Tour d'Italie
Tour d'Italie - Vincenzo Nibali aura «des adversaires solides» Photo : @TrekSegafredo

Tour d'Italie - Vincenzo Nibali aura «des adversaires solides»

La décision des organisateurs du Tour d’Italie (4-25 octobre) de deplacer le Grand Départ de la 103e édition, initialement prévu à Budapest, en Sicile a du renforcer la motivation de Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo). Le Requin de Messine travaille actuellement dans ce sens avec un stage dans les Dolomites en compagnie de ses coéquipiers présélectionnés pour la conquête du maillot rose. À quelques semaines de son objectif principal de la saison 2020, il s’est confié auprès du site Tuttobiciweb.

Vidéo - Vincenzo Nibali avait terminé 2e du Giro 2019

"Les succès se construisent à partir des fondations, c'est-à-dire de l'équipe, affirme l’ex-leader de la Bahrain-Merida. "Trek-Segafredo a fait preuve d'un grand esprit d'équipe. Il y a toujours eu un fil qui nous a gardés en contact, non seulement entre les coureurs mais avec tout le groupe. Maintenant que nous pouvons travailler côte à côte, nous commençons avec un grand avantage".

 

"Giulio Ciccone est un vrai homme d'équipe"

Le double vainqueur de l’épreuve apporte toute son expérience de course à la formation américaine, qui alignera une équipe quasiment italienne autour de lui, dont le prometteur Giulio Ciccone. "Avec Ciccone, Brambilla et mon frère Antonio, nous nous sommes entraînés au Teide, tandis que dans les Dolomites, nous avons été rejoints par Conci, Mosca et Weening. Avec Giulio, en particulier, un grand sentiment a été créé. Il est fort, avec un talent fou et, bien que jeune, c'est un vrai homme d'équipe. Nous sommes tous satisfaits du travail accompli et avons hâte de nous tester en course", poursuit-il.

Le groupe du Tour d’Italie concocté par le staff technique de Luca Guercilena, le manager général de la Trek-Segafredo, suivra un calendrier made in Italia. Le mois d’août sera consacré aux classiques avec les Strade Bianche (1er août), le Grand Triptyque lombard (3 août), Milan-Turin (5 août), Milan-San Remo (8 août), le Tour de Lombardie (15 août), le Tour d’Émilie  (18 août) et les Championnats d'Italie (23 août). Viendra ensuite Tirreno-Adriatico (7-14 septembre) et le Tour des Apennins (20 septembre).

 

"La chaleur sera un facteur déterminant"

Une semaine avant le départ à Palerme, une partie de l’effectif sera sélectionnée pour participer aux Championnats du monde d’Aigle-Martigny (20-27 septembre). Pour Vincenzo Nibali, plusieurs facteurs seront à prendre compte pendant cette saison TGV. "On démarre tout de suite fort et sans repères par rapport au passé en termes de préparation. […] La chaleur sera un facteur déterminant : il est impossible de dire comment le corps réagira à la dureté de la Primavera ou du Tour de Lombardie en août et comment il pourra se remettre d'efforts aussi intenses. Nous devons déjà être en condition car l'équipe veut et mérite d'être compétitive tout de suite. Mais nous devons faire évoluer progressivement la condition pour qu’elle atteigne son sommet en octobre", argumente le vainqueur du Tour de France 2014

 

"Peter Sagan rendra ce Giro encore plus spécial"

Comme en 2017 où le Tour d’Italie avait traversé la Sicile, la 103e édition proposera quatre étapes sur l’île méditerranéenne, dont une première arrivée au sommet de l’Etna (3e étape). Ce nouveau départ permettra de tirer des premiers enseignements entre les favoris du général. "Le contre-la-montre initial et l'arrivée sur l'Etna deux jours plus tard exigent que vous soyez prêt immédiatement. En attendant de savoir s'il y aura d'autres changements par rapport au tracé annoncé en octobre, je pense que la troisième semaine restera décisive", décrypte-il.

Alors que le tenant du titre Richard Carapaz (Team INEOS), Jakob Fuglsang (Astana) et Simon Yates (Michelton-Scott) sont annoncés, Vincenzo Nibali s’attend à une "confrontation serrée avec des adversaires solides", dont Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) dont il juge que "seule la route dira s’il peut être un vainqueur de Grand Tour". Il adresse enfin un petit message à Peter Sagan (BORA-hansgrohe), qui participera à son premier Giro. "Je suis heureux de le retrouver en Italie et, avec son talent d'acteur, il rendra ce Giro encore plus spécial", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 75e Tour d'Espagne ?



















Publicité

Partenaires

Publicité