Route - Rod Ellingworth : «Difficile de partir de Bahrain Victorious»
Route
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Route - Rod Ellingworth : «Difficile de partir de Bahrain Victorious»

Pour sa première déclaration publique de l'année accordée à CyclingnewsRod Ellingworth est revenu sur la rupture de son contrat avec l'équipe Bahrain-McLaren, renommé cette année Bahrain-Victorious. "C'était vraiment difficile de partir et je ne regrette pas de travailler avec l'équipe. J'ai apprécié chaque étape du chemin, même si ce fut une année vraiment difficile, a expliqué le nouveau directeur sportif d'INEOS GrenadiersJe sentais juste qu'une grande partie de la raison pour laquelle je suis allé là-bas manquait, et cela a fait la différence pour moi."

Vidéo - Rod Ellingworth : "Si McLaren était restée..."

 

"Si McLaren était restée, je n'aurais pas eu de raison de passer à autre chose"

L'arrive en tant que co-sponsor de l'écurie britannique à la fin 2019 - dont l'émirat est actionnaire majoritaire -, a été le déclic pour Rod Ellingworth. "Pour moi, la raison pour laquelle je suis allé là-bas en premier lieu était à cause de McLaren, rappelle-t-il. Cela m'a attiré dans l'équipe et j'ai vraiment aimé travailler avec John Allert et l'équipe McLaren".

Apprenant le retrait du constructeur basé à Woking, le manager britannique a pris du temps à prendre sa décision. "C'était difficile. Il y avait des gens que j'ai amenés dans l'équipe de Bahreïn, et je leur ai parlé de la vision que nous essayions de créer, et il était difficile de s'éloigner des gens. [...] Mais finalement, j'ai dû réfléchir à ce qui était le mieux pour moi et ma famille. C'est une question de circonstances et je pense que j'ai été franc avec les gens, en ce sens que si McLaren était restée, je n'aurais pas eu de raison de passer à autre chose".

 

"Je vais me retrousser mes manches, comme je l'ai fait à Bahreïn"

De retour au sein de l'équipe de Dave BrailsfordEllingworth a tourné la page et aborde avec détermination la saison. "Mon rôle de directeur sportif est de superviser tous les aspects de la course et m'assurer que tout est sur la bonne voie, avec la vision de ce que l'équipe doit aller en termes de vision. Je vais travailler avec les entraîneurs et je veux être sur le terrain aux courses. Je vais me retrousser mes manches, comme je l'ai fait à Bahreïn", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va devenir champion de France sur route ce dimanche



















Partenaires

Publicité
Publicité