Route d'Occitanie
Route d'Occitanie - Lilian Calmejane« loin derrière Froome et Bernal» Photo : @RouteOccitanie

Route d'Occitanie - Lilian Calmejane« loin derrière Froome et Bernal»

Déjà dans l'échappée la veille, Lilian Calmejane (Total Direct Energie) a attaqué une nouvelle fois dans le final de la 2e étape de la 44e Route d'Occitanie. Il a cependant été rattrapé et n'a donc pas pu empêcher la victoire de Sonny Colbrelli (Bahrain-McLaren). Mais à l'arrivée, le Tarnais s'est tout de même montré satisfait de son étape."Aujourd'hui, une belle étape. Je ne voulais pas aller dans l'échappée après les efforts d'hier et parce que je savais qu'elle avait peu de chances d'aller au bout. On avait aussi une bonne carte avec Niccolò (Bonifazio) qui fait 3e. Mais j'ai quand même tenté ma chance dans la côte de Monestiés. Il y avait un petit coup à jouer, mais derrière ça roule très vite, c'est du haut niveau. Ce n'est pas seulement en posant une banderille qu'on peut aller au bout.", a-t-il ainsi expliqué.

Vidéo - Route d'Occitanie - Calmejane à l'arrivée de la 2e étape

Le baroudeur de l'équipe Total Direct Energie est également revenu sur le confinement et ce retour à la compétition après 4 mois d'arrêt : "J'étais quasiment en mode "on" depuis 5 ans. Cela m'a permis de faire un petit reset. Donc moi, cette pause, m'a fait plutôt du bien. Je l'ai bien vécu, je me suis bien reposé, bien ressourcé. Quand j'ai repris le vélo, j'ai pris encore plus de plaisir et quand il y a du plaisir, souvent il y a de la performance et de la performance. [...] Dans l'approche de grosses courses comme le championnat de France ou le Tour de France, quand il n'y a pas d'accroc, c'est pour moi l'idéal. Donc pour l'instant, tous les voyants sont au vert."

 

"C'est une magnifique organisation"

Ce retour à compétition était aussi l'occasion pour Lilian Calmejane de courir à nouveau la Route d'Occitanie et d'ainsi fouler en compétition ses routes d'entraînement. "La Route d'Occitanie, je ne l'ai faite qu'une fois en 2016. Depuis, ma préparation passe par le Tour de Suisse donc ça me prive de la Route d'Occitanie. C'est bien dommage parce qu'il y a une magnifique organisation et la course passe quasiment tout le temps à la maison", a expliqué satisfait le vainqueur d'étape sur le Tour de France.

"Tous les voyants sont au vert"

Après deux étapes destinées pour les sprinteurs, la troisième étape permettra enfin aux grimpeurs d'en découdre. S'il espère réaliser une bonne performance, Lilian Calmejane ne s'attend tout de même pas à pouvoir rivaliser avec les futurs favoris du Tour de France : "Il faut rester à sa place. Quand vous avez des garçons comme Froome et Bernal qui vont surement gagner le Tour de France, Calmejane il est loin derrière et c'est normal ! Je n'ai pas les mêmes capacités qu'eux, pas les mêmes qualités de grimpeur. Derrière, le niveau est assez hétérogène. Donc ça vaut le coup de s'approcher pour voir où on en est : si on a bien bossé en montagne, pour voir si le coup de pédale est bon. [...] Le dernier col est dur, mais ce n'est pas non plus un col d'une heure comme le port de Balès. C'est un col que je n'aime pas trop. C'est tellement long que ça ne correspond pas vraiment à mes qualités de puncheur. Mais Peyresourde et le dernier (ndlr. le col de Beyrèdes) font partie des cols que j'aime bien. Donc si je suis dans un grand jour, j'essaierai de faire une étape pour essayer d'être dans le haut du classement. Mais je ne prends pas la tête. C'est juste un bon test demain."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Timothé SOULIÉ

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui sera champion du monde sur route dimanche ?



















Publicité

Partenaires

Publicité