Route
Route - Romain Bardet, opposé à la demande de dérogation de l'UNCP Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Route - Romain Bardet, opposé à la demande de dérogation de l'UNCP

Comme tous les sportifs français, Romain Bardet est confiné chez lui à cause du coronavirus. Le leader de l'équipe AG2R La Mondiale en a profité pour raconter son quotidien au journal Le Monde et pour évoquer différents sujets d'actualité comme le Tour de France, le Tour des Flandres virtuel qui a eu lieu dimanche dernier ou la demande de l'UNCP pour que les coureurs puissent reprendre l'entraînement en extérieur à partir du 15 avril.

Romain Bardet : "J'ai un peu perdu le fil de la saison"

 

"Je jette un oeil aux rediffusions des vieilles éditions du Tour de France. Ça m'a fait quelque chose"

"Concernant le vélo, j’ai arrêté de faire des plans. On vit au jour le jour, en conservant un minimum d’activité. C’est une pause", explique Bardet. "J’ai arrêté de regarder les informations télévisées, qui avaient tendance à me mettre de mauvaise humeur en diffusant un climat anxiogène. Je jette un œil aux rediffusions des vieilles éditions du Tour de France (sur La Chaine L'Equipe, ndlr). Ces images de fête populaire me frappent d’autant plus qu’il n’y aura peut-être pas de Tour cette année. À force d’en être l’acteur, je ne me rendais plus vraiment compte de ce que cela charriait. Cela m’a fait quelque chose. Je n’ai pas regardé, en revanche, le Tour des Flandres virtuel, dimanche. Je voyais certains qui regardaient en espérant avoir les palpitations d’une vraie course mais ça ne m’a pas attiré, même si l’initiative est sympathique. Je commence à en avoir par-dessus la tête du virtuel !"

 

"L'heure n'est pas à l'égoïsme"

Mais s'il en a marre du virtuel, il ne se voit pas reprendre une activité normale dans quelques jours, comme l'a demandé l'UNCP, qui souhaite que les coureurs puissent redémarrer l'entraînement le 15 avril. "Pour autant, il n’y a pas d’urgence à obtenir une dérogation pour avoir le droit de rouler sur la route. Ce ne sera important que lorsqu’on aura un calendrier de reprise. À l’heure actuelle, ce serait du confort, de l’agrément personnel, mais tout le monde est fatigué du confinement. Si des pros vont rouler, des amateurs vont vouloir le faire aussi. Et alors que l’on évoque une baisse du respect des règles, le message ne serait pas positif. L’heure n’est pas à l’égoïsme", a ajouté Bardet.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















publicité

Partenaires