Route - Patrick Lefevere : «Entre 3 et 4 millions d'euros de perte»
Route
Photo : Sirotti

Route - Patrick Lefevere : «Entre 3 et 4 millions d'euros de perte»

De retour du stage de son équipe à Val di Fassa (Italie), Patrick Lefevere s’est exprimé au quotidien belge Het Laatste Nieuws. À l’approche des premières compétitions, le patron de la Deceuninck-Quick-Step appelle à la vigilance de la population face à la menace du virus qui circule toujours en Europe. "Nous sommes prêts physiquement et mentalement pour le redémarrage de la saison. Mais cette reprise arrivera-t-elle ?", s’interroge le Belge. "Pour que la course reprenne son chemin sans Covid, chacun doit faire preuve de bon sens. Ne défiez pas le destin, comme l’ont fait plusieurs personnes ces dernières semaines. Vous ne voyez pas le virus. Mais il est là. Il erre comme un sniper. Faites attention. Parce qu’une seconde vague sera fatale pour l’économie et un désastre pour nous tous."

Vidéo - Patrick Lefevere au micro de Cyclism'Actu fin 2019

En effet, la période du confinement a impacté l’ensemble des équipes cyclistes. Chômage partiel, baisse des salaires, difficultés dans le secteur du sponsoring… les équipes robustes comme la Deceuninck-Quick-Step ont subi des pertes importantes dans leur trésorerie. « J’évalue déjà la perte de revenus directs à 1,3 millions d’euros. Mais l’année n’est pas encore terminée. Je ne pourrai établir que le solde total que le 31 décembre. Les dégâts devraient s’élever entre 3 et 4 millions d’euros », calcule Patrick Lefevere.

 

"Les sponsors ne continueront pas à payer pour nos beaux yeux bleus"

Selon lui, une nouvelle interruption de la vie sportive serait dramatique. « Si le coronavirus paralyse tout à nouveau, alors nous serons complètement dans la misère. Vous ne dites à aucun homme d'affaires dans le monde qu'il devrait investir sans rien obtenir en retour. Les sponsors ne continueront pas à payer pour nos beaux yeux bleus, je le crains." Le groupe Deceuninck avait rassuré le Wolfpack en maintenant son partenariat pour la saison prochaine. En revanche, le dispositif de chômage ne sera pas éternellement une rustine pour pallier aux difficultés financières. "Nous ne pouvons pas continuer à payer l'équipe pendant que nous mettons 2 000 travailleurs au chômage technique entre-temps", prévient le manager général.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 104e Tour d'Italie ?


















Partenaires

Publicité
Publicité