Tour d'Espagne - Miguel Angel Lopez dompte le Gamoniteiru, Roglic 2e
Tour d'Espagne
Photo : @Movistar_Team / @PhotoGomezSport

Tour d'Espagne - Miguel Angel Lopez dompte le Gamoniteiru, Roglic 2e

Près d'un an après avoir triomphé au sommet du col de la Loze sur les routes du Tour de France, Miguel Angel Lopez s'est de nouveau imposé ce jeudi, lors de la 18e étape du Tour d'Espagne, au sommet d'une ascension inédite, l'Altu d’El Gamoniteiru. Le grimpeur colombien de la Movistar Team a placé une attaque décisive à environ 4 kilomètres du sommet et s'est imposé dans le brouillard avec 14 secondes d'avance sur Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma), qui conforte ainsi son maillot rouge.

Vidéo - Primoz Roglic est toujours en rouge ce jeudi soir

 

Guillaume Martin a encore souffert, Romain Bardet perd son maillot

Derrière le Colombien et le Slovène, Enric Mas, coéquipier de Miguel Angel Lopez, et Egan Bernal (INEOS Grenadiers) ont respectivement pris la troisième (+ 20") et la quatrième (+ 22") places du jour. Suivent ensuite Jack Haig (Bahrain Victorious), David de la Cruz (UAE-Team Emirates), Gino Mäder (Bahrain Victorious) et Louis Meintjes (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), qui ont tous les quatre franchi la ligne 58 secondes après Miguel Angel Lopez. Comme attendu, Guillaume Martin a passé une nouvelle journée difficile, le Normand ayant terminé 18e à 4'23" du vainqueur du jour.

Cinquième avant cette 18e étape, le leader de la Cofidis glisse à la neuvième place d'un classement général que domine toujours Primoz Roglic. Le Slovène possède désormais 2'30" de marge sur Enric Mas et 2'53" sur Miguel Angel Lopez. Grâce à sa belle performance du jour, Egan Bernal remonte quant à lui au cinquième rang (+ 4'43"), à seulement 7 secondes de Jack Haig, qui conserve sa quatrième place. Pas présent dans l'échappée du jour, Romain Bardet (Team DSM) a perdu son maillot de meilleur grimpeur au profil de son coéquipier Michael Storer, qui possède 5 points d'avance sur le natif de Brioude.

 

L'échappée sort rapidement, plus de trente coureurs en tête

Une dizaine de kilomètres après le départ de cette 18e étape, trente-deux coureurs prennent la poudre d'escampette : Koen Bouwman (Team Jumbo-Visma), Mikaël Cherel et Stan Dewulf (AG2R Citroën Team), Floris De Tier et Edward Planckaert (Alpecin-Fenix), Gorka Izagirre (Astana-Premier Tech), Patrick Gamper (BORA-hansgrohe), Carlos Canal, Ander Okamika et Pelayo Sanchez (Burgos-BH), Aritz Bagües (Caja Rural-Seguros RGA), José Herrada (Cofidis), Mauri Vansevenant (Deceuninck-Quick Step), Jens Keukeleire (EF Education-NIPPO), Gotzon Martin et Luis Angel Maté (Euskaltel-Euskadi), Olivier Le Gac (Groupama-FDJ), Salvatore Puccio (INEOS Grenadiers), Rein Taaramäe (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), James Piccoli (Israel Start-Up Nation), Steff Cras et Harm Vanhoucke (Lotto Soudal), Imanol Erviti (Movistar Team), Damien Howson et Nick Schultz (Team BikeExchange), Thymen Arensman et Michael Storer (Team DSM), Fabio Aru et Bert-Jan Lindeman (Team Qhubeka NextHash), Gianluca Brambilla et Antonio Nibali (Trek-Segafredo), ainsi que Rafal Majka (UAE-Team Emirates).

 

Michael Storer et Rafal Majka menacent grandement le maillot à pois bleus de Romain Bardet

N'ayant placé aucun coureur dans cette grosse échappée, la Bahrain Victorious prend les choses en main au sein du peloton, mais l'écart se creuse tout de même entre les deux groupes et atteint environ 4 minutes au pied de la première difficulté répertoriée du jour, le très difficile Puertu de San Llaurienzu (9,9 km à 8,6%). Dans ce col, James Piccoli décide d'accélérer l'allure et va ainsi naviguer une centaine de mètres devant le groupe de tête pendant quasiment toute l'ascension, avant de se faire reprendre juste avant le sommet. Celui-ci est franchi en tête par Michael Storer, qui devance Thymen Arensman et Rafal Majka. Deuxième du classement avant cette étape, Storer, grâce aux 10 points engrangés, revient ainsi à 7 longueurs de son coéquipier Romain Bardet, dont le maillot à pois bleus est en grand danger.  Lui aussi bien placé dans ce classement, Majka se rapproche quant à lui à 18 unités du Français.

 

Michael Storer anticipe et passe devant Romain Bardet au classement de la montagne

Pointé à plus de 5 minutes au sommet, le peloton accélère sous l'impulsion des Bahrain Victorious, les coéquipiers de Jack Haig faisant la descente. Cela crée des cassures au sein du peloton et une trentaine de coureurs, dont quasiment tous les leaders du classement général, se retrouvent dans la première partie. Cette situation dure quelques kilomètres, puis le peloton, qui est revenu à 4'20" des échappés, se reforme. Dans la deuxième ascension du jour, l'Altu de La Cobertoria (7,9 km à 8,6%), un écrémage s'effectue au sein d'un groupe de tête dans lequel le Team DSM a pris les choses en main.

De nombreux coureurs sont ainsi mis en difficulté, puis Michael Storer attaque à 2 bornes du sommet. L'Australien n'est pas suivi et va ainsi marquer 10 nouveaux points au classement des grimpeurs, ce qui lui permet de devenir virtuellement le porteur du maillot à pois bleus. En haut de la Cobertoria, une quinzaine de coureurs sont pointés à 1'10" du leader, dont Rafal Majka, Mikaël Cherel, Gianluca Brambilla, Rein Taaramäe ou encore Fabio Aru. Ayant roulé moins rapidement que les échappés dans ce col, le peloton est désormais à 5'30".

 

Le peloton revient très fort et reprend tous les échappés... sauf Michael Storer

À l'aise dans la montée, Michael Storer est également efficace dans la descente qui suit puisqu'il possède près de 2 minutes d'avance sur ses poursuivants au bas de cette dernière. La situation de l'Australien se dégrade en revanche par rapport au peloton, qui met sérieusement en route dans la vallée, Imanol Erviti et Nelson Oliveira, les deux coureurs de la Movistar Team, roulant désormais en compagnie de Jan Tratnik (Bahrain Victorious). C'est ainsi que le peloton ne possède plus que 2'30" de retard sur l'homme de tête au pied de l'Altu la Sega o del Cordal (8,2 km à 5,8%), tandis que les poursuivants sont sur le point de se faire reprendre.

Bientôt à la retraite, Fabio Aru se fait un petit plaisir en relançant au sein du groupe de contre en compagnie de Thymen Arensman et Gianluca Brambilla, mais les trois hommes sont rapidement repris suite à une accélération des UAE-Team Emirates de David de la Cruz. Rattrapé par le peloton, Rafal Majka imprime un gros rythme avec son leader espagnol dans la roue, mais ce sont finalement Mikel Bizkarra (Euskaltel-Euskadi) et Romain Bardet (Team DSM) qui passent à l'attaque, et non le treizième du classement général. Marquant 5 points de plus au classement de la montagne, Storer passe le sommet avec 2'10" de marge sur le duo Bardet-Bizkarra et 2'30" sur le groupe des favoris.

 

Romain Bardet attend le peloton, Geoffrey Bouchard et David de la Cruz offensifs

Les écarts sont à peu près les mêmes quelques kilomètres plus loin, au moment où l'inédite et effrayante montée finale de l'Altu d’El Gamoniteiru (14,6 km à 9,8%) se présente devant les coureurs. Ayant lâché Mikel Bizkarra dans la descente, Romain Bardet est désormais seul à la poursuite de son coéquipier, mais le peloton n'est vraiment pas loin et le Français coupe son effort après quelques centaines de mètres de montée. C'est un autre Tricolore qui attaque ensuite, Geoffrey Bouchard. Le grimpeur de l'équipe AG2R Citroën Team creuse petit à petit l'écart sur le groupe des leaders, puis il se fait reprendre par David de la Cruz, passé à l'attaque lui aussi.

 

Grossschartner et Guillaume Martin coincent, Egan Bernal passe à l'offensive

L'Espagnol revient puis distance le Dijonnais, tandis que les Bahrain Victorious sont toujours aux commandes du peloton. Auteur d'une belle montée, De la Cruz reprend beaucoup de temps à Storer et n'est plus pointé qu'à 1 minute du leader à 8,5 kilomètres de l'arrivée, tandis que le peloton, qui a repris Bouchard et dans lequel Felix Grossschartner (BORA-hansgrohe), le neuvième du classement général, est en difficulté, se trouve à 1'50". Mais sous l'impulsion de Jan Hirt (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), qui fait un gros boulot pour son leader Louis Meintjes, le groupe des favoris accélère et revient désormais lui aussi très rapidement.

Cette accélération de Hirt provoque le décrochage de nombreux coureurs, dont Guillaume Martin (Cofidis), qui s'était bien battu jusqu'ici. Devant, De la Cruz rattrape Storer à 7 bornes du sommet, mais les favoris ne sont plus qu'à 40 secondes du duo de tête. Peu de temps après, De la Cruz distance Storer et va maintenant tenter de résister au retour des cadors. Mais ces derniers commencent à bouger à 5 kilomètres de l'arrivée, Egan Bernal (INEOS Grenadiers) étant, comme la veille, le premier à lancer les hostilités. Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) prend immédiatement sa roue, tout comme son coéquipier Sepp Kuss, mais aussi Miguel Angel Lopez et Enric Mas (Movistar Team).

 

L'attaque décisive de Miguel Angel Lopez

C'est en revanche plus compliqué pour Jack Haig (Bahrain Victorious) et Adam Yates (INEOS Grenadiers), qui sont dans les cordes. C'est ensuite Lopez qui place une attaque, personne ne réagissant à cette dernière. Tandis que Haig, tracté par Gino Mäder, et Yates reviennent sur le groupe Roglic, Miguel Angel Lopez rentre sur David de la Cruz à un peu moins de 3 bornes du but.

Le Colombien distance immédiatement l'Espagnol et entrevoit désormais la victoire d'étape, mais Roglic place une accélération ! Mas et Bernal parviennent à suivre le maillot rouge, mais les autres sont distancés. Confirmant son retour en forme, Bernal plante lui aussi quelques banderilles, mais ne distance pas Roglic et Mas. Ce trio ne reprend quasiment rien sur Lopez, qui ne craque pas dans le dernier kilomètre et remporte son troisième succès d'étape sur les routes du Tour d'Espagne. Après avoir accéléré et distancé Mas et Bernal, Primoz Roglic prend la deuxième place du jour et conforte son maillot rouge.

Classement de la 18è étape

1COLLOPEZ Miguel Angel Movistar Team4h41'21''
2SLOROGLIC PrimozTeam Jumbo-Visma+ 14''
3ESPMAS EnricMovistar Team+ 20''
4COLBERNAL Egan ArleyINEOS Grenadiers+ 22''
5AUSHAIG JackBahrain Victorious+ 58''
6ESPDE LA CRUZ MELGAREJO DavidUAE Team Emiratesm.t.
7SUIMADER GinoBahrain Victoriousm.t.
8AFSMEINTJES LouisIntermarche-Wanty-Gobert Materiauxm.t.
9USAKUSS SeppTeam Jumbo-Visma+ 1'06''
10GBRYATES AdamINEOS Grenadiers+ 1'07''
11NEDKRUIJSWIJK StevenTeam Jumbo-Visma+ 1'57''
12FRABARDET RomainTeam DSM+ 2'49''
13ESPLOPEZ Juan PedroTrek-Segafredo+ 3'07''
14FRABOUCHARD GeoffreyAG2R Citroen+ 3'38''
15NEDPOELS WouterBahrain Victorious+ 3'57''
16USADOMBROWSKI JoeUAE Team Emirates+ 4'01''
17ESPCABEDO Oscar+ 4'12''
18FRAMARTIN GuillaumeCofidis, Solutions Credits+ 4'23''
19ESPNIEVE MikelTeam BikeExchange+ 4'47''
20ESPMATE MARDONES Luis AngelEuskaltel-Euskadi+ 5'05''
21NOREIKING Odd ChristianIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 5'24''
22ESPBIZKARRA MikelEuskaltel-Euskadi+ 5'27''
23KAZZEITS AndreyTeam BikeExchangem.t.
24CZEHIRT JanIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 5'33''
25COLCAMARGO DiegoEF Education-Nippo+ 6'00''
26ITACARUSO DamianoBahrain Victorious+ 6'22''
27AUTGROSSSCHARTNER FelixBora-Hansgrohe+ 6'49''
28BELCRAS SteffLotto Soudal+ 7'38''
29ITABRAMBILLA GianlucaTrek-Segafredo+ 8'02''
30FRAROCHAS Rémy Cofidis, Solutions Credits+ 8'14''

Classement général provisoire après la 18è étape

1SLOROGLIC PrimozTeam Jumbo-Visma73h24'25''
2ESPMAS EnricMovistar Team+ 2'30''
3COLLOPEZ Miguel Angel Movistar Team+ 2'53''
4AUSHAIG JackBahrain Victorious+ 4'36''
5COLBERNAL Egan ArleyINEOS Grenadiers+ 4'43''
6GBRYATES AdamINEOS Grenadiers+ 5'44''
7USAKUSS SeppTeam Jumbo-Visma+ 6'02''
8SUIMADER GinoBahrain Victorious+ 7'48''
9FRAMARTIN GuillaumeCofidis, Solutions Credits+ 8'31''
10AFSMEINTJES LouisIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 9'02''
11ESPDE LA CRUZ MELGAREJO DavidUAE Team Emirates+ 9'24''
12NOREIKING Odd ChristianIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 13'15''
13AUTGROSSSCHARTNER FelixBora-Hansgrohe+ 13'35''
14NEDKRUIJSWIJK StevenTeam Jumbo-Visma+ 17'55''
15ESPLOPEZ Juan PedroTrek-Segafredo+ 18'03''
16FRABOUCHARD GeoffreyAG2R Citroen+ 36'19''
17FRAROCHAS Rémy Cofidis, Solutions Credits+ 39'14''
18FRACHAMPOUSSIN ClémentAG2R Citroen+ 52'15''
19ITACARUSO DamianoBahrain Victorious+ 55'22''
20NEDOOMEN SamTeam Jumbo-Visma+ 56'56''
21ESPCABEDO Oscar+ 58'57''
22ITABRAMBILLA GianlucaTrek-Segafredo+ 1h07'48''
23POLMAJKA RafalUAE Team Emirates+ 1h10'14''
24BELCRAS SteffLotto Soudal+ 1h10'38''
25RUSVLASOV AleksandrAstana-Premier Tech+ 1h11'48''
26ESPNIEVE MikelTeam BikeExchange+ 1h12'54''
27ITAPETILLI SimoneIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 1h16'20''
28NEDPOELS WouterBahrain Victorious+ 1h20'12''
29ESPIZAGIRRE GorkaAstana-Premier Tech+ 1h20'52''
30FRABARDET RomainTeam DSM+ 1h21'07''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Quel est le meilleur grimpeur de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité