Route
Route - Eddy Merckx : «Le Tour d'Italie n'a pas été respecté» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Route - Eddy Merckx : «Le Tour d'Italie n'a pas été respecté»

En observateur averti et grand connaisseur du monde du cyclisme, Eddy Merckx a estimé dans les colonnes de Tuttobicciweb que tenter de faire reprendre la saison 2020 malgré les contraintes et les risques liés à la pandémie de coronavirus était essentiel. "Il faut au moins essayer, que ce soit pour les équipes, pour les fans mais aussi pour les sponsors. Le vélo risque de s'effondrer sinon. De nombreuses équipes risquent de disparaître si les courses ne reprennent pas. Attendre que ça se passe et ne rien faire serait la pire des solutions. Il faudra prendre beaucoup de précautions bien sûr, mais une tentative doit être faite".

Tour 2019 - Quand Eddy Merckx parlait de Julian Alaphilippe

Interrogé également sur la concurrence terrible (Liège-Bastogne-Liège, Tour des Flandres, Paris-Roubaix...) que va devoir affronter le Tour d'Italie en cette saison 2020, ce qui a de grandes chances de rendre son plateau moins attrayant, le quintuple vainqueur du Grand Tour italien ne comprend pas le choix de l'UCI d'avoir autant densifié ce mois d'octobre. "Il est évident que certains chevauchements étaient inévitables. Mais le Giro n'a pas été bien traité, il n'a pas été respecté. De grandes classiques auraient également dû être programmées pendant le Tour de France. Personne ne peut nier l'énorme importance du Tour, que ce soit économiquement et médiatiquement, mais les autres courses méritent également le respect".

 

"Gagner un 5e Tour sera très difficile pour Chris Froome s'il n'a pas une grosse équipe à ses côtés"

Informé comme tout le monde des tensions actuelles entre le Team INEOS et Chris Froome, Eddy Merckx pense que la quête d'un cinquième Tour de France pour le Britannique, déjà compliquée avant cet épisode, le serait encore plus s'il était amené à changer d'équipe. "Je ne sais pas comment Chris Froome va, ni s'il s'est complètement remis de son accident. J'ai entendu dire qu'il voulait quitter INEOS car il ne supporterait pas la rivalité interne avec Egan Bernal et Geraint Thomas. Mais gagner un cinquième Tour sera très difficile pour lui s'il n'a pas une grosse équipe à ses côtés comme cela s'est produit lors de ses quatre premières victoires".

 

"Il y a trop de spécialisation aujourd'hui"

Le Belge de 74 ans a enfin exprimé sa vision du cyclisme actuel, qu'il a comparé, avec une pointe de regret, avec celui de son époque. "Il y a trop de spécialisation aujourd'hui. Les coureurs se fixent trop peu d'objectifs par saison, ce qui fait que vous ne les voyez plus. Si cela ne tenait qu'à moi, j'obligerais tous les coureurs à disputer un certain nombre de courses par an. Nous verrions alors qui est le plus fort dans notre sport. Et je donnerais également aux cyclistes le même salaire que les footballeurs car notre sport est le plus dur du monde", conclut le Cannibale.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter le Critérium du Dauphiné ?



















Publicité

Partenaires

Publicité