas mon domaine de prédilection, mais avec ce parcours, j'espère me surprendre."

Pour conclure, Julian Alaphilippe, interrogé sur l'état des forces en présence suite aux 10 premières étapes, ne peut pas dégager un favori pour la victoire finale à Paris, affirmant seulement que "l'équipe Ineos est dans une très bonne situation avec Geraint Thomas et Egan Bernal."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















Publicité

Partenaires

Publicité