Route
Route - Arnaud Courteille va mettre un terme à sa carrière en 2020 Photo : Sirotti

Route - Arnaud Courteille va mettre un terme à sa carrière en 2020

Passé professionnel en 2011 au sein de la FDJ, Arnaud Courteille, 31 ans, a décidé qu'il mettrait un terme à sa carrière à l'issue de cette atypique saison 2020. C'est sur le site de son équipe actuelle, la B&B Hotels-Vital Concept, que ce choix a été rendu public. "Au terme d’une réflexion longue, nourrie, personnelle et familiale, Arnaud Courteille a décidé de quitter les pelotons à la fin de la saison. Après dix ans dans la peau d’un coureur cycliste professionnel, il veut pleinement vivre sa vie de père de famille et embrasser une nouvelle carrière. Si les contours de son futur professionnel restent à dessiner, il est sûr de son choix et se réjouit des événements qui l’attendent : une fin de saison le cœur léger et un deuxième enfant, prévu pour décembre."

Arnaud Courteille sur le Tour d'Espagne 2013

 

"Je n’ai jamais eu un caractère de leader"

Champion de France Espoirs en 2008 devant Arthur Vichot et Romain Hardy, Arnaud Courteille aura connu deux équipes dans sa carrière, disputé sept Grands Tours - trois Giro et quatre Vuelta - et connu comme meilleurs résultats deux 2e place sur des étapes du Tour de Savoie Mont Blanc en 2018. Mais c'est surtout dans un rôle d'équipier qu'il s'est épanoui. "Cela m’a plu d’avoir ce rôle d’équipier auprès de leaders forts. Cinq titres de champion de France en sept ans, des étapes sur le Giro et sur la Vuelta, c’est exceptionnel. Dans mes jeunes années, je rêvais de devenir un coureur capable de remporter de belles courses mais il m’aurait fallu être meilleur physiquement. Je pense être dur au mal, capable d’encaisser beaucoup de choses mais je n’ai jamais eu un caractère de leader."

 

"Je n’ai pas envie de faire l’année de trop et de perdre l’envie de m’entraîner"

Opéré de l'artère iliaque en novembre 2018, le natif de Saint-Hilaire-du-Harcouët n'a pas senti les bienfaits, comme il l'espérait, de cette intervention chirurgicale, et sent qu'il est arrivé au bout de ses capacités physiques. "Après l'opération, l’amélioration n’a pas été si significative et je n’ai pas franchi de cap physiquement. Je pense avoir atteint mon meilleur niveau et mon statut au sein de l’équipe n’évoluera plus. Or, je n’ai pas envie de faire l’année de trop et de perdre l’envie de m’entraîner, à me faire botter les fesses en course. Aujourd’hui, j’aspire à prendre le temps de savoir ce dont j’ai vraiment envie et ce pour quoi je suis fait une fois cette page tournée. Avant d’en terminer avec le cyclisme professionnel, il me reste trois mois de compétitions et j’espère les vivre libéré mentalement, décomplexé et sans peur de prendre ma chance", conclut le futur retraité des pelotons.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter Milan-San Remo le 8 août ?



















Publicité

Partenaires

Publicité