Tour de France - Ineos pourrait «se retirer» du Tour selon Brailsford
Tour de France
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de France - Ineos pourrait «se retirer» du Tour selon Brailsford

Très prudente dans son approche de la pandémie de coronavirus, la formation INEOS, également touchée par le décès brutal de son directeur sportif Nicolas Portal juste avant la Course au soleil, n'avait pas souhaité participer à Paris-Nice au vu du contexte sanitaire inquiétant. Ayant pris note des nouvelles dates du Tour de France (29 août-20 septembre), une épreuve qu'elle a remportée à sept reprises depuis 2012, l'équipe britannique a souhaité faire savoir, par la voix de Dave Brailsford, son manager général, qu'elle ne se présenterait pas à tout prix sur la Grande Boucle 2020.

Vidéo - Dave Brailsford lors de la présentation du Tour 2020

"Nous nous réservons le droit de retirer l'équipe si nous le jugeons nécessaire", explique le patron de Chris Froome, Egan Bernal et Geraint Thomas dans les colonnes du Guardian. "Nous prévoyons de participer, mais nous surveillerons également l'évolution des choses, comme nous l'avons fait avant Paris-Nice. Il s'agit d'une approche sensée, responsable et raisonnée. Nous surveillerons la situation très attentivement et, bien entendu, nous prendrons note des orientations nationales et de tous les conseils."

 

Vaughters évoque la quarantaine et le huis clos

Le Team INEOS est rejoint dans sa réflexion par la formation EF Pro Cycling, celle-ci étant dirigée par Jonathan Vaughters. "Nous souhaiterions voir la mise en place de mesures appropriées avant l'événement", explique ce dernier. "Peut-être qu'en juillet ou en août, le virus aura diminué au point qu'il n'y aura plus de risque. Mais je peux dire que s'il y a un risque de deuxième vague, alors nous exigerions qu'il y ait une immense prudence avant l'événement. Ce serait probablement une bonne idée de mettre les coureurs en quarantaine avant le départ."

Mais outre la quarantaine, le manager général de l'équipe américaine évoque également, le huis clos, une hypothèse trop vite écartée par ASO selon lui. "Je ne vois pas la logique de déclarer que le Tour de France ne pourrait pas se faire à huis clos. Je sais que ce n'est pas une tradition, mais cela me semble être une bonne option car cela vous permet de minimiser les risques. Je ne veux pas voir cette option écartée. Si j'étais les organisateurs, je considérerais cela comme une option sérieuse, plutôt que de dire que c'est tout ou rien", conclut l'ancien coureur professionnel.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va devenir champion de France sur route ce dimanche



















Partenaires

Publicité
Publicité