Route
Route - Le conflit entre Andrey Amador et Movistar toujours pas résolu Photo : Sirotti

Route - Le conflit entre Andrey Amador et Movistar toujours pas résolu

L'affaire dure depuis plusieurs mois, mais les choses se sont passablement compliquées depuis quelques semaines. Andrey Amador, licencié chez Movistar depuis près de 10 ans a annoncé rejoindre l'équipe Ineos pour l'année 2020, rejoignant ainsi son leader Richard Carapaz. Le problème est que le Costaricain avait déjà signé un pré-contrat dans l'optique d'une prolongation avec la Movistar en mai dernier durant le Giro.

Andrey Amador après la 15ème étape du Tour de France 2019

Cette double signature a crée ce conflit avec la Movistar. Cette dernière réclame le versement de frais substantiels de la part du coureur pour déclencher une clause de libération, ainsi que l'a déclaré le patron Eusebio Unzué : "Pour moi, une signature est quelque chose de très grave. Amador et son agent Giuseppe Acquadro sont tous deux dans une situation de compromis avec l'UCI car ils ont signé deux contrats avec nous à la veille du Giro d'Italia à Bologne. Nous ne l'empêcherons pas de partir, mais il doit payer l'indemnisation car c'est ce que la loi stipule. Ce conflit a une solution simple: s'il paie, il s'en va".

L'UCI venant à peine de reprendre ses affaire avec la trêve de Noël, la question ne devrait pas être résolue avant plusieurs semaines. En attendant Andrey Amador se trouve techniquement au chômage. Lui et son agent n'ont pour le moment pas bronché depuis début décembre : "Bien sûr, je veux aller dans l'équipe Ineos. Maintenant, la situation est incertaine mais j'ai besoin d'un changement de décor et de nouveaux objectifs. J'aimerai toujours ces 10 ans avec Movistar, mais j'ai besoin d'un changement. J'espère que la situation se clarifiera bientôt", a ainsi déclaré Amador début décembre devant le site Web Joan Seguidor. 

Mais entretemps, Amador n'a pas joué la carte de la prudence : il a en effet été aperçu le 31 décembre à la Garriga en Catalogne... portant une tenue complète Ineos (du vélo au casque). Or la plupart des contrats obligent les coureurs transférés à porter les couleurs de leur ancienne équipe tant que la nouvelle année n'est pas commencée. 


Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui remportera le Tour des Emirats arabes unis ?

















Partenaires