Route
Route - Trentin : 'Alaphilippe, c'est un peu comme Pantani' Photo : Sirotti

Route - Trentin : "Alaphilippe, c'est un peu comme Pantani"

Vainqueur à six reprises cette saison, dont une étape du Tour de France à Gap, et auteur de nombreuses places d'honneur, Matteo Trentin a réalisé une saison 2019 de tout premier plan. Un peu en retrait en 2018 malgré son titre de champion d'Europe, l'Italien de la Mitchelton-Scott a retrouvé toutes ses sensations physiques en 2019 et est même passé tout proche du bonheur ultime lors des derniers Mondiaux, décrochant la médaille d'argent derrière l'étonnant Danois Mads Pedersen. Un résultat qui laisse en lui une terrible frustration, comme il s'en est ouvert à Eurosport.

Mondiaux 2019 - Matteo Trentin 2ème... mais très déçu !

"Je me sens toujours très mal. Vous savez, on continue à y penser, à retourner les choses dans notre esprit, voir ce qu'on aurait pu faire de différent… Je pense que la réponse est simplement que Mads Pedersen était plus fort. J'ai revu les images. Au sprint, il me dépasse presque avec facilité. Peut-être que j'aurais pu faire quelque chose différemment, peut-être que je peux trouver des excuses, mais il n'y a pas de vainqueur avec des si et des peut-être." Interrogé sur le sentiment que lui laisse sa saison 2019, le coureur de 30 ans en est plutôt satisfait, même s'il estime que tous ses efforts n'ont pas été récompensés.

 

"C'est le résultat qui compte à la fin"

"Je suis plutôt content de ma saison 2019. Je finis avec six victoires et j'ai été régulier avec de bonnes performances pendant toute l'année. Le plus grand moment, c'est ma victoire sur le Tour... Et, même si je ne l'aime toujours pas, ma deuxième place aux Mondiaux. Sur les classiques, on ne peut pas dire que je n'étais pas au niveau, mais ça ne s'est pas passé comme je le voulais. J'étais dans le coup, mais jamais au sommet [...] Sur plusieurs courses, comme à Sanremo, j'ai attaqué et à partir de là c'était tout au rien, et au final ce n'est pas passé. Il y a plusieurs manières d'observer une course, mais c'est le résultat qui compte à la fin. Si tu te caches toute la course et que tu gagnes, tout le monde s'en fout de ne pas t'avoir vu de la journée."

 

"Un avantage d'être deux avec Van Avermaet"

Extrêmement impressionné par Julian Alaphilippe sur le Tour de France - "Ça faisait longtemps que personne n'avait fait ça dans un Grand Tour. C'est un peu comme Pantani, qui était une personnalité unique, quelqu'un qui attirait les foules dans la rue pour chanter son nom" -, Matteo Trentin va désormais se lancer dans l'aventure CCC Team aux côtés d'un certain Greg Van Avermaet, chasseur de classiques comme lui. "Je pense que ce sera un avantage pour nous d'être deux et donc d'avoir une autre carte à jouer. Je suis probablement plus rapide que lui au sprint et il est plutôt quelqu'un qui lance des attaques de loin ou provoque la sélection."

Ce duo est en tout cas très prometteur sur le papier.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires