Route
Route - Jacky Maillot : «Groupama-FDJ a eu deux cas asymptomatiques» Photo : @GroupamaFDJ

Route - Jacky Maillot : «Groupama-FDJ a eu deux cas asymptomatiques»

Jacky Maillot, chef du service médical de la Groupama-FDJ est revenu, auprès du journal L’Équipe, sur le protocole sanitaire appliqué au sein de la formation française. Les premiers dépistages ont commencé à la fin du mois de juin. "Nous avons eu deux cas de coureurs asymptomatiques, qui ont été infectés sans présenter de symptômes, grâce à leurs anticorps", révèle le médecin. Cette campagne de test effectuée avant les stages alpestres auquel ont participé plusieurs groupes de travail – celui de Thibaut Pinot pour le 107e Tour de France (du 29 août au 20 septembre), les rouleurs et les sprinteurs - se poursuit à l’amorce de la reprise.

Marc Madiot : "Je n'ai pas besoin d'être rassuré... !"

 

La Groupama-FDJ sera au départ du Tour de Burgos (28 juillet-1er août), la Route d’Occitanie (1er-4 août) et les Strade Bianche (1er août). Chaque coureur doit passer "deux tests avant les courses WorldTour et ProSeries : un premier à six jours du départ, un deuxième à trois jours, afin d’augmenter les chances de déceler un porteur du virus dans le cas où le premier test est négatif. Pour les autres épreuves, il n'y a qu'un seul test, trois jours avant le départ", poursuit le praticien. Au total, les quarante coureurs qui composent l’équipe professionnelle et Continentale seront soumis à 500 dépistages pendant le mois d’août. "Une sacrée gymnastique logistique", confie Jacky Maillot. 

 

Un budget à plus de 100 000 €

La formation de Marc Madiot prévoit un budget à plus de 100 000 € pour les tests sérologiques pendant la saison. À chaque épreuve, les organisateurs disposeront d’un médecin qui contrôlera le protocole sanitaire et alertera si un cas est suspecté. Avec un potentiel risque que la course s’arrête. "Pour l'instant, on n'a pas d'informations précises sur la gestion d'un cas positif. […] Si cette situation survenait, il faudrait prélever rapidement les "cas contacts" (l'environnement proche de la personne infectée) car on ne peut pas bloquer une équipe entière, sinon on n'aura plus personne à la fin des grands Tours...", conseille-t-il.

 

Une société spécialiste de l'hygiène au service de la Groupama-FDJ

Alors que les organisateurs du Tour de France, des Championnats de France et d’Europe planchent sur leur protocole sanitaire, la Groupama-FDJ réitéra le même dispositif appliqué sur le Tour 2019. "On va faire ce qu'on a fait l'an dernier avec des résultats très satisfaisants : la désinfection des chambres, des salles de restaurant, du bus, de la climatisation, à l'aide d'aérosol, d'une solution hydroalcoolique virucide, par une société spécialisée dans l'hygiène. Sur le Tour, un employé de cette société sera chargé de la désinfection", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter Milan-San Remo le 8 août ?



















Publicité

Partenaires

Publicité