END adsense -->
Route
Route - Geraint Thomas, reprise en douceur... avant l'apothéose cet été ? Photo : @Sirotti

Route - Geraint Thomas, reprise en douceur... avant l'apothéose cet été ?

Geraint Thomas, un début de saison en douceur... Avant l'apothéose cet été ? Le vainqueur du Tour de France 2018 a déjà son programme ficelé pour la saison. Tirreno-Adriatico, Tour de Romandie, Tour de Suisse… Et finalement le Tour de France et les Jeux Olympiques, ses objectifs ultimes. Pour commencer l’année en douceur, Thomas a entamé le circuit par le Tour de l’Algarve, qu’il confiait fin février à Cyclingnews prendre plutôt en tant qu’homme support que fer de lance du Team INEOS. Retour sur l’état d’esprit du champion avant la course et sur son palmarès impressionnant.

Tour de France 2018 - Le clapping de Geraint Thomas à Paris

 

Une saison 2019 en dents de scie

"L’année dernière était très différente des autres de ma carrière, après avoir gagné le Tour. Je ne suis pas encore dans ma meilleure forme mais mes statistiques sont encourageantes. Je suis bien plus léger qu’au même moment l’année dernière et ça se ressent sur mes performances."

En effet, Thomas a commencé la saison dernière dans la difficulté. Une 12ème place sur les Strade Bianche, l’abandon de Tirreno-Adriatico à cause de problèmes gastriques et une 40ème position au Tour du Pays Basque montrent un début de saison en demi-teinte. Il revient sur le devant de la scène début mai en finissant le Tour de Romandie à la troisième place. Il chute le mois suivant et doit abandonner le Tour de Suisse, mais performe au Tour de France en finissant à la deuxième place, derrière son coéquipier Egan Bernal ce qui offre un doublé au Team INEOS. Pour ceux qui aiment parier sur le cyclisme, Thomas a une cote de 7 au 20 février 2020 pour la victoire au Tour de France, ce qui prouve que même les bookmakers ont espoir dans les chances du Gallois.

La dernière compétition de Thomas avant le Tour d’Algarve s’est tenue en septembre dernier aux Championnats du Monde, cette course était donc surtout pour revenir dans le feu de l’action. Un retour sur les routes après une pause bien méritée pour lui et sa famille, ce qui ne l'a pas empêché de s'entraîner dur pour autant.

C’est donc avec sérénité et sans trop de pression que le Gallois a considéré ce début de saison. Le calme avant la tempête de titres ? Thomas n’en est pas à son coup d’essai et compte bien remporter le Tour de France et une troisième médaille olympique cet été à Tokyo 2020. En effet, en 2008 puis en 2012 il remporte avec l’équipe britannique la médaille d’or de poursuite par équipe sur piste, battant au passage à plusieurs reprises leurs propres records du monde et attisant certaines convoitises.

 

La terreur des pistes

Car en parallèle de ses performances sur les routes, Thomas était aussi un redoutable cycliste sur piste. Dès 2008, aux côtés de Clancy, Wiggins et Manning, il aide son équipe à garder son titre de championne du monde. Ils établiront au passage un nouveau record du monde en 3 minutes 56 secondes 322. Rebelotte aux Jeux Olympiques de la même année, où ils éliminent les Russes puis les Danois en finale en améliorant leur record de plus de 3 secondes (3 minutes 53 secondes 314).

Il réitèrera le doublé en 2012, cette fois ci avec Edward Clancy, Steven Burke et Peter Kennaugh, améliorant à trois reprises leur ancien record du monde, le portant à 3 minutes 51 secondes 659 en devançant les Australiens de trois secondes. Il faudra attendre 4 ans pour que les Britanniques réitèrent l'exploit aux jeux de Rio, avant de se faire voler la vedette par les Australiens en 2018 puis 2019.

 

Des ambitions olympiques

Ayant abandonné depuis quelques temps les pistes pour la route, c’est dans cette discipline qu’il concourra cette année. "Gagner une autre médaille d’or dans le contre-la-montre ou la course sur route serait incroyable. J’ai grandi en regardant les Jeux Olympiques, c’est le plus haut niveau du sport."

Et le fait que la compétition débutera six jours seulement après la fin du Tour de France ne lui fait pas peur. Réaliste, il sait que les opportunités de ce genre ne se représenteront pas éternellement. Comme l’ont fait avant lui Lance Armstrong, Alexandre Vinokourov ou Laurent Jalabert, Geraint Thomas pense tenter le challenge des Ironman après sa carrière dans le cyclisme. En attendant d’être un homme de fer, peut-être sera-t-il cette année l’homme en jaune, puis en or ?

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Cyclism'Actu

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »


L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts


Sondage

Que pensez-vous de l'idée de Maracineanu : un Tour à huis clos !










Partenaires