Route
Route - Le CPA, syndicat des coureurs, veut une réponse forte de l'UCI Photo : Sirotti

Route - Le CPA, syndicat des coureurs, veut une réponse forte de l'UCI

Le syndicat CPA (Cyclistes Professionnels Associés) a publié, ce samedi, une lettre demandant à l’UCI de renforcer les règles de sécurité sur les arrivées massives, après la chute de Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) sur la première étape du Tour de Pologne. "Ce n’est pas une justification, mais une clarification nécessaire étant donné les nombreuses critiques que nous avons reçues et les nombreuses faussetés qui ont été dites ces derniers jours", a écrit Gianni Bugno, le président de l’association. 

Vidéo - Romain Feillu : "Groenewegen n'est pas le seul coupable... "

Alors que beaucoup de professionnels, directeurs sportifs et managers ont critiqué l’attitude inqualifiable de Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) et la responsabilité des organisateurs de l’épreuve polonaise sur l’insécurité à Katowice, l’association qui défend les intérêts des coureurs était restée muette. "Le CPA et nos délégués sont toujours à l'avant-garde pour défendre les coureurs et leur sécurité mais ils sont le dernier maillon de la chaîne de prévention des problèmes qui peuvent survenir dans la course, pas le premier", rappelle le syndicat créé en 1999.

 

"Des règles strictes et des contrôles encore plus stricts sont nécessaires"

La cacophonie qui règne en ce moment au sein des principaux acteurs du cyclisme illustre la faible capacité de l’UCI à taper du poing sur la table. "Où est l'UCI ? On ne peut plus confier la sécurité des athlètes à la chance ou espérer que l'organisateur agira correctement. Des règles strictes et des contrôles encore plus stricts sont nécessaires. Nous sommes heureux que Fabio Jakobsen s'est réveillé, mais il reste inacceptable que dans une course du WorldTour, il y ait encore des accidents comme celui dans lequel il était impliqué et dans lequel il a risqué sa vie", insiste l’association.

Pointée du doigt, Patrick Lefevere a décidé de porter plainte contre l’instance présidée par David Lappartient, plaidant aussi que les coureurs puissent participer dans la définition du règlement. "J'ai parlé à Patrick Lefevere au téléphone et lui ai rappelé que les coureurs ne peuvent pas changer le règlement seuls, que les équipes ont un pouvoir considérable et devraient l'utiliser, contrairement à ce qu'elles ont fait jusqu'à présent, pour défendre leurs membres", indique Gianni Bugno.

 

 "J'attends une réponse et un engagement concret de l'UCI"

En clair, le syndicat espère que l’accident du Tour de Pologne conduira à des profondes modifications dans le cahier des charges des arrivées. "Les coureurs doivent être éduqués et nous sommes les premiers à demander des punitions exemplaires pour ceux qui font des fautes, mais nous attendons le même professionnalisme de ceux qui organisent un événement et de ceux qui guident notre mouvement. Pour cette raison, j'attends une réponse et un engagement concret de l'UCI pour assurer le maximum de sécurité aux coureurs pendant les compétitions", conclut le président du CPA. 

 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Que retenez-vous de ce 107e Tour de France ?















Publicité

Partenaires

Publicité