Route
Route - Jean-René Bernaudeau : 'Possible de créer de belles surprises' Photo : Sirotti

Route - Jean-René Bernaudeau : "Possible de créer de belles surprises"

À la tête d'une formation Total Direct Energie qui a gagné le droit en 2020 de choisir son calendrier et qui a l'assurance - si elle le souhaite - de pouvoir participer aux plus grandes courses du calendrier, Jean-René Bernaudeau est un homme heureux et bien occupé. Contraint de dire non au Tour d'Italie et au Critérium du Dauphiné en raison d'un effectif qui est un peu court quantitativement parlant, le manager général de la formation vendéenne demeure ambitieux pour la saison 2020, et notamment pour la période des classiques comme il l'a affirmé dans une interview diffusée par son équipe.

Jean-René Bernaudeau au micro de Cyclism'Actu fin 2019

 

"Arkéa-Samsic est bien au-dessus de nous"

"Nous avons une très très belle équipe de flandriens. Avec un peu de réussite, nous pouvons rêver à de grandes victoires avec un Niki Terpstra revanchard et des garçons comme Anthony Turgis et Lilian Calmejane qui auront des ambitions. Avec en plus Damien Gaudin, Adrien Petit et Dries Van Gestel pour épauler ces trois coureurs, il est possible de créer de belles surprises. Nous avons également un Niccolo Bonifazio qui rêve de Milan-San Remo jour et nuit et qui pourra compter sur Geoffrey Soupe, donc nos deux objectifs majeurs du début de saison seront les Flandriennes et Milan-San Remo."

 

Meilleure équipe de deuxième division en 2019, la Total Direct Energie tentera de récidiver cette saison, même si son patron a conscience que la tâche ne sera pas simple au vu de la concurrence et des manques qui apparaissent au sein de son effectif. "Quand on voit le recrutement de l'équipe Arkéa-Samsic, je pense que nous aurons beaucoup de difficultés à être premier. Nous allons nous battre mais Arkéa-Samsic est bien au-dessus de nous pour avoir cette première place [...] Nous avons fait un beau recrutement - Julien Simon, Dries Van Gestel et Lorrenzo Manzin sont notamment arrivés - mais il nous manque plusieurs grimpeurs. Ce sont des coureurs qui coûtent très cher, et c'est vrai que pour le Tour de France, nous n'aurons pas l'équipe que nous rêvions d'avoir."

 

"Le WorldTour sera la conséquence d'une équipe qui fonctionne"

Jean-René Bernaudeau a enfin été amené à évoquer le futur de son équipe, et notamment cette accession en WorldTour qui ferait passer un gros cap sportif à la Total Direct Energie. "Les licences sont attribuées pour trois ans. Donc pour 2023, les additions des trois années qui arrivent feront le WorldTour de demain. Nous devons nous inscrire durablement pour pouvoir accéder naturellement à ce niveau-là. Ce sont les points récoltés et le rendement de l'équipe qui parleront alors. Le WorldTour nous tendra les bras dans trois ans si nous le méritons. Un objectif ? Non, ce sera la conséquence d'une équipe qui fonctionne", conclut Jean-René Bernaudeau.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui remportera le Tour des Emirats arabes unis ?

















Partenaires