Route - Carthy, Geoghegan Hart... les nouveaux joyaux de la couronne !
Route
Photo : Sirotti

Route - Carthy, Geoghegan Hart... les nouveaux joyaux de la couronne !

On pensait l’hégémonie britannique finie sur les Grands Tours avec les difficultés de Christopher Froome et Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) depuis deux saisons. C’était sans compter sur la nouvelle génération, menée par Tao Geoghegan Hart (INEOS Grenadiers) et Hugh Carthy (EF-Pro Cycling), prête à prendre la relève de ses illustres aînés sur les épreuves de trois semaines. Focus sur les nouveaux joyaux de la couronne britannique.

Vidéo - Tao Geoghegan Hart vainqueur final du Giro 2020

 

Froome, Thomas... la fin d'un cycle gagnant ?

Pendant près d’une décennie, le cyclisme britannique a été la référence mondiale sur les Grands Tours et plus particulièrement sur le Tour de France avec six victoires sur les neuf dernières éditions : Bradley Wiggins (2012), Christopher Froome (2013, 2015, 2016, 2017) et Geraint Thomas (2018). Ces succès couronnaient ainsi la stratégie mise en place par la formation Sky (désormais INEOS Grenadiers) depuis plusieurs années. En plus de ses leaders incontournables, l’équipe de Dave Brailsford possédait également des lieutenants venus d’outre-Manche avec Luke Rowe, Ian Stannard, Ben Swift ou encore Peter Kennaugh. Cette génération dorée a fait les belles heures du cyclisme britannique.

Néanmoins, les années passaient, et alors que les Britains continuaient à remporter les plus grandes courses, l’héritier de la couronne n’etait toujours pas arrivé pour perpétuer "cette tradition". Mais les victoires demeuraient toujours là. En 2018, le cyclisme britannique réalisait un Grand Chelem historique : Christopher Froome (Giro), Geraint Thomas (Tour de France), Simon Yates (Mitchelton-Scott, Tour d’Espagne). Un triomphe sans égal. Pourtant, l’année suivante n’était pas du même acabit pour la Grande-Bretagne avec un seul podium sur la Grande Boucle (Geraint Thomas). Pire : cette saison marquait également un tournant dans la carrière de "Froomey" puisqu’il a été victime d’une lourde chute lors du Critérium du Dauphiné. Un accident qui aurait pu lui faire arrêter le cyclisme.

 

L'ascension fulgurante de Tao Geoghegan Hart !

Grâce à sa volonté, Christopher Froome est revenu dans le peloton mais son niveau ne lui permet pas (pour le moment) d’espérer un nouveau sacre sur une épreuve de trois semaines. Les défaillances répétées des frères Adam et Simon Yates (Mitchelton-Scott) ont été un facteur important des performances en baisse des coureurs britanniques sur les Grands Tours. Une longue traversée du désert semblait alors inévitable pour le royaume d’outre-Manche... Au contraire, il a fallu attendre une saison avant de revoir un Britain sur la plus haute marche du podium. Le salut est donc venu de la nouvelle génération présumée "plus faible".

Dans cette saison 2020, si particulière en raison du COVID-19, Tao Geoghegan Hart (INEOS Grenadiers) et Hugh Carthy (EF-Pro Cycling) ont permis à la Grande-Bretagne de truster le podium des Grands Tours. Le premier a été le vainqueur surprise du 103e Tour d'Italie. Le coureur de 25 ans, qui ne devait être qu'un simple équipier pour Geraint Thomas, a surpris les observateurs par sa régularité. Une ascension fulgurante pour le jeune grimpeur qui n'avait jamais fait mieux que 20e (Vuelta 2019). "Tao rêvait de devenir cycliste professionnel. Il a quitté l'école pour cela et maintenant, il gagne le Giro. Cela ressemble à un véritable conte de fées pour lui", s'enthousiasmait Dave Brailsford après la victoire de son poulain.

 

Une nouvelle génération prometteuse

Hugh Carthy s'est également distingué cette année. S'il n'a pas remporté le Tour d'Espagne, le natif de Preston a décroché son premier podium (3e). Le grimpeur de 26 ans a surtout fait parler ses qualités en haute montagne comme l'illustre sa victoire au sommet de l'Angliru. Cette grande performance constitue un déclic dans la carrière du coureur d'EF-Pro Cycling. "J'ai fait un saut qualitatif. D'après ce que la presse dit, j'ai été étonnant", déclarait-il. Désormais la question se pose : les deux coureurs peuvent-ils s'inscrire dans la durée ou seront-ils des héros éphémères pour la Grande-Bretagne ?

En attendant d'avoir une réponse définitive, ces résultats ont mis en lumière une nouvelle génération outre-Manche. Derrière ces deux coureurs, de nombreux jeunes ont montré de belles choses cette année : James Knox (Deceuninck-Quick Step, 25 ans), Mark Donovan (Team Sunweb, 21 ans) ou encore Simon Carr (NIPPO Delko One Provence, 22 ans). Même au niveau du sprint, les Britanniques semblent enfin avoir trouvé des successeurs à Mark Cavendish (Bahrain-McLaren), l’homme aux 30 victoires sur le Tour de France mais en déclin depuis plusieurs saisons, avec Ethan Hayter (INEOS Grenadiers, 22 ans) et Jake Stewart (Groupama-FDJ, 21 ans).


Chris Froome : "Croyez-moi, je suis loin d'être fini"

Néanmoins, le plus espoir des Britains reste Thomas Pidcock. Le coureur de 21 ans, qui rejoindra la formation INEOS Grenadiers l’année prochaine, est capable de remporter le Tour d’Italie U-23 (2020) mais également Paris-Roubaix Espoirs (2019). Preuve de son immense talent. L’avenir semble donc radieux pour la Grande-Bretagne, d’autant que "les anciens" n'ont pas dit leur dernier mot. Après une saison compliquée, Geraint Thomas voudra se racheter en 2021. Idem pour les frères Yates. Adam a même décidé de changer d'air pour relancer sa carrière.

Et Christopher Froome ? L'inconnue reste totale. Malgré ses grandes difficultés, le Kényan blanc ne perd pas espoir de retrouver les sommets afin de rejoindre le cercle fermé des plus grands vainqueurs du Tour de France : "J'ai reçu beaucoup de messages me disant de prendre ma retraite. Si j'avais abandonné à chaque fois que les choses se sont compliquées durant ma carrière, je n'aurais rien accompli. Croyez-moi quand je vous dit que je suis loin d'être fini." Même si le coureur de 35 ans n'arrive pas à revenir au top, une chose demeure certaine : la succession du roi est déjà assurée !

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

29/11 Média Toutes vos vidéos de cyclisme sont à voir sur Cyclism'Actu TV 29/11 Cyclo-cross Un temps en danger, le Superprestige de Boom aura bien lieu 29/11 Tour de France Wout Van Aert : "En 2022, je veux le maillot vert..." 29/11 Route Michael Gogl, ambitieux : "Je dois devenir plus constant" 29/11 Route Pour découvrir le Québec dans la roue ... de Pascal Hervé ! 29/11 Piste Fin de carrière pour Theo Bos, qui va entraîner l'équipe de Chine 29/11 Sondage Pogacar, Bernal... qui est le meilleur grimpeur de la saison ? 29/11 Divers Deux ans de prison requis contre Bernard Sainz, "Docteur Mabuse" 29/11 Cyclo-cross INEOS Grenadiers confirme le programme de Tom Pidcock 29/11 Bilan Selon vous, Tom Dumoulin est le meilleur rouleur de l'année ! 29/11 Paris-Nice Le parcours de Paris-Nice 2022 sera connu le 5 janvier 29/11 Route Bauhaus, Cavendish, Padun... ils sont toujours sans contrat ! 29/11 Route L'équipe Burgos-BH dévoile son maillot pour la saison 2022 29/11 Tour de Pologne Les étapes du 79e Tour de Pologne ont été dévoilées 29/11 Route Les quinze nommés pour le trophée de cycliste africain de l'année 29/11 Tour de Valence L'équipe Bahrain-Victorious sera au départ en 2022 29/11 Route Andreas Kron : "Mon rêve est de remporter Liège-Bastogne-Liège" 29/11 Agenda Vélo Superprestige, Champions League... Le menu de la semaine 29/11 Média Rejoignez la rédac' Cyclism'Actu en cette fin d'année ! 29/11 Transfert Lopez, Sagan, Bennett, Viviani... Tous les transferts !
Publicité

Sondage

Quel est le meilleur grimpeur de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité