Strade Bianche
Strade Bianche - Wout Van Aert s'impose devant Formolo et Schachmann Photo : @StradeBianche

Strade Bianche - Wout Van Aert s'impose devant Formolo et Schachmann

Très animée comme cela était attendu, la 14e édition des Strade Bianche, disputée sous une très forte chaleur, a été remportée ce samedi par le Belge Wout Van Aert. Irrésistible dans le final, le coureur de la Jumbo-Visma a devancé de 30 secondes l'Italien Davide Formolo (UAE Team Emirates) et l'Allemand Maximilian Schachmann (BORA-hasgrohe), le Transalpin Alberto Bettiol (EF Pro Cycling) prenant la quatrième place à 1'31". Deux fois troisième en 2018 et 2019, Wout Van Aert décroche enfin ce succès qu'il attendait tant. 

Vidéo - Wout Van Aert remporte les Strade Bianche 2020

Très impressionnant jusqu'à 15 kilomètres de l'arrivée et l'attaque décisive de Wout Van Aert, Jakob Fuglsang (Astana) a pris la cinquième place. Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step) et Greg Van Avermaet (CCC Team) terminent respectivement sixième et huitième. Lâchés très tôt, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick-Step) et Peter Sagan (BORA-hansgrohe) n'ont pas réussi à peser sur la course, les deux premiers cités prenant respectivement les 15e et 24e places.

 

C'est un groupe de six coureurs qui ouvre la route dans la première partie de l'épreuve. Composée de six coureurs - Quentin Pacher (B&B Hotels-Vital Concept), Nicola Bagioli et Simon Pellaud (Androni Giocattoli-Sidermec), Iuri Filosi (Bardiani-CSF-Faizanè), Corné van Kessel (Circus-Wanty Gobert) et Benjamin Declercq (Arkéa-Samsic) - cette échappée explose rapidement sous l'impulsion de Simon Pellaud, qui part seul très loin de l'arrivée. Malgré son courage et sa bonne condition physique, le Suisse ne peut cependant rien faire lorsque la course s'emballe à l'arrière.

Un temps en verve, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), deux des grands favoris de l'épreuve, sont victimes d'ennuis mécaniques qui les font rentrer dans le rang. Mais c'est surtout une panne de jambes qui va fortement les handicaper, et notamment à une cinquantaine de kilomètres de Sienne. Moment choisi par Jakob Fuglsang(Astana) pour véritablement dynamiter la course. À l'attaque dans le secteur 8, le deuxième de l'édition 2019, impressionnant de facilité, écrème le peloton des favoris et part même en solitaire à l'assaut du dernier quart de course.

Derrière lui, on retrouve un groupe de sept coureurs : Maximilian Schachmann (BORA-hansgrohe), Greg Van Avermaet (CCC Team), Alberto Bettiol (EF Pro Cycling), Davide Formolo (UAE Team Emirates), Wout Van Aert (Jumbo-Visma), Michal Kwiatkowski (Team INEOS) et l'épatant Michael Gogl (NTT Pro Cycling). Si les deux derniers marquent le pas rapidement, les cinq autres coureurs s'entendent bien à la sortie du secteur 8 et parviennent à revenir sur l'homme de tête.

À 30 bornes de l'arrivée et alors qu'il reste trois chemins empierrés, les six hommes de tête possèdent ainsi 1'20" d'avance sur un trio composé de Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step), Brent Bookwalter (Mitchelton-Scott) et Michael Gogl. Tous les autres favoris, que ce soit Julian Alaphilippe et Mathieu van der Poel - tous deux aperçus à la dérive quelques minutes après avoir été décroché - ou encore Peter Sagan (BORA-hansgrohe) et Philippe Gilbert (Lotto Soudal), sont alors hors-jeu pour la victoire. À 22 kilomètres du but, Maximilian Schachmann et Wout Van Aert s'échappent sur une partie plate.

Mais ils sont repris dans le secteur 10 par un trio composé de Jakob FuglsangAlberto Bettiol et Davide Formolo, tandis que Greg Van Avermaet est irrémédiablement décroché et se fait même rattraper quelques kilomètres plus loin par Zdenek Stybar, qui s'est isolé dans le groupe des poursuivants. Mais c'est dans le dernier chemin blanc que les choses vont finir par se décanter. Et c'est Wout Van Aert qui met le feu dans le groupe de tête. Très à l'aise sur un terrain qu'il apprécie, le Belge part en solitaire. Et à la grande surprise de tous les suiveurs, c'est Jakob Fuglsang, qui paraissait si fort depuis le début de la course, qui est la principale victime de ce mouvement du coureur de la Jumbo-Visma.

Ce dernier sort du dernier secteur avec une quinzaine de secondes d'avance sur sur le trio Formolo-Schachmann-Bettiol. Lâché dans un faux plat à 8 kilomètres de l'arrivée, le vainqueur du Tour des Flandres 2019 dit adieu au podium, tandis que Schachmann et Formolo donnent tout pour revenir sur Van Aert. Au pied de la terrible bosse finale dans les rues de Sienne, le triple champion du monde de cyclo-cross dispose de plus de 30 secondes d'avance sur le duo de poursuivants.

Julian Alaphilippe et Mathieu van der Poel explosent en vol

C'est un groupe de six coureurs qui ouvre la route dans la première partie de l'épreuve. Composée de Quentin Pacher (B&B Hotels-Vital Concept), Nicola Bagioli et Simon Pellaud (Androni Giocattoli-Sidermec), Iuri Filosi (Bardiani-CSF-Faizanè), Corné van Kessel (Circus-Wanty Gobert) et Benjamin Declercq (Arkéa-Samsic), cette échappée explose cependant rapidement sous l'impulsion de Simon Pellaud, qui part seul très loin de l'arrivée. Malgré son courage et sa bonne condition physique, le Suisse ne peut cependant rien faire lorsque la course s'emballe à l'arrière.

Un temps en verve, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), deux des grands favoris de l'épreuve, sont victimes d'ennuis mécaniques qui les font rentrer dans le rang. Mais c'est surtout une panne de jambes qui va fortement les handicaper, et notamment à une cinquantaine de kilomètres de Sienne. Moment choisi par Jakob Fuglsang (Astana) pour véritablement dynamiter la course. À l'attaque dans le secteur 8, le deuxième de l'édition 2019, impressionnant de facilité, écrème le peloton des favoris et part même en solitaire à l'assaut du dernier quart de course.

 

Six coureurs prennent le large

Derrière lui, on retrouve un groupe de sept coureurs : Maximilian Schachmann (BORA-hansgrohe), Greg Van Avermaet (CCC Team), Alberto Bettiol (EF Pro Cycling), Davide Formolo (UAE Team Emirates), Wout Van Aert (Jumbo-Visma), Michal Kwiatkowski (Team INEOS) et l'épatant Michael Gogl (NTT Pro Cycling). Si les deux derniers marquent le pas rapidement, les cinq autres coureurs s'entendent bien à la sortie du secteur 8 et parviennent à revenir sur l'homme de tête.

À 30 bornes de l'arrivée et alors qu'il reste trois chemins empierrés, les six hommes de tête possèdent ainsi 1'20" d'avance sur un trio composé de Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step), Brent Bookwalter (Mitchelton-Scott) et Michael Gogl. Tous les autres favoris, que ce soit Julian Alaphilippe et Mathieu van der Poel - tous deux aperçus à la dérive quelques minutes après avoir été décrochés - ou encore Peter Sagan (BORA-hansgrohe) et Philippe Gilbert (Lotto Soudal), sont alors hors-jeu pour la victoire. À 22 kilomètres du but, Maximilian Schachmann et Wout Van Aert s'échappent sur une partie plate.

 

Irrésistible jusque-là, Jakob Fuglsang craque sous la pression de Wout Van Aert

Mais ils sont repris dans le secteur 10 par un trio composé de Jakob FuglsangAlberto Bettiol et Davide Formolo, tandis que Greg Van Avermaet est irrémédiablement décroché et se fait même rattraper quelques kilomètres plus loin par Zdenek Stybar, qui s'est isolé dans le groupe des poursuivants. Mais c'est dans le dernier chemin blanc que les choses vont finir par se décanter. Et c'est Wout Van Aert qui met le feu dans le groupe de tête. Très à l'aise sur un terrain qu'il apprécie, le Belge part en solitaire. Et à la grande surprise de tous les suiveurs, c'est Jakob Fuglsang, qui paraissait si fort depuis le début de la course, qui est la principale victime de ce mouvement du coureur de la Jumbo-Visma.

Ce dernier sort du dernier secteur avec une quinzaine de secondes d'avance sur sur le trio Formolo-Schachmann-Bettiol. Lâché dans un faux plat à 8 kilomètres de l'arrivée, le vainqueur du Tour des Flandres 2019 dit adieu au podium, tandis que Schachmann et Formolo donnent tout pour revenir sur Van Aert. Au pied de la terrible bosse finale dans les rues de Sienne, le triple champion du monde de cyclo-cross dispose de plus de 30 secondes d'avance sur le duo de poursuivants. Une marge largement suffisante pour résister et décrocher sa première grande course d'un jour. Surprenant pour sa première participation, Davide Formolo prend la deuxième place, tandis que Maximilian Schachmann décroche un beau podium. Derrière, les écarts sont monstrueux, Diego Rosa (Arkéa-Samsic), le dixième, finissant à près de 8 minutes de Van Aert !

Classement général

1BELVAN AERT WoutTeam Jumbo-Visma4h58'56"
2ITAFORMOLO DavideUAE Team Emirates+ 30"
3ALLSCHACHMANN MaximilianBora-Hansgrohe+ 32"
4ITABETTIOL AlbertoEF Pro Cycling+ 1'31"
5DANFUGLSANG JakobAstana Pro Team+ 2'55"
6CZESTYBAR ZdenekDeceuninck-Quick Step+ 3'59"
7USABOOKWALTER BrentMitchelton-Scott+ 4'25"
8BELVAN AVERMAET GregCCC Team+ 4'27"
9AUTGOGL MichaelNTT Pro Cycling+ 6'47"
10ITAROSA DiegoArkea - Samsic+ 7'45"
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Que retenez-vous de ce 107e Tour de France ?















Publicité

Partenaires

Publicité