Route
Route - Alaphilippe : «Le Tour des Flandres, c'est du pur cyclisme !» Photo : @deceuninckquickstep

Route - Alaphilippe : «Le Tour des Flandres, c'est du pur cyclisme !»

Malchanceux dimanche sur le Tour des Flandres alors qu'il semblait être dans une forme exceptionnelle et qu'il se trouvait en tête de la course avec Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Wout Van Aert (Jumbo-Visma), Julian Alaphilippe est revenu en longueur sur sa première expérience sur le Ronde.

Vidéo - La chute de Julian Alaphilippe sur le Tour des Flandres

 

"Je me suis senti à l'aise dans les monts"

"Le Tour des Flandres marquait ma dernière sortie de la saison", explique en préambule le coureur de la Deceuninck-Quick Step sur le site de son équipe. "J'étais très heureux à l'idée de découvrir enfin cette course mythique, dont je rêvais depuis plusieurs années. Je me suis senti à l'aise dans les monts et je n'ai connu aucun problème lorsque nous avons abordé les premières montées de la journée. Je me suis alors dit que je devais essayer quelque chose dans le Koppenberg. Je me suis retrouvé dans un groupe de trois à l'avant. Les choses se passaient bien, nous travaillions bien ensemble et j'étais sur la bonne voie pour un top 3..."

 

"Ma course s'est terminée en une seconde"

Jusqu'à ce moment fatidique où le champion du monde percute une moto qui roulait au ralenti sur la droite de la route. "Ma course s'est terminée en une seconde. J'avais mal à l'épaule et mal à la main, j'avais vraiment de grosses douleurs. Au début, j'avais vraiment peur que quelque chose de grave me soit arrivé. Je peux donc dire que j'ai eu un peu de chance compte tenu de tout cela, même si je ne peux pas m'empêcher de penser à ce que cela aurait donné si j'avais pu continuer la course", confie celui qui s'est fait opérer lundi avec succès de la main droite.

 

"Ça m'a fait réaliser à quel point les pavés me manquaient"

Même s'il a été touché par le mauvais sort, Julian Alaphilippe a beaucoup apprécié sa première sur le Tour des Flandres, une course qu'il est impatient de refaire. "Je suis heureux d'avoir eu cette opportunité de découvrir la course. Cela m'a donné envie de plus et je peux déjà vous dire que je veux y retourner dès l'année prochaine [...] Je veux honorer au maximum mon maillot de champion du monde, et c'est pourquoi mon désir est de retourner en Flandre. Ça m'a fait réaliser à quel point les pavés me manquaient. Je les adore, c'est un type de course complètement différent, plus sauvage, brutal, nerveux, dur, vraiment spécial. C'est du pur cyclisme !"

 

"J'ai vécu des montagnes russes d'émotions en 2020, sur et hors du vélo"

Comblé par son titre de champion du monde, le coureur de 28 ans s'est enfin exprimé au sujet de cette année 2020 qui restera inoubliable. "Mon année a été spéciale, belle et bizarre à la fois. J'ai eu des moments vraiment fantastiques, d'autres mauvais, et j'ai vécu des montagnes russes d'émotions, sur et hors du vélo [...] Remporter le titre mondial a été le point culminant de ma saison car c'était un de mes vieux rêves, quelque chose que je poursuivais depuis de nombreuses années et pour lequel j'ai travaillé très dur. Si on ajoute à cela ma victoire d'étape sur le Tour de France, qui a été un énorme soulagement, les trois jours que j'ai passés avec le maillot jaune et mon succès à la Flèche Brabançonne, je peux vraiment être content de ce qu'il s'est passé", conclut le numéro 6 mondial.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité