Route - Skjelmose Jensen : «Faire un Grand Tour la saison prochaine»
Route
Photo : @TrekSegafredo

Route - Skjelmose Jensen : «Faire un Grand Tour la saison prochaine»

La formation Trek-Segafredo s’appuie sur de jeunes coureurs pour montrer l’étendue de son talent. Mattias Skjelmose en est bien la preuve. À seulement 20 ans, le Danois semble avoir un bel avenir devant lui. Après avoir obtenu de très bons résultats chez les jeunes, le natif de Copenhague découvre désormais le monde professionnel. Il vient notamment de disputer l’Etoile de Bessèges, épreuve remportée par Tim Wellens (Lotto-Soudal).

Vidéo - L'Etoile de Bessèges a été remportée par Tim Wellens

Interrogé par le site de son équipe, Mattias Skjelmose est revenu sur ses sensations lors de l’épreuve française : “Je sentais déjà à Bessèges que j'avais beaucoup à apprendre, donc d'abord, j'aimerais prendre autant d'expérience et d'apprentissage que possible. J'aimerais aussi faire un Grand Tour lors de ma deuxième saison. Courir à Bessèges début février était le premier départ que j'aie jamais eu, mais à la fin, je pense que c’était bien d'avoir ces cinq jours de course dans les jambes. J'avais vraiment l'impression de m'améliorer chaque jour.”

 

C’est spécial de courir avec des gars que vous idolâtrez”

Mattias Skjelmose s’est exprimé sur son intégration dans l’équipe. “Ce sont tous de très bons gars et de grands leaders. Ils sont doués pour communiquer ce dont ils ont besoin, ce qui facilite grandement le travail. C'est aussi spécial de courir avec des gars que vous idolâtrez depuis des années. Alex Kirsch était mon colocataire et il était capitaine de route dans l'équipe. Alex m'a appris beaucoup de trucs sur la façon d'être dans le peloton et de rouler devant tout en dépensant le moins d'énergie possible. J'admire vraiment le travail qu'il fait, c'est vraiment spécial et j'ai beaucoup appris de lui”, explique le Danois.

Pour conclure, Mattias Skjelmose assume le fait de vivre au Danemark, dans un climat peu favorable : “J'ai grandi ici, tous mes amis vivent à proximité, et j'aime juste l'ambiance. En général, j'aime être proche de ma famille, c'est la partie la plus importante. S'entraîner pendant l'hiver avec des degrés en moins et la pluie vous prépare à pas mal de choses, et je pense que c'est bien. Cela vous endurcit un peu. Quand le temps est mauvais, je pense aux 90% de concurrents qui seraient restés à la maison ou aux 9% restants qui auraient écourté la course. C'est ce qui me motive à être le dernier 1% à terminer la formation complète - et plus encore.”

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Lucas DUPONT

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est votre favori pour Liège-Bastogne-Liège dimanche ?



















Partenaires

Publicité
Publicité