Route
Route - Zeeman : 'Kittel peut redevenir celui qu'il était' Photo : Sirotti

Route - Zeeman : "Kittel peut redevenir celui qu'il était"

Ces derniers jours, le nom de Marcel Kittel revenait avec insistance du côté de la Jumbo-Visma. Le sprinteur allemand est actuellement sans équipe depuis qu'il a rompu son contrat en mai avec Katusha après 18 mois compliqués, mais il est en contact avec Merijn Zeeman, le directeur sportif de la Jumbo-Visma avec qui il a travaillé à l'époque où il évoluait chez Giant. "On est toujours restés en contact, on est toujours en relation", a avoué Zeeman à Cyclingnews.

Marcel Kittel avant Paris-Roubaix 2018

"La plupart du temps on parle de la vie, pas du cyclisme. Après qu'il a quitté Katusha, on a discuté de l'idée de rejoindre notre équipe, mais le plus important pour Marcel c'est d'être clair sur ce qu'il veut pour son futur. Est-ce qu'il veut être dans le sport de haut niveau ou veut-il prendre une direction différente dans sa vie ? C'est ce qui est important pour lui", a ajouté Zeeman, qui est persuadé que Kittel peut revenir à son meilleur niveau. "Physiquement, il peut. Sans aucun doute. La question c'est de savoir s'il a toujours ce feu en lui. Et le seul qui peut répondre à cette question, c'est Marcel. Je n'ai aucun doute sur le fait que s'il a ce feu alors il peut redevenir le top sprinteur qu'il était."

Si Kittel venait à rejoindre la Jumbo-Visma, il se poserait également la question de la cohabitation entre lui et Dylan Groenewegen, qui fait partie des trois ou quatre meilleurs sprinteurs du monde à l'heure actuelle et qui évolue dans le même registre que l'Allemand. "C'est clair, Dylan est notre leader, sans aucun doute. Sur les prochaines années, il sera notre gars mais toutes les équipes veulent gagner autant que possible et Marcel peut avoir un rôle à jouer. Ça peut être une bonne chose pour son équilibre et c'est totalement ouvert", assure Zeeman. "Dylan sera notre sprinteur pour les plus grosses courses, c'est clair à 100%. Marcel ne sera pas un poisson-pilote, c'est un travail différent, mais si vous regardez le World Tour il y a assez d'opportunités pour courir de belles épreuves. Maintenant on se rend sur beaucoup de courses sans sprinteur, comme là sur le Tour de Suisse. C'est une très grosse course et on pourrait y emmener un sprinteur."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Que peut désormais ambitionner Julian Alaphilippe sur le Tour de France ?








Partenaires