Mondiaux - Le relais mixte ce mercredi, la dernière course de Tony Martin
Mondiaux
Photo : @JumboVismaRoad

Mondiaux - Le relais mixte ce mercredi, la dernière course de Tony Martin

Après 14 saisons passées au sein du peloton, Tony Martin va prendre sa retraite après le relais mixte des championnats du monde ce mercredi. Passé pro en 2008 avec l'équipe High Road, l'Allemand désormais âgé de 36 ans s'est rapidement imposé comme l'un des meilleurs rouleurs du monde, devenant champion du monde du contre-la-montre à quatre reprises (2011, 2012, 2013 et 2016). Au début de sa carrière, certains l'imaginaient même capable de viser le classement général sur les Grands Tours, mais ses limites en montagne étaient trop grandes.

Vidéo - Tony Martin a décidé de mettre un terme à sa carrière !

 

"Je ne suis plus prêt à prendre des risques"

En plus de ses quatre titres mondiaux sur le chrono (et ses dix titres de champion d'Allemagne), Tony Martin s'est bâti un palmarès très solide. Il a remporté des courses d'une semaine prestigieuses comme Paris-Nice (2011) et l'Eneco Tour (2010), mais aussi cinq étapes sur le Tour de France (pour 13 participations consécutives entre 2009 et 2021) et deux sur le Tour d'Espagne. Il a également porté le maillot jaune pendant trois jours sur la Grande Boucle en 2015. "Le contre-la-montre individuel et le relais mixte des mondiaux seront les dernières courses de ma carrière. Cette décision n'a pas été facile à prendre. Le cyclisme fait partie de ma vie depuis très longtemps, avec des hauts et des bas, des grands succès et des défaites, des chutes et des retours. Mais j'ai réussi ce que beaucoup de jeunes coureurs rêvent de faire", a déclaré l'Allemand sur le site de sa formation.

L'une des principales raisons qui l'a poussé à prendre sa retraite est la sécurité. Martin a plusieurs fois été victime de grosses chutes, la dernière en date ayant fait la une des journeaux puisque c'est lui qui avait percuté la pancarte "Opi-Omi" brandie par une spectatrice. "Ces derniers mois, je pensais beaucoup à ce que je ferai après le cyclisme. J'ai aussi eu des grosses chutes cette année, ça m'a fait me poser des questions, je me demandais si j'étais encore prêt à faire face aux risques de notre sport. J'ai décidé que je n'étais plus prêt, surtout car les mesures de sécurité n'ont pas beaucoup évolué malgré les nombreuses discussions à propos des parcours et des barrières. J'espère que le monde du cyclisme va écouter les projets présentés par mon équipe et les autres", a-t-il ajouté.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Le parcours du Tour de France 2022, il est parfait pour qui ?



















Partenaires

Publicité
Publicité