Route - Benjamin Thomas : «Je vais découvrir le Tour de France... »
Route
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Route - Benjamin Thomas : «Je vais découvrir le Tour de France... »

Après quatre années passées au sein de la Groupama-FDJ, Benjamin Thomas s'est lancé un nouveau défi en rejoignant la Cofidis"C'est un nouveau départ, un nouveau challenge. j'avais envie de changer un peu d'air, et mon arrivée chez Cofidis est comme un nouveau départ. Il y a une belle dynamique dans l'équipe et un fort recrutement cette année, il y a aussi comme une nouvelle identité avec ce nouveau maillot, donc ça va vraiment être un beau challenge et j'ai hâte d'être aux premières courses de l'année", a-t-il déclaré au micro de Cyclism'Actu.

Vidéo - Benjamin Thomas répond aux questions de Cyclism'Actu

 

"L'accent va être mis sur la route"

Ces dernières années, Benjamin Thomas a beaucoup brillé sur la piste, glanant quatre titres de champion du monde (américaine et omnium en 2017, omnium en 2020 et course aux points en 2021) ainsi qu'une médaille de bronze sur l'américaine lors des derniers Jeux olympiques. Cependant, avec son arrivée chez Cofidis, la route va devenir sa priorité. "Alors cette année ce sera plus route que piste, mais les deux continueront à cohabiter. L'accent va être mis sur la route, j'aurai plus de responsabilités et plus d'objectifs, et la piste viendra plus en fin de saison avec notamment les championnats du monde à Saint-Quentin-en-Yvelines qui seront une manière idéale de clôturer la saison, tout en démarrant le parcours vers Paris 2024", a-t-il indiqué.

 

"Faire progresser l'équipe sur le contre-la-montre"

Sur la route, Benjamin Thomas s'est notamment illustré par ses capacités de rouleur, lui qui est double champion de France du contre-la-montre (2019 et 2021). Chez Cofidis, il apportera toute son expérience dans le domaine. "Il y a aussi d'autres bons rouleurs comme Max Walscheid qui a énormément progressé sur le contre-la-montre. Un coureur comme Ion Izagirre, lorsqu'il joue les classements généraux, se sert des contre-la-montre pour performer. Mon rôle, ce sera de faire progresser l'équipe sur le matériel, essayer de faire gagner des gains marginaux. C'est une belle responsabilité, c'est une des missions qui m'a été donnée pour cette année, mais pas que", a-t-il expliqué.

 

"J'ai comme tourné un premier chapitre de ma carrière"

Aujourd'hui âgé de 26 ans, Benjamin Thomas a beaucoup évolué depuis ses débuts pros en 2015 avec l'Armée de Terre. Il se sent désormais prêt à passer un cap. "J'arrive dans mes meilleures années et j'avais envie de sortir un peu de mon cocon, d'essayer de voir ce que je pouvais donner en ayant un peu plus de responsabilités, essayer de gagner des courses. Après les JO de Tokyo, j'ai comme tourné un premier chapitre de ma carrière et maintenant je me tourne vers la route un peu plus. Même si j'ai Paris 2024 dans un coin de la tête, ces prochaines années l'objectif sera vraiment de progresser sur la route, gagner des courses et découvrir le Tour de France et y performer", a-t-il déclaré.

 

"À moi de m'affirmer dans l'équipe"

Le Tour de France justement, Benjamin Thomas n'y a encore jamais participé, mais il espère bien découvrir la Grande Boucle dès cette année. "La balle est dans mon camp. L'équipe me fait confiance avec un programme de courses dès le début de saison qui est taillé sur mesure pour moi. À moi de m'affirmer dans l'équipe et de gagner la confiance de l'équipe pour mériter une sélection pour le Tour de France. Mais l'objectif de l'année reste de gagner des courses, même si j'espère me préparer au mieux pour ce grand rendez-vous de l'été."

 

Sa compagne Martina Alzini a aussi rejoint Cofidis

Pour finir, Benjamin Thomas a évoqué l'équipe féminine de Cofidis qui a été créée il y a peu. Une équipe où évolue une certaine Martina Alzini, qui n'est autre que sa compagne. "Elle a été contactée quelques semaines avant moi. Cédric Vasseur n'était pas au courant qu'on était ensemble parce qu'on est plutôt discrets. Elle s'appelle Martina Alzini, elle est italienne, elle sera un peu la sprinteuse et la fille des Classiques dans l'équipe. La coïncidence a fait qu'on a été contactés un peu à la même période, et quand j'ai mis Cédric au courant de notre relation, il était forcément ravi. Pour nous, c'est une source de motivation et on a donc pris la décision de rejoindre l'équipe, même si on a décidé chacun de manière indépendante. Mais pour tous les deux, c'était le meilleur choix. En tout cas, j'espère qu'elle s'épanouira dans cette équipe dont ce sera la première année. J'espère qu'elle ira chercher de grands résultats et pourquoi pas voir cette équipe sur le Tour de France féminin. Ce serait un beau clin d'oeil que je participe à mon premier Tour de France cette année et que Martina aussi", a-t-il conclu.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Quelle est la recrue la plus attendue pour la saison 2022 ?















Partenaires

Publicité
Publicité