Route - Mads Pedersen «ne veut pas être un sprinteur comme Ewan»
Route
Photo : @TrekSegafredo

Route - Mads Pedersen «ne veut pas être un sprinteur comme Ewan»

Les coureurs de la formation Trek-Segafredo informent peu à peu les médias leur programme de courses à l'amorce d'une reprise amputée par l'annulation du Tour Down Under et du Tour de San Juan. En entretien ce mardi avec le site scandinave Feltet, Mads Pedersen a dévoilé son calendrier de début de saison qui reste suspendu à l'évolution de la crise sanitaire. "J'ai bon espoir que le calendrier du WorldTour restera intact", a confié le Danois.

Vidéo - Mads Pedersen : "Mon amour réside dans les classiques"

L'ancien champion du monde débutera en France avec l'Étoile de Bessèges (3-7 février) afin de préparer l'ouverture des classiques flandriennes, le Het Nieuwsblad et Kuurne-Bruxelles-Kuurne (27-28 février). À la merci de la situation épidémique en Europe, le Danois veut saisir toutes les opportunités. "Je vais aborder toutes les courses, y compris une étape de l'Étoile de Bessèges par exemple, comme si c'était la dernière de la saison, avec la même attitude, plein d'enthousiasme, des courses à gagner, à vouloir être le meilleur".


"Faire chaque course comme si c'était un Tour des Flandres"

Comme son coéquipier Jasper StuyvenMads Pedersen participera à la 79e édition de Paris-Nice (7-14 mars) puis enchaînera Milan-San Remo (20 mars). Le vainqueur de Gand-Wevelgem défendra son titre le 28 mars puis viendra l'heure de grand objectif de l'année : le Tour des Flandres (4 avril). "Je veux faire chaque course comme si c'était un Tour des Flandres. Cela me semble être une bonne attitude", assure-t-il.

"Mon amour réside dans les classiques"

La suite ? Mads Pedersen devrait être aligné aux côtés de Vincenzo Nibali et Bauke Mollema au Tour de France (26 juin-18 juillet) - qui devait initialement s'élancer de Copenhague mais la capitale danoise a souhaité reporter le Grand Départ en 2022 -, pour essayer remporter une étape. "Le Tour est évidemment une course de vélo cool, mais ce n'est pas comme si je frappais la table et disais que je voulais faire le Tour", fait-il savoir.

En effet, si le coureur de la Trek-Segafredo a particulièrement progressé dans les sprints massifs, il ne pas attendre les derniers mètres pour disputer la victoire. "J'aime sprinter, mais je ne veux pas être un sprinteur comme Caleb Ewan. Ce n'est pas pour lui enlever quoi que ce soit et ses qualités, mais personnellement ce n'est pas ce que je ressens. Mon amour réside dans les classiques et je n'abandonnerai pas encore pour devenir un pur sprinteur", conclut-il.

 

Les courses du début de saison de Mads Pedersen :

3-7 février : Etoile de Besseges

17-21 février : Tour d'Algarve

27 février : Omloop Het Nieuwsblad

28 février : Kuurne-Bruxelles-Kuurne

7-14 mars : Paris-Nice

20 mars : Milan-Sanremo

26 mars : E3 Saxo Bank Classic

28 mars : Gent-Wevelgem

31 mars : À travers la Flandre

4 avril : Tour des Flandres

11 avril : Paris-Roubaix

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Voyez-vous Julian Alaphilippe remporter une Ardennaise en 2021 ? Et si oui, combien ?








Partenaires

Publicité
Publicité