Route
Route - Warren Barguil va découvrir Milan-San Remo et Paris-Roubaix Photo : Sirotti

Route - Warren Barguil va découvrir Milan-San Remo et Paris-Roubaix

À un peu plus d'un mois de son retour dans les pelotons lors de la Route d'Occitanie, Warren Barguil s'est longuement confié auprès du journal Le Télégramme. Balayant de nombreux sujets, et notamment ses ambitions sur le prochain Tour de France et le rôle qu'il tiendra auprès de son coéquipier Nairo Quintana, le coureur de la formation Arkéa-Samsic a tout d'abord révélé qu'il participerait à Milan-Sam Remo le 8 août, et plus surprenant, à Paris-Roubaix le 25 octobre prochain.

Vidéo - Warren Barguil au micro de Cyclism'Actu en mai dernier

"Ma dernière course de la saison sera Paris-Roubaix. Cela fait un moment que j’ai très, très envie d’essayer. Je me sens bien sur les pavés et là, pour terminer l’année, c’est l’occasion rêvée. Paris-Roubaix, c’est un mythe. Je vais donc enchaîner Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège, Amstel Gold Race et, deux semaines après, Paris-Roubaix. Je vais d’ailleurs découvrir aussi Milan-San Remo. J’irai là-bas pour aider Nacer Bouhanni."

 

"Je préfère gagner une étape plutôt que de terminer cinquième du Tour de France"

Désireux donc d'explorer de nouveaux terrains de jeu, le champion de France 2019 - qui pense aussi aux Championnats du monde - n'en restera pas moins focalisé sur le Tour de France, une épreuve sur laquelle il aura un rôle d'électron libre. "Je n'aurai pas d'ambition au classement général. L’an dernier, j’étais placé au classement général et du coup, je n’ai pas pris assez de risque. Cette fois, je vais pouvoir jouer sur cette alliance avec Nairo Quintana. Je vais oser [...] Personnellement, je préfère gagner une étape plutôt que de terminer cinquième du Tour de France. Si Nairo termine sur le podium à Paris et si je lève les bras sur une étape, mon Tour sera plus que réussi."

 

"Cela ne me dérange pas de faire le travail"

Libéré donc de cette pression du classement général, le dixième du Tour 2019 aura également un rôle très important au côté de son coéquipier Nairo Quintana, qu'il place parmi les favoris, au même titre qu'Egan Bernal, Chris Froome (Team INEOS) et Primoz Roglic (Jumbo-Visma). "En début de saison, Nairo était le meilleur grimpeur du monde. Personne ne pouvait le suivre. S’il arrive au départ du Tour dans cette condition, ce sera normal de l’épauler. Sans arrière-pensée, je serai à son service. Être le coéquipier de quelqu’un qui a le podium du Tour de France dans les jambes, cela n’arrive pas tous les jours. Je ne vais pas pleurer sur mon sort. Cela ne me dérange pas de faire le travail."

 

"Je souhaite terminer ma carrière chez Arkéa-Samsic"

Par ailleurs "déçu que Plumelec n'organise pas le Championnat de France car c'est un circuit qui pouvait me correspondre", Warren Barguil s'est enfin exprimé sur son avenir. Un avenir qu'il ne voit que dans une seule équipe. "Arkéa-Samsic a bien évolué, elle n’a certainement pas à rougir d’une WorldTour. Sincèrement, j’ai trouvé l’équipe qui me correspondait. Je souhaite d’ailleurs y terminer ma carrière [...] Je vais avoir 29 ans, j’ai envie de courir jusqu’à mes 35-36 ans. Pourquoi pas encore dix ans d’ailleurs ?", conclut le natif d'Hennebont.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui sera champion du monde sur route dimanche ?



















Publicité

Partenaires

Publicité