Route
Route - Lilian Calmejane : 'J'ai connu des moments difficiles en 2019' Photo : Sirotti

Route - Lilian Calmejane : "J'ai connu des moments difficiles en 2019"

Dans un entretien avec nos confrères de Ouest FranceLilian Calmejane (Total Direct Energie) a fait un bilan de son année 2019 et a parlé de ses objectifs en 2020. Vainqueur à deux reprises l'an passé - une étape du Tour du Limousin et la Classic de l'Ardèche - le Français espère à nouveau levé les bras, si possible plus de fois et sur des courses de prestige : "Chaque année, je lève les bras, c’est important pour moi de conserver ce mental de gagneur", assure-t-il. "Après, j’ai connu des moments difficiles. Je pense notamment à la Grande Boucle où je n’ai pas réussi à trouver la bonne carburation, à avoir les jambes que j’ai toujours eues sur les Grands Tours. De ce fait, cela n’a pas été la meilleure saison de ma carrière."

Lilian Calmejane sur le Tour de France 2019

 

Il va découvrir Tirreno-Adriatico

Comme les années précédentes, Calmejane va débuter sa saison en France avec le Grand Prix La Marseillaise suivi de l'Étoile de Bessèges, du Tour La Provence, du Tour du Haut-Var et des Boucles Drôme Ardèche : "Ces courses correspondent à mon profil, j’ai donc envie d’y briller. Je ne me mets pas de pression de résultat, car elles ne représentent pas un objectif. Après, j’aime gagner très tôt dans la saison. Si je suis prêt et que je me sens assez fort, je serai soulagé de le faire", explique-t-il. Après, il enchaînera avec Tirreno-Adriatico, une course qu'i va découvrir : "C’était une volonté de ma part. J’aime l’Italie et j’aspire à découvrir de nouvelles courses. Cela fait quatre ans maintenant que je participe à Paris-Nice. C’est une course magnifique mais elle garde toujours son schéma habituel : une étape de bordure, un chrono, une arrivée au sommet..."

 

"Arriver fort et frais au Tour de France"

Calmejane s'attaquera en juillet au plus gros objectif de sa saison : le Tour de France, où il n'avait guère brillé l'an passé : "L’objectif clair et assumé de l’équipe, c’est le Tour de France. Je vais tâcher d’y arriver fort et frais. Les 10-12 premiers jours de course seront importants pour moi, c’est là que se trouveront les opportunités. Ensuite, cela sera plus compliqué de jouer la gagne car je suis toujours moins bien en troisième semaine." Il devrait enchaîner plus tard, "selon son état de fatigue", avec le Tour d'Espagne, et rappelle qu'il aimerait courir le Tour d'Italie un jour, alors que son équipe a refusé l'invitation automatique pour le Giro en 2020. "Gagner sur le Tour d’Italie, même si ce n’est pas possible cette année, reste un objectif de carrière", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »


L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts


Sondage

Que pensez-vous de l'idée de Maracineanu : un Tour à huis clos !










Partenaires