Route
Route  - Rohan Dennis : 'Quand on ne se sent pas heureux !' Photo : Sirotti

Route - Rohan Dennis : "Quand on ne se sent pas heureux !"

Le Tour de France 2019 a délivré tellement de moments incroyables que certainement plus personne ne se rappelle que Rohan Dennis avait quitté les routes de la Grande Boucle lors de la 12ème étape d'une façon peu banale. Visiblement fâché contre son équipe, l'Australien de la Bahrain-Merida avait pris tout le monde de court en décidant d'abandonner au ravitaillement, sans prendre la peine de prévenir ses directeurs sportifs et ses coéquipiers. Plus vu en compétition depuis ce 18 juillet, l'Australien a repris la parole en début de semaine dans un journal australien, The Advertiser, et dont les meilleurs extraits ont été dévoilés par Cyclingnews. Le champion du monde du contre-la-montre est bien sûr revenu sur cet épisode mais a également dévoilé son programme des prochains jours.

Rohan Dennis champion du monde du chrono 2018

Pour commencer, Rohan Dennis affirme avoir été surpris par tout ce qu'il s'était dit après son abandon sur le Tour de France. "J'ai juste quitté une course. Ça a pris tellement de proportion. J'ai lu plein de messages sur les réseaux sociaux, et comme je n'y répondais pas, les gens se sont mis à envoyer des messages à ma femme. Mais moi je ne voulais juste pas mettre plus d'huile sur le feu." Concernant les raisons de son soudain retrait, Rohan Dennis se montre en revanche toujours aussi évasif et ne donne pas de raison particulière, si ce n'est le fait d'éprouver une certaine forme de mal-être au sein de sa formation. Mais tout cela reste très flou lorsque l'on lit les propos de l'Australien.

 

"C'était la meilleure chose à faire pour moi"

"Ce n'était pas planifié à l'avance mon abandon sur le Tour de France et ce n'était pas à cause d'une chute. J'avais parlé à mon manager avant l'étape et nous nous étions mis d'accord sur le fait de finir l'étape et de traiter de tout le reste après. Je savais qu'en m'arrêtant en cours d'étape, j'allais devoir faire face à des réactions négatives, à des critiques, mais c'était la meilleure chose à faire pour moi. J'ai pensé à cela durant toute l'étape, il y avait une sorte de bataille intérieure au fond de moi. Mais lorsqu'on se sent un peu en marge de l'équipe, qu'on ne se sent pas heureux, la meilleure chose à faire pour l'équipe c'est peut-être de partir."

Bien décidé à remettre le débat sur ses performances sportives, le vainqueur du prologue du Tour de France 2015 va désormais tenter de défendre son titre de champion du monde du chrono dans deux semaines dans le Yorkshire. "Physiquement, je suis aussi bien que l'an dernier. Mentalement, il y a des jours où c'est plus difficile mais je me crois capable de gagner. Actuellement, l'enjeu est plus mental car je n'ai que l'entraînement pour me tester. Je voulais faire la Vuelta mais évidemment cela n'était pas possible."

 

"Tokyo est un objectif important"

Outre ce championnat du monde du contre-la-montre, qu'il courra d'ailleurs sur un vélo sans marque et conçu par l'équipe d'Australie - "ils considèrent que c'est mieux pour mon corps et pour ma position sur le vélo", le coureur de 29 ans a bien l'intention de viser l'or olympique l'an prochain à Tokyo et confie qu'il devrait rester chez Bahrain-Merida en 2020. "Tokyo est toujours un objectif important pour moi. Nous irons voir le parcours avec l'équipe nationale australienne afin de faire les meilleurs choix pour pouvoir gagner [...] Pour l'instant, oui, je serai dans cette équipe en 2020."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires