Route - Philippe Gilbert : «J'aurais voulu être Vincenzo Nibali... »
Route
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Route - Philippe Gilbert : «J'aurais voulu être Vincenzo Nibali... »

Après Bernard Hinault, Julian Alaphilippe ou encore Guillaume Martin, c'est Philippe Gilbert qui était l'invité lundi soir de l'émission d'Eurosport, Bistrot Vélo. Fort de sa longue expérience et de son analyse pointue de la course, le coureur de l'équipe Lotto Soudal est notamment revenu sur le sacre mondial de son ancien coéquipier à la Deceuninck Quick-Step, Julian Alaphilippe.

Vidéo - Philippe Gilbert tentera de gagner Milan-San Remo en 2021

 

"Son passé lui a vraiment servi"

"Il était déjà passé très près les années précédentes et il avait à chaque fois les boules après les Championnats du monde. Mais c'est toujours dans la défaite qu'on va chercher la motivation pour devenir champion du monde. Pour l'être, il faut dominer sa journée et ce jour-là, la France a été exemplaire dans sa façon de gérer la course et Julian a parfaitement géré son final [...] Je pense que s'il n'avait pas perdu les années précédentes, il n'aurait pas gagné cette année. Il s'est servi de ses échecs pour pouvoir courir parfaitement. Quand on a l'ambition qu'il peut avoir, on se sert des échecs pour gagner. Son passé lui a vraiment servi."

 

"Je pense que les performances des coureurs de Grand Tour sont sous-estimés"

Élogieux envers ses compatriotes Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) - "c'est un coureur d'exception et un bosseur, il va aller très loin" - et Wout Van Aert (Jumbo-Visma) - "ses qualités sont l'explosivité et la résistance. Il est vraiment impressionnant" - le champion du monde 2012 et vainqueur de cinq Mounuments (Tour de Lombardie 2009 et 2010, Liège-Bastogne-Liège 2011, Tour des Flandres 2017 et Paris-Roubaix 2019) a également expliqué qu'il était très admiratif des coureurs de Grand Tour.

 

"J'aurais voulu être Vincenzo Nibali le temps de trois semaines pour pouvoir gagner un Grand Tour. Mais je n'ai pas la tête pour faire ça, c'est trop dur... (rires) J'ai beaucoup de respect pour ces coureurs-là. Personnellement, je suis incapable de repartir tous les jours pendant trois semaines et de refaire la même chose sans jamais être sûr d'avoir gagné. Je pense que les performances de ces coureurs sont sous-estimés", conclut celui qui a repris le vélo il y a quelques semaines "avec un bon niveau de cyclosportif" après sa blessure au genou, mais qui sent que "ça commence à tourner un peu mieux" et qu'il est "dans la bonne direction."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le Tour du Pays basque ?



















Partenaires

Publicité
Publicité