Route
Route - David Gaudu : «J'ai la chance d'être à côté de Thibaut Pinot» Photo : Sirotti

Route - David Gaudu : «J'ai la chance d'être à côté de Thibaut Pinot»

De retour après un stage dans les Alpes avec son équipe Groupama-FDJDavid Gaudu a pris la parole juste avant l’entame de sa course de reprise, le Tour de Burgos (28 juillet–1er août), pour évoquer ses ambitions à la fois personnelles et collectives. Après des semaines d’entraînement sur ses routes bretonnes, le Finistérien a retrouvé ses partenaires d’entraînement pour un dernier gros bloc de travail et de reconnaissance des étapes alpestres du Critérium du Dauphiné (12-16 août) et du Tour de France (29 août-20 septembre), dont le col de Loze, lieu d'arrivée de la 17e étape.

David Gaudu en stage dans les Alpes avec Groupama-FDJ

"C’est une bonne chose dans la mesure où ce sera l’une des arrivées les plus dures du Tour cette année", juge le coureur français sur le site de son équipe. "Ce n’est pas un col simple à gérer. […] On ne sait pas comment ça se passera, qui plus est en troisième semaine du Tour. Personnellement, c’est une montée que j’affectionne, qui correspond à mes qualités de grimpeur et de puncheur. Elle a l’air d’avoir plu à Thibaut aussi".

 

"Je suis content de la façon dont ça se passe actuellement"

Comme la saison dernière, le staff de Marc Madiot a articulé son groupe du Tour de France autour du tandem Thibaut Pinot – David Gaudu. Une relation qui plutôt bien marché sur l’édition précédente. "On a tous en tête les images de l’an passé. On a envie de rééditer la même chose, ou presque, en ajoutant simplement une petite pierre à l’édifice. […] Je suis simplement content de la façon dont ça se passe actuellement. J’ai la chance d’être à côté de Thibaut et ça me permet d’emmagasiner énormément d’expérience, assure-t-il. 

Le duo sera aligné pour la première fois à l’occasion du Critérium du Dauphiné (12-16 août), premier round entre les favoris de la Grande Boucle. "Le Critérium du Dauphiné servira surtout à réhabituer le groupe à courir et vivre ensemble. On pourra travailler nos automatismes avec Thibaut, mais c’est assez fluide me concernant. […] Pour lui, je suis peut-être l’équipier le plus facile à gérer. Pour ce qui est du sportif, le parcours du Dauphiné sera très dur et l’objectif sera évidemment d’aller chercher un bon classement général avec Thibaut." 

 

"La Vuelta ne sera pas un « rattrapage » du Tour"

 Avec une saison complètement remaniée, David Gaudu ne sait pas encore si sa formation visera le classement général du Tour d’Espagne en toute fin d'exercice. "La Vuelta ne sera pas un « rattrapage » du Tour. Sinon, on aurait seulement annoncé le Tour à notre programme dans un premier temps… Pour le moment c’est un rendez-vous planifié. On sait qu’on visera la Vuelta après le Tour, mais on ne sait pas pour quoi on s’y rendra, comment on sortira du Tour ni comment se sera passé le Tour. On verra cela le moment venu", déclare-t-il.

 

"La direction sait où elle m’emmène et je lui fais confiance à 100%"

Alors qu’il fêtera ses 24 ans en octobre prochain, le Breton s’est confié sur ses ambitions personnelles et sa progression après avoir intégré les rangs professionnels en 2017. "Je suis davantage quelqu’un qui vit au jour le jour, qui prend les courses les unes après les autres et qui essaie de faire au mieux à chaque saison qui passe, confie-t-il. "Je ne me suis pas forcément dit : "dans cinq ans, je dois être leader". Je ne raisonne pas comme ça. Je pense simplement que ça suit son cours. La direction sait où elle m’emmène et je lui fais confiance à 100%. Il y a forcément un plan de carrière derrière tout ça mais je ne suis pas du genre à établir des temps de passage. Je veux simplement faire du mieux possible, dès que je le peux, sur les courses où je le peux." 

 

"Je n’ai pas envie de rester orphelin de victoire dans un col"

Le jeune grimpeur aura carte blanche dès mardi sur Tour de Burgos. Il a d’ailleurs coché les étapes décisives. "Il y a deux belles arrivées au sommet qui me correspondent et j’ai envie de répondre présent. Si on peut aller chercher un beau résultat, on ne va pas s’en priver. Il n’y a pas d’objectifs précis si ce n’est de donner le meilleur." Reconduit pour trois années supplémentaires au sein de formation française, David Gaudu s’inscrit dans un plan de carrière destiné à devenir leader sur les Grands Tours. Et n'a qu’une hâte : remporter une course de prestige. 

 

"J’ai forcément hâte de pouvoir accrocher ma première victoire en montagne en WorldTour. Je suis impatient d’en gagner une belle. […] J’espère que ça va venir, mais c’est difficile à ressentir en dehors des courses. Ma progression laisse à penser que ça peut se produire. Je n’ai pas envie de rester orphelin de victoire dans un col, de demeurer parmi les bien placés plutôt qu’en vainqueur. J’espère que je vais réussir à gagner de belles courses prochainement, et j’ai un bel exemple à suivre dans l’équipe en la personne de Thibaut", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter Milan-San Remo le 8 août ?



















Publicité

Partenaires

Publicité