Route - Philippe Gilbert : «Très difficile d'éliminer les risques»
Route
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Route - Philippe Gilbert : «Très difficile d'éliminer les risques»

Dans une interview accordée à Sporza, Philippe Gilbert (Lotto-Soudal) s'est exprimé sur les chutes, de plus en plus fréquentes dans le cyclisme. Il estime que celles-ci font malheureusement partie du métier : "J’ai déjà couru sur plus de 1 000 courses dans ma carrière et il y en a peut-être eu une qui a eu lieu sans chute. Malheureusement, cela fait partie de la course. Bien sûr, il y a beaucoup plus d’obstacles maintenant qu’il y a 15 ans. Parfois, vous avez une course avec jusqu’à 200 ronds-points. Si vous voulez un sport sûr, il vous suffit de courir sur un circuit automobile. Sur les routes normales, c’est très difficile d’éliminer les risques." , a-t-il estimé.  

Vidéo - Le Mag Cyclism'Actu avec Philippe Gilbert

 

Gilbert : "Cette descente sur le Lombardie n'est pas un problème"

Le Belge s'est également exprimé sur la descente du Tour de Lombardie où son compatriote Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a lourdement chuté : "Cette descente sur le Lombardie n’est pas le problème, mais le faite qu’elle soit située à un moment décisif en fait un problème. J’ai moi-même gagné une fois dans une descente, en mettant les autres sous pression. Cela fait partie de la tactique de la course"

Le vainqueur de Paris-Roubaix 2019 estime que la prise de risques est inévitable lorsque l'on exerce le métier de coureur cycliste : "Le positionnement est très important dans un sprint et donc vous prenez des risques. Je prends aussi ces risques quand je monte dans un avion. Ou quand je conduis une voiture ou je prends le bus. Si tu ne veux pas prendre de risques, tu restes à la maison. Si tu veux vivre, tu prends des risques. Cela fait partie de la vie.”

 

"Dans un final vous devez prendre des risques"

 Selon lui, la sécurité des courses est difficile à améliorer : "Tout le monde y travaille, mais il est difficile de l’améliorer. On peut mettre des systèmes de sécurité, des filets … tout est possible. Sinon, vous pouvez aussi rouler 2 par 2. La course restera ainsi. Le niveau a tellement augmenté ces dernières années. Dans le passé, vous pouviez faire une différence plus rapidement, maintenant si vous voulez être en tête dans un final, vous devez prendre des risques"

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Waldemar NEY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 104e Tour d'Italie ?



















Partenaires

Publicité
Publicité