Route
Route - Gianni Bugno, portrait du fuoriclasse musicien Photo : @Giroditalia

Route - Gianni Bugno, portrait du fuoriclasse musicien

Au début de ce Tour d'Italie, dominé par Primoz Roglic, certains ont pu se demander si le Slovène allait égaler la performance réalisée en 1990 par Gianni Bugno, en portant le maillot rose du début à la fin de l'épreuve. Très vite, et cela principalement en raison d'une équipe assez faible, le leader de la Jumbo-Visma dut renoncer à rejoindre dans les tablettes l'Italien qui surclassa l’édition 1990, tutoyant les nuages, en devançant de plus 6 minutes le Français Charly Mottet.

Gianni Bugno, le président du CPA, à l'arrivée de Tour 2018

Un fuoriclasse à l'italienne

Le nom de Gianni Bugno évoque un fuoriclasse d'exception dont l'histoire retiendra qu'il fut deux fois champion du monde en 1991 et 1992. Coureur à l'élégance folle, Bugno signera 63 victoires professionnelles et presque autant de places d'honneur. Lombard à l'accent rude et à la fine intelligence, il fit fureur dans ses jeunes années éclaboussant de sa classe le peloton amateur transalpin. L'Italie, malgré les nombreux titres de Moreno Argentin, n'a alors pas encore remplacé dans son cœur le duo Moser - Saronni et voit dans l’émergence de ce pistard hors pair un nouveau maestro.

Surnommé « le musicien » en raison d'un traitement de musicothérapie utilisé pour soigner des troubles de l'oreille interne qui lui occasionnaient de nombreuses chutes, Gianni Bugno, de 1986 à 1989, opère une razzia sur les courses italiennes, remporte une victoire d'étape sur le Tour de France, une autre sur le Giro, et prend la 2e place du Tour de Lombardie et de Gand-Wevelgem, s’affirmant comme un coursier tout terrain à la palette très large. En 1990, Bugno marche sur l'eau. Il débute la saison par une victoire retentissante dans Milan-San Remo, enchaîne avec le sélectif Tour du Trentin, survole le Giro et rafle deux étapes du Tour de France. Enfin, il remporte la Coupe du Monde et termine n°1 mondial. Excusez du peu !

 

Grand soliste, mais mauvais leader

Pourtant, et même s'il va encore signer de prestigieuses victoires, l'acmé de sa carrière est bientôt derrière lui. 1991 sera néanmoins une année faste qui le verra décrocher le titre mondial avec le maillot national sur le dos. Il accrochera également à son palmarès la Classique de San Sebastian, une victoire à l'Alpe d'Huez et la 2e place du Tour de France derrière l'inaccessible Miguel Indurain. Gianni Bugno s'avère très vite un grand soliste mais un mauvais leader. Associé à Laurent Fignon sur le Tour de France dans l'équipe Gatorade, il manque d'agressivité et ne sait pas utiliser les forces de son équipe en nourrissant trop d'admiration à l'égard de son adversaire espagnol, et cela au risque de ne pas vraiment l'inquiéter. Secret, il se replie aussi dans une sourde mélancolie qui le fait souvent traîner à l'arrière du peloton où il évoque, parfois avec Claudio Chiappucci, désigné comme son rival par la presse italienne, un penchant obsessionnel pour l’hélicoptère.

Dès lors, en dépit d'un second titre national, d'un nouveau maillot arc-en-ciel aux dépens de Laurent Jalabert, d'un beau Milan-Turin et d'un grand Tour des Flandres, Gianni Bugno laissera filer une carrière en dent de scie. Il prendra sa retraite en 1998 à 34 ans après voir rejoint l'exigeante équipe Mapei pour s'adjuger une étape du Tour d'Espagne et courir un dernier Tour de Lombardie, qu'il ne finira pas. Membre du club très fermé des coureurs à avoir gagné au moins une étape sur les trois grands tours, Gianni Bugno est depuis 2010 un apprécié et respecté président du syndicat des coureurs. Trop altruiste décidément.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Cédric BRU

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Le parcours du Tour de France 2020 vous plaît-il ?







Partenaires