Route - Jalabert : «Julian Alaphilippe, il est assez unique comme gars !»
Route
Photo : Sirotti / @UCI_cycling

Route - Jalabert : «Julian Alaphilippe, il est assez unique comme gars !»

De son aveu, il n'a pas "le souvenir d'avoir vécu une telle domination d'un coureur sur un championnat du Monde". Dans sa cabine de commentateur pour France TV, Laurent Jalabert était aux premières loges pour assister à la victoire de Julian Alaphilippe en Belgique. Ce dimanche, le coureur du Team Wolfpack a conservé son titre en mettant totalement son empreinte sur la course. Une façon de courir qui ne surprend plus l'ancien vainqueur du Tour d'Espagne.

Vidéo - Julian Alaphilippe a conservé son titre ce dimanche !

 

"On a l'impression qu'il a cette capacité et cette facilité à se connaître..."

"À la fois il me surprend et à la fois je me dis mais non, car ce n'est pas la première fois qu'il fait ça. Il me surprend dans le sens où ces dernières semaines, il n'était pas dominateur comme il a pu le montrer. [...] C'est lorsqu'il arrive aux grands rendez-vous et là où il veut vraiment gagner, il a le petit truc en plus qui fait la grosse différence. On a l'impression qu'il a cette capacité et cette facilité à se connaître, à faire une préparation millimétrée pour que le jour J il se retrouve largement au dessus de ses adversaires. En tout cas, c'est ce qu'il nous a montrés l'an passé et cette année avec une domination dans le final qui était juste époustouflante", explique Laurent Jalabert à France Info.

 

"Je crois qu'il ne faut pas chercher à le comparer à quelqu'un d'autre"

Parmi les facteurs de la réussite de Julian Alaphilippe, l'ancien coureur professionnel évoque notamment sa stabilité au sein de la Deceuninck-Quick Step. "Cela pousse les uns et les autres a peut-être encore plus se sublimer car il y a une rivalité interne. Si tu veux garder une position de leader ou être celui qui va être protégé au début d'une grande course, il faut donner des garanties et gagner des courses. Il est sûr que s'il avait évolué dans une équipe qui gagne très peu, peut-être qu'il cultiverait moins cette envie de gagner. [...] Je pense qu'il a trouvé un bel équilibre dans cette équipe et c'est pour cela qu'il y a aussi resigné trois ans", déclare-t-il.

Pour finir, Laurent Jalabert est revenu sur sa possible ressemblance avec Julian Alaphilippe. "Je pense qu'il est assez unique comme gars. Moi je me reconnais un peu en lui au début de sa carrière parce qu'il allait vite au sprint et puis après il a fait la différence sur des courses où il fallait du punch. J'étais un petit peu dans le même registre et on avait des points communs à ce niveau-là. Mais après je n'ai jamais été champion du monde en ligne, ce sont des palmarès un peu différents. Et j'ai gagné des courses à étapes, ce qu'il n'a pas encore réussi à faire. Je crois qu'il ne faut pas chercher à le comparer à quelqu'un d'autre et qu'il est assez unique en son genre. C'est du Alaphilippe quoi...", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Le parcours du Tour de France 2022, il est parfait pour qui ?



















Partenaires

Publicité
Publicité