Route
Route - Johan Bruyneel : «Lance Armstrong est un homme bon» Photo : Sirotti

Route - Johan Bruyneel : «Lance Armstrong est un homme bon»

Suspendu à vie de toute activité dans le cyclisme, Johan Bruyneel n'en reste pas moins un homme qui fait l'actualité lorsqu'il s'exprime dans les médias. Le grand patron de Lance Armstrong au sein des équipes US Postal, Discovery Channel, Astana et Radioshack vient de nouveau de le prouver par l'intermédiaire d'une vidéo publiée par Cycling Opinions et dans laquelle il revient sur ses dérives du passé et sur son amitié avec le vainqueur déchu du Tour de France. 

Vidéo - Johan Bruyneel sur le Tour de France 2011

 

"Je regrette d'avoir vécu à une époque où le dopage existait"

Le Belge de 55 ans, qui vient de lancer son entreprise de gestion sportive, a d'abord été interrogé sur les éventuels regrets qu'il pouvait avoir vis-à-vis de tous les actes de tricherie dont il a été l'auteur. "Si je regrette le dopage ? C'est une question très difficile. Mon plus grand regret vient de notre comportement, de notre arrogance. Je pense que le dopage était inévitable et qu'il l'est sans doute encore. Je regrette d'avoir vécu à une époque où cela existait et où il fallait faire ça pour survivre. C'était comme ça." 

 

"J'ai reçu de l'aide médicale"

Complètement changé selon lui depuis les révélations et les poursuites judiciaires engagées contre sa personne durant les dernières années - "cela a été une grande leçon de vie, je suis un tout autre homme, avec 20 ans de sagesse en plus" - l'ancien cycliste professionnel est également revenu sur les moments difficiles qu'il a traversés avant de se relever. "Parfois, j'ai eu le sentiment que j'étais au fond du trou et que je n'en sortirais jamais. J'ai reçu de l'aide médicale, que ce soit physique ou psychologique, durant toute cette période." Toujours très proche de son ancien poulain, Johan Bruyneel a ensuite évoqué le personnage Lance Armstrong, qu'il considère comme étant quelqu'un de bien.

 

"Ça n'a pas toujours été évident pour Armstrong"

"Il a été qualifié d'arrogant, de distant, de narcissique aussi. Mais ça n'a pas toujours été évident pour lui. La gloire est parfois difficile à gérer. Le connaissant, je dirais que c'est un homme bon. Nous avons partagé tant de choses, nous étions présents l'un pour l'autre. Quand j'étais vraiment dans le pétrin, il était là pour moi. Je pense que tout cela a renforcé nos liens." Bruyneel a enfin eu cette conclusion que certains passionnés trouveront proprement hallucinante au vu du mal que lui et son entourage ont fait au cyclisme pendant des années.

"Quand j'y repense, il y a bien sûr beaucoup de choses que j'aurais préféré ne pas avoir faites ou vécues. Mais finalement, quand je regarde qui je suis et où j'en suis, et quand je repense à ma vision de la vie, eh bien je suis fier de moi."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 75e Tour d'Espagne ?



















Publicité

Partenaires

Publicité