Route
Route - Julian Alaphilippe : 'J'aime être là où on ne m'attend pas' Photo : @deceuninck_qst

Route - Julian Alaphilippe : "J'aime être là où on ne m'attend pas"

Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) a été récompensé de sa magnifique saison 2019 en recevant le Vélo d'Or mondial, succédant ainsi à Alejandro Valverde au palmarès de ce prix prestigieux. "C'est un trophée que je n'avais jamais imaginé recevoir. Ça marque une énorme évolution dans ma carrière depuis deux ans. Avant ça, j'avais des résultats, mais il me manquait la petite marche pour passer du podium à la victoire. Le déclic a eu lieu me concernant", a déclaré Alaphilippe dans un entretien avec Vélo Magazine relayé par L'Equipe.

Julian Alaphilippe : "C'est un honneur et un plaisir"

 

"J'ai appris à rester calme"

En effet, jusqu'en 2018, Alaphilippe a longtemps été abonné aux places d'honneur - 2e de Liège-Bastogne-Liège, 2e de la Flèche Wallonne, 3e de Milan-San Remo, 3e du Tour de Lombardie ou encore 4e des Jeux Olympiques - mais il ne parvenait pas à arracher cette grande victoire qui lui manquait. Tout a changé l'an passé lorsqu'il a enfin battu Alejandro Valverde sur la Flèche Wallonne, et les succès de prestige se sont enchaînés. "J'ai plus de force pour emmener du braquet et je suis donc plus efficace au sprint, comme cela a été le cas à Tirreno-Adriatico et Milan-San Remo. Plus de calme sur le vélo que par le passé également. Il le fallait car ça m'avait coûté des courses. Si j'étais resté le coureur que j'étais à mes débuts, tout feu tout flamme, j'aurais perdu des cartouches bêtement et je n'aurais pas gagné autant de courses, même avec mon physique du début de saison 2019. J'ai appris à rester calme, à faire les efforts au bon moment", explique-t-il.

 

"Content de découvrir le Tour des Flandres"

L'an prochain, Alaphilippe va découvrir le Tour des Flandres, une Classique sur laquelle il peut faire bien plus que de la figuration. "J'aime bien me fixer des objectifs nouveaux chaque saison, là où on ne m'attend pas. L'année prochaine, je suis content de découvrir le Tour des Flandres. Je le voulais et ça m'attire plus, au final, que de gagner Liège", explique celui qui a toujours aussi faim de victoires. "J'ai faim de toujours faire mieux. Cette année, dès que je gagnais une course, je pensais à la prochaine. J'aurais pu me dire après Milan-San Remo, bon OK, si la suite ne va pas, ce n'est pas grave. Je ne me suis jamais reposé sur mes acquis et c'est ce qui m'a permis d'avancer. Chaque saison, je recommence en me disant que je repars de zéro. Je serai déçu si je ne gagne pas en 2020." 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires