Sondage
Sondage - Quel Grand Tour avez-vous préféré ? Tour, Giro ou Vuelta ? Photo : Sirotti

Sondage - Quel Grand Tour avez-vous préféré ? Tour, Giro ou Vuelta ?

La saison sur route est terminée, et Cyclism'Actu vous pose la question : quel Grand Tour avez-vous préféré en 2020 ? Le Tour de France et son final historique entre Pogacar et Roglic à la Planche des Belles Filles ? Le Tour d'Italie et le duel improbable entre Geoghegan Hart et Hindley ? Ou le Tour d'Espagne, avec une belle bataille entre Roglic et Carapaz arbitrée par Carthy ? Pour vous aider, voici un petit rappel de ce qu'il s'est passé sur le Tour, le Giro et la Vuelta cette année.

Vidéo - Tadej Pogacar grand vainqueur du Tour de France 2020

 

Quel Grand Tour avez-vous préféré en 2020 ?

  •  
  •  
  •  

 

Tour de France : un renversement de situation historique

Soyons honnête, le Tour de France cuvée 2020 n'a pas été très passionnant. La course a comme souvent été cadenassée par les grosses équipes, notamment la Jumbo-Visma, et le spectacle n'a pas toujours été au rendez-vous. Sur la 5e étape, on a d'ailleurs assisté à quelque chose de rarissime puisqu'aucun coureur n'a voulu partir en échappée. Cependant, on a tout de même eu droit à quelques moments d'émotion, notamment lorsque Julian Alaphilippe a remporté la 2e étape et a pris le maillot jaune quelques semaines seulement après la disparition de son père.

Pour voir de l'action, il a longtemps fallu se tourner vers les baroudeurs, les attaquants qui sont allés chercher de belles victoires : Alexey Lutsenko, Nans Peters, Lennard Kämna, Soren Kragh Andersen, Daniel Martinez ou encore Marc Hirschi ont ainsi remporté de magnifiques succès en tentant leur chance de loin. En revanche, du côté des favoris pour le général, on a très peu bougé. Un course d'attente, d'élimination - dont Thibaut Pinot, Romain Bardet et Egan Bernal furent les principales victimes à cause de chutes - qui aurait pu (dû ?) sourire à Primoz Roglic. Mais à ne pas enfoncer le clou au moment où il aurait dû le faire, le Slovène s'est fait punir par son compatriote Tadej Pogacar l'avant-dernier jour sur le contre-la-montre de la Planche des Belles Filles qui restera dans la légende. Pogacar avait 57 secondes de retard avant ce chrono, il en aura 59 d'avance après. À 22 ans seulement, il remporta son premier Tour de France devant Roglic et Richie Porte, qui, sans faire de vagues, aura au moins eu le mérite d'être le pus régulier derrière les deux Slovènes pour aller chercher son premier podium sur la Grande Boucle, à 35 ans. 

 

Tour d'Italie : un manque de grands noms, mais une course passionnante

Si on avait dit avant le départ que Tao Geoghegan Hart remporterait le Giro devant Jai Hindley et Wilco Kelderman, personne n'y aurait cru. Et pourtant... Tout au long des trois semaines de course, le Tour d'Italie a été rythmé par les retournements de situation. Dès la première semaine, Geraint Thomas (chute), Simon Yates et Steven Kruijswijk (Covid-19) ont dû quitter l'épreuve, laissant le champ libre à des coureurs beaucoup moins connus. Celui qui en a d'abord profité fut Joao Almeida, qui a porté le maillot rose pendant deux semaines avant de voir son rêve de victoire finale s'envoler. On a ensuite pensé que Wilco Kelderman allait décrocher la timbale, mais on s'est finalement dirigé vers un duel Geoghegan Hart-Hindley, et quel duel ! Supérieurs en montagne à tous leurs adversaires dans la dernière semaine, les deux hommes étaient à égalité de temps au départ du contre-la-montre final à Milan, un chrono qui a finalement tourné à l'avantage du Britannique. Mais leur bataille fut magnifique et restera longtemps gravée dans les mémoires.

Au-delà de cette conclusion épique, le Giro a été globalement spectaculaire cette année. Les baroudeurs s'en sont donnés à coeur joie - la victoire de Peter Sagan en solitaire a incontestablement été un grand moment de la course - et les prétendants au général n'ont pas hésité à attaquer de loin. La 18e étape, avec un Rohan Dennis des grands jours qui fait exploser tout le monde dans le Stelvio, en est d'ailleurs l'exemple parfait. Enfin, on ne peut pas parler de ce Giro sans mentionner les quatre succès d'Arnaud Démare et les quatre autres de Filippo Ganna, deux des hommes très forts de ce Tour d'Italie.

 

Tour d'Espagne : cette fois, Roglic a tenu 

Dernier Grand Tour de la saison, le Tour d'Espagne aura tenu toutes ses promesses. Primoz Roglic et Richard Carapaz se sont livrés un superbe duel pour la victoire, avec en arbitre le surprenant Hugh Carthy, vainqueur au sommet du terrible Angliru. Comme sur les deux autres Grand Tours, tout a failli basculer lors de la dernière étape décisive, mais cette fois-ci, Roglic a su résister pour s'offrir se deuxième Vuelta consecutive. Vainqueur de quatre étapes et maillot rouge pendant près de deux semaines, le Slovène a bien mérité sa victoire.

Les attaquants ont aussi été récompensés sur ce Tour d'Espagne, que ce soit Tim Wellens, Michael Woods, Marc Soler, Ion Izagirre et bien sûr David Gaudu. Vainqueur de deux étapes et 8e du général, le Français de 24 ans a montré qu'on pouvait compter sur lui sur trois semaines, et il donne clairement rendez-vous pour l'avenir. Son compatriote Guillaume Martin n'a lui pas réussi à gagner d'étape, mais il a été l'un des plus grands animateurs de la course et est rentré chez lui avec un maillot à pois bien mérité.

 

Des Grands Tours très serrés

Même si le Tour, le Giro et la Vuelta ont été différents dans leur déroulement, tous les trois ont offert du suspense jusqu'au bout. La preuve, à chaque fois, le vainqueur s'est imposé avec moins d'une minute d'avance sur son dauphin, et tout s'est décidé lors de la dernière ou avant-dernière étape. Pogacar qui renverse Roglic sur le Tour ; Geoghegan Hart et Hindley à égalité avant le chrono final du Giro ; Roglic, Carapaz et Carthy qui se tiennent en moins d'une minute avant la dernière étape de montagne sur la Vuelta. Forcément, sur trois semaines de course, le spectacle ne peut pas être tous les jours au rendez-vous, mais cette année au moins, on a vibré jusqu'à la fin.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité