Route
Route - Stefan Küng : 'J'ai la chance de pouvoir encore m'entraîner' Photo : @GroupamaFDJ

Route - Stefan Küng : "J'ai la chance de pouvoir encore m'entraîner"

Depuis presque un mois, la pandémie de covid-19 a totalement paralysé ou presque le monde. Le monde du cyclisme est effectivement impacté : annulations de courses, sponsors en danger ou encore impossibilité de s'entraîner en groupe. Dans certains pays comme la France, il est même interdit de faire du vélo (sauf pour aller au travail). Par chance, Stefan Küng (Groupama-FDJ) n'habite pas en France, mais en Suisse. Dans ce pays, le confinement n'est pas total. "J’ai la chance de pouvoir encore m’entraîner dehors car le confinement en Suisse n’est pas pour le moment pas aussi sévère qu’en France. J’en profite car il fait assez beau ces derniers temps", a expliqué le jeune rouleur pour le site de son équipe.

Küng : "Tout faire pour gagner le Tour avec Pinot"

Néanmoins, même s'il peut rouler dehors, l'équipier de Thibaut Pinot assure que ce n'est pas comme d'habitude : "Malgré tout, il manque une structure à l’entraînement du fait qu’il n’y ait plus d’objectifs à court terme. J’ai l’impression d’être en Novembre, lorsqu’on reprend gentiment, lentement, quand on roule selon les sensations, la météo. L’idée est davantage de maintenir la condition." Une condition qu'il jugeait bonne et qu'il espérait montrer sur les classiques : "J’ai travaillé vraiment dur pendant tout l’hiver afin d’être prêt pour la saison des Classiques, mais je ne peux pas le prouver, je ne peux pas m’exprimer. C’est dommage, mais on ne peut rien y faire et c’est pour tout le monde pareil."


"C'est important que tout soit au millimètre"

Au cours de cet entretien, Stefan Küng est également revenu sur son intérêt pour le matériel. Un intérêt qui est au coeur de ses bonnes performances sur l'excercice chronométrée notamment. "Il était pour moi primordial de rejoindre une équipe qui, comme moi, accordait une grande importance au développement du matériel. J’ai vite compris, lorsque j’ai commencé les discussions, que le partenariat avec Lapierre était quelque chose d’extraordinaire. [...] Etant spécialiste du contre-la-montre, je suis dépendant d’un vélo et d’un matériel performants. Ça se joue désormais à si peu de choses qu’on ne peut pas se permettre de perdre un pourcentage ici ou là. C’est important que tout soit au millimètre. Le matériel a beaucoup évolué sur les vingt dernières années, il y a donc énormément de choix, en termes de boyaux, de pneus, de tubeless… Selon moi, il faut tout essayer pour aller chercher le maximum. Lorsqu’on trouve la meilleure configuration, celle qui permet de gagner un chouia sur les adversaires, il y a une vraie satisfaction."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Timothé SOULIÉ

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















publicité

Partenaires