Tour d'Espagne
Tour d'Espagne - Chris Froome sur sa «der» : «Un vrai mix d'émotions» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour d'Espagne - Chris Froome sur sa «der» : «Un vrai mix d'émotions»

Mardi, Chris Froome prendra part à son dernier Grand Tour sous les couleurs d'INEOS Grenadiers à l'occasion du Tour d'Espagne (20 octobre - 8 novembre). Avant son transfert chez Israel Start-Up Nation, nul doute que le Kenyan Blanc voudra terminer son aventure avec l'équipe britannique sur une bonne note. Sur les routes ibériques, il partagera néanmoins le leadership avec Richard Carapaz. Après son grave accident en 2019 sur le Critérium du Dauphiné, il dispute son premier Grand Tour, une course qu'il a remporté en 2017 devant Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) et Ilnur Zakarin (CCC Team). Le natif de Nairobi s'est exprimé sur sa dernière course de la saison en conférence de presse de lundi.

Vidéo - Chris Froome, son dernier Grand Tour avec Ineos, ex-Sky !

 

"Cela fait bizarre de penser que je ne porterai plus les couleurs d'INEOS Grenadiers"

"Ce sont des sentiments mitigés, vraiment un mix d'émotions. Cela fait bizarre de penser que je ne porterai plus les couleurs d'INEOS Grenadiers dans les prochains mois. Cela fait onze ans. J'ai hâte de courir en espérant finir sur une bonne note pour l'équipe. Je pense que c'est difficile de savoir où j'en suis en ce moment vu que je n'ai pas participer à beaucoup de courses à étapes récemment. Après les premières étapes, j'aurais une stratégie plus précise à tenir pour le reste de la course. Je reviens sur la Vuelta, une course que j'adore sincèrement. Cette édition sera très différente, ce n'est pas la Vuelta habituelle disputée en plein été en Espagne. Les températures seront bien plus froides. On aura la sensation d'être plutôt au Pays Basque pendant trois semaines. Mais j'ai hâte de faire la course, de terminer avec Ineos sur une bonne note, pourquoi pas. Nous avons une belle équipe pour épauler Richard Carapaz au mieux. Je vais prendre les jours les uns après les autres pour finir le plus haut possible."

 

"Nous verrons rapidement comment je me sens"

"Les sensations s'améliorent. Les trois premières étapes sont très difficiles, et nous verrons rapidement comment je me sens. C'est une course que j'aime vraiment, cette année ce sera un peu différent. Nous sommes à des températures beaucoup plus froides que d'habitude. On va se sentir un peu comme au Pays Basque pendant trois semaines", a-t-il déclaré. Il est à rappeler que la Vuelta est la course qui l'avait révélé au grand public, puisqu'il l'a remporté en 2011 suite au déclassement de Cobo Acebo.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Waldemar NEY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité