Route
Route - Remco Evenepoel fait le point sur ses débuts pro Photo : Sirotti

Route - Remco Evenepoel fait le point sur ses débuts pro

A seulement 19 ans, Remco Evenepoel fait des débuts plus que corrects dans le monde professionnel, avec notamment de belles places sur les classements généraux du Tour de Turquie (4e) et du Tour de San Juan (9e). Absent des pelotons depuis le début du mois de mai et le Tour de Romandie, le jeune Belge va faire son retour ce vendredi sur l'épreuve Hammer Stavanger et il s'est exprimé pour l'occasion auprès des organisateurs. Dans des propos rapportés par Het Nieuwsblad, Evenepoel parle notamment de l'accueil qu'il a reçu de la part de ses nouveaux coéquipiers au début de la saison : "L'accueil était chaleureux mais je n'ai certainement pas bénéficié d'un traitement de faveur par rapport aux autres nouveaux arrivants. Ils m'ont testé pour voir quel niveau j'avais. Nous avons organisé des compétitions pendant ce camp d’entraînement et j’ai pu les titiller un peu. C'était amusant."

Suivez tout le cyclisme 2.0 avec Cyclism'Actu TV

Brillant dès sa première course professionnelle sur le Tour de San Juan, le Champion du monde junior en ligne et en contre-la-montre se montre satisfait de son début de saison : "En Argentine, c'était le moyen idéal pour faire ses débuts. Le contre-la-montre, dans lequel j'ai terminé troisième, était spécial pour moi. Quand on m'a autorisé à m'asseoir sur la chaise du leader de la course, j'ai pensé gagner un instant. Malheureusement, la direction du vent a changé, de sorte que les garçons qui ont commencé après moi ont été favorisés. Et sur l'UAE Tour, j'espérais faire partie du top 20 dans la première étape de montagne et j'ai fini 15e à une minute à peine d'Alejandro Valverde. Les favoris ont entamé la montée à un rythme qui était trop élevé pour moi. J'ai donc grimpé à mon rythme et j'ai réussi à dépasser plusieurs coureurs sur la fin de l'ascension. C'était un excellent résultat.

Dans cet entretien, Remco Evenepoel évoque également les différences qu'il peut y avoir entre ce qu'était sa vie en tant que junior l'an dernier et sa nouvelle vie de professionnel : "L'année dernière, j'étais encore à l'école et j'étais occupé toute la journée. Maintenant, j'ai beaucoup plus de temps. Je suis souvent chez moi dans l'après-midi, ce qui me permet de me concentrer sur le repos et la récupération. J'ai parfois des problèmes avec le repos, probablement parce que je suis très jeune. Je sais que j'ai déjà commis des erreurs en ne me reposant pas suffisamment."

Pour finir, le jeune coureur belge se souvient d'un moment qui lui a fait très plaisir cette saison : "Sur une étape de l'UAE Tour, Il y avait du vent, c'était la guerre et le peloton s'est coupé en deux. Je me suis retrouvé à l'arrière car j'ai été coincé par une chute. Je sentais que ça n'allait pas assez vite alors j'ai attaqué pour revenir sur le premier peloton. Mais ensuite, je me suis retrouvé à la traîne, cette fois avec mon coéquipier Viviani mais aussi avec Tom Dumoulin. Pendant dix minutes, j'ai dû rouler en tête de notre peloton et quand nous sommes revenus devant, Dumoulin est venu me voir pour me dire que j'avais très bien roulé. Ce fut un grand moment pour moi." 

Gageons que dans quelques années la situation s'inversera et que ce sera la vedette Evenepoel qui fera des compliments à de jeunes coureurs talentueux et admiratifs.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Le parcours du Tour de France 2020 vous plaît-il ?







Partenaires