Route
Route - Tony Gallopin : 'Tous les managers veulent van der Poel' Photo : Sirotti

Route - Tony Gallopin : "Tous les managers veulent van der Poel"

Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) est passé dans une autre dimension après son extraordinaire victoire sur l'Amstel Gold Race dimanche. Tous les acteurs du cyclisme ont été éblouis par sa performance et ils ne tarissent pas d'éloges sur le Néerlandais, devenu une sueprstar de la route en l'espace de quelques jours. C'est la cas de Tony Gallopin (AG2R La Mondiale), qui s'est exprimé sur le petit-fils de Raymond Poulidor dans Bistrot Vélo ce lundi : "C'est impressionnant ce qu'il fait. Entre lui et Wout Van Aert, ce n'est pas une surprise, on voit que les meilleurs crossmen font souvent de super routiers. Ils étaient déjà au-dessus en cyclo-cross comme rarement on a vu et les voir à ce niveau aussi vite sur la route, c'est impressionnant", a-t-il déclaré. "Il est parti pour faire une grande carrière. C'est un phénomène".

Amstel Gold Race - Mathieu van der Poel s'impose


Si van der Poel suscite l'admiration, c'est autant par ses résultats que par son style très agressif. Sur l'Amstel, il n'a pas hésité à attaquer très loin de l'arrivée, et Gallopin a son explication. "Je pense qu'il court si bien parce qu'il n'a pas la pression", assure le Français. "Quand on le voit attaquer à 50 kilomètres de l'arrivée, que ça marche ou pas, ça ne change rien pour lui. Un coureur comme Peter Sagan a tellement de responsabilités, c'était plus facile pour lui au début parce qu'il n'avait rien à perdre, il n'avait pas cette pression. Avec les années, c'est vraiment différent. Pour l'instant, il joue comme ça. Hier (dimanche), il attaque et si ça ne rentrait pas il aurait fait cinquième et tout le monde aurait été content, ça aurait déjà été une belle performance."

Après avoir marqué de son empreinte l'histoire du cyclo-cross, van der Poel est déjà en train de devenir incontournable sur les Classiques sur route, le tout à seulement 24 ans et sans expérience ou presque. Son talent semble sans limite, au point de se demander s'il peut un jour gagner le Tour de France. "Le Tour ? Je ne pense pas que ce soit sa priorité pour l'instant. Il a tellement de choses à faire. S'il a les Jeux Olympiques en ligne de mire, après ça peut être un tournant, il prendra peut-être les choses différemment, mais le cyclo-cross et les classiques se combinent bien. Rajouter un Tour de France là-dessus, c'est peut-être plus compliqué à gérer", tempère Gallopin.

Si Mathieu van der Poel a obtenu des résultats impressionnants sur les Classiques, il ne faut pas oublier qu'il court dans une équipe assez modeste, la Corendon-Circus, qui n'évolue pas dans les mêmes sphères que les formations du World Tour. Forcément, ces dernières veulent toutes ou presque s'arracher les services du Néerlandais dans le futur, même s'il a récemment déclaré qu'elles "devront encore attendre" car il est sous contrat jusqu'en 2023. "C'est toujours une fierté si on peut avoir un coureur comme ça dans une équipe. À l'heure qu'il est, il y a 18 équipes World Tour et 18 qui le veulent. Tous les managers aimeraient avoir un coureur comme Mathieu van der Poel", a conclu Gallopin.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Qui remportera le 74e Tour d'Espagne ?















Partenaires