Route
Route - Yvon Madiot : «Nous sommes confiants et prêts à courir» Photo : @GroupamaFDJ

Route - Yvon Madiot : «Nous sommes confiants et prêts à courir»

La saison 2021 doit débuter ce dimanche pour la Groupama-FDJ, à l'occasion du Grand Prix La Marseillaise, dans un contexte où plusieurs épreuves (Tour de l’AlgarveCircuit de la Sarthe... ) ont été reportées ou annulées ces derniers jours. Yvon Madiotdirecteur du pôle Sport au sein de la formation française, se prépare à entamer la saison mais également aux autres éventualités.

Vidéo - Marc Madiot évoque les objectifs de son équipe pour 2021 !

 

"Ce serait très difficile d’arrêter les coureurs en février"

"On pensait que ce serait de même pour la reprise, qu’on repartirait sur le format des bulles, des tests, et des protocoles qui ont fait leurs preuves. Nous sommes naturellement conscients que tout peut s’arrêter, mais nous nous voulions, et nous nous voulons toujours optimistes. De toute manière, il aurait été impossible de mettre en place un plan B voire un plan C. [...] Nous avons imaginé des scénarios dans le cas où les compétitions seraient maintenues. Nous n’en avons pas, en revanche, si le confinement général et strict est prononcé. Ce serait très difficile d’arrêter les coureurs en février. Ils n’ont pas du tout couru, ils ont fait des stages de préparation et se sont investis tout l’hiver. Ce serait la pire des choses. On préfère ne pas l’envisager, mais c’est dans un coin de nos têtes", explique Yvon Madiot à sa formation.

 

"Tout est mis en oeuvre pour que nous soyons opérationnels"

Le directeur du pôle Sport au sein de la Groupama-FDJ n'a pas caché son envie de reprendre la saison. "On est tous compétiteurs, y compris nous directeurs sportifs. On ne va pas non plus dire « il n’y a pas de problème », car ce n’est pas vrai. Mais on est confiants et on est prêts à courir. C’est un peu le mot d’ordre général. Il vaut mieux être dans ces dispositions-là, même s’il faut ensuite accepter une annulation et un retour à la case départ. C’est le message que nous faisons passer aux coureurs. Aujourd’hui, tout est mis en oeuvre pour que nous soyons opérationnels pour les compétitions ; la préparation, l’intendance, tout est en marche. [...] On est aussi en mesure de changer nos équipes rapidement. Notre logistique nous le permet. On a moins d’appréhension vis à vis des difficultés qui peuvent se présenter", déclare-t-il.

 

"Nous avons mis en place des stages à la carte"

Yvon Madiot a également évoqué la préparation de son équipe pour la saison 2021. "Nous avons mis en place des stages à la carte. Cette année encore plus que d’habitude. Nous adaptons nos stages en fonction des qualités propres de nos coureurs. Nous nous sommes aussi adaptés vis à vis du nombre. Nous ne voulions pas nous retrouver à une centaine, malgré l’aspect pratique et les bénéfices que cela comporte. Il aurait non seulement été difficile de trouver des hôtels suffisamment grands, mais surtout, cela aurait été délicat à gérer. Il y aurait eu une pointe de risques, et ce n’est pas le moment d’en prendre", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter Kuurne-Bruxelles-Kuurne ce dimanche ?



















Partenaires

Publicité
Publicité