Paris-Tours - Arnaud Démare s'impose devant Bonnamour et Stuyven !
Paris-Tours
Photo : @ParisTours

Paris-Tours - Arnaud Démare s'impose devant Bonnamour et Stuyven !

Incapable de trouver l'ouverture depuis de nombreuses semaines, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a remis les pendules à l'heure en remportant Paris-Tours ce dimanche ! L'ancien champion de France s'est imposé avec la manière en attaquant dans le final pour revenir sur les hommes de tête avant de régler Franck Bonnamour (B&B Hotels), Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) et Stan Dewulf (AG2R Citroën) dans un sprint à quatre. Démare succède au palmarès à Casper Pedersen et conclut donc sa saison en beauté avec une 9e victoire, incontestablement la plus belle.

Vidéo - Arnaud Démare s'était exprimé avant Paris-Roubaix

 

Franck Bonnamour tout proche de la consécration

Élu coureur le plus combatif du Tour de France et très en forme depuis plusieurs mois, Franck Bonnamour est passé tout près de sa première victoire chez les pros. Toujours présent à l'avant, le Français s'est retrouvé en tête en compagnie de Dewulf et Frederik Frison (Lotto Soudal) - qui a ensuite crevé - à un peu plus de 40 kilomètres de l'arrivée. Bonnamour et Dewulf ont ensuite résisté quasiment jusqu'au bout, mais ils ont été repris par Démare et Stuyven, qui étaient sortis en contre, à 300 mètres de la ligne. Même s'il a une bonne pointe de vitesse, Bonnamour n'a rien pu faire au sprint contre le coureur de la Groupama-FDJ et a dû se contenter de la 2e place. Mais vu le niveau qu'il a affiché cette année, sa première victoire devrait arriver très rapidement...

 

Un début de course ultra rapide, Duval à l'avant pour sa dernière

Gijs Leemreize (Jumbo-Visma) et Julien Duval (AG2R Citroën), qui dispute la dernière course de sa carrière, sont les premiers à réussir à sortir du peloton. Une chute collective survient qulques instants plus tard et Anthony Turgis (TotalEnergies) se retrouve notamment à terre, mais il repart, au contraire de Guy Sagiv (Israel Start-Up Nation). Ensuite, Rune Herregodts (Sport Vlaanderen-Baloise) rejoint les deux hommes de tête et le peloton laisse filer. L'équipe Groupama-FDJ tente bien d'accélérer l'allure pour créer des bordures, mais tout rentre finalement dans l'ordre. Après cette accélération, le peloton s'arrête complètement et les trois hommes de tête prennent le large. Ils vont alors compter jusqu'à 8 minutes d'avance avant que l'écart ne commence à diminuer sous l'impulsion des formations Alpecin-Fenix et Team DSM.

 

Une trentaine d'hommes forts se détachent

À 100 kilomètres de l'arrivée, les trois fuyards n'ont plus que 2 minutes d'avance sur le peloton, qui a bien accéléré. Le rythme est tellement élevé que le peloton se casse en deux, et un groupe d'une trentaine de coureurs se détache avec la plupart des favoris. Ils reprennent très rapidement les hommes de tête, tandis que derrière, le second peloton perd du terrain. C'est la formation Bingoal-WB qui mène la chasse, mais l'écart se maintient aux alentours des 40''.

On retrouve alors 37 hommes à l'avant, dont Arnaud Démare et Stefan Küng (Groupama-FDJ), Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix), Greg Van Avermaet et Oliver Naesen (AG2R Citroën), Casper Pedersen, Cees Bol et Soren Kragh Andersen (Team DSM), Florian Vermeersch (Lotto Soudal), Christophe Laporte (Cofidis), Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Adrien Petit (TotalEnergies), Sep Vanmarcke (Israel Start-Up Nation), Danny van Poppel (Intermarché-Wanty-Gobert), Franck Bonnamour (B&B Hotels), Evaldas Siskevicius (Delko) ainsi que cinq coureurs de l'équipe Arkéa-Samsic (dont Connor Swift et Clément Russo), la formation la mieux représentée à l'avant. Mais il reste encore plus de 50 kilomètres à parcourir et les principales diffcultés sont à venir, que ce soit des petites côtes ou des chemins de vignes.

 

Franck Bonnamour à l'avant, Madouas très actif

Dès le premier chemin, Laporte est victime d'une crevaison alors qu'il venait pourtant d'accélérer, et il se retrouve dans le deuxième peloton. Devant, la course s'emballe avec Connor Swift (Arkéa-Samsic) et Frederik Frison (Lotto Soudal) qui sortent du groupe de tête. Ils sont rejoints par Stan Dewulf (AG2R Citroën) et Bonnamour, puis Swift disparaît rapidement de ce groupe, victime d'une crevaison. Pendant ce temps-là, le peloton principal a repris la plupart des coureurs intercalés, alors qu'il reste 40 kilomètres à parcourir. Comme d'habitude, de nombreux coureurs ont crevé sur les chemins de vigne : Laporte et Swift donc, mais aussi Vermeersch, Timo Roosen (Jumbo-Visma), Dries De Bondt (Alpecin-Fenix)... même si c'est clairement moins la loterie que les années précédentes. 

Les derniers hommes intercalés sont finalement repris par le peloton - enfin ce qu'il en reste - à 34 kilomètres de l'arrivée, alors que le trio de tête compte environ 45'' d'avance. La Groupama-FDJ accélère vraiment dans la Côte de la Rochère puis dans le chemin de vigne qui suit, et de nombreux coureurs lâchent prise, dont le tenant du titre Casper Pedersen et Niki Terpstra (TotalEnergies). Valentin Madouas (Groupama-FDJ) notamment est très actif et attaque à plusieurs reprises, et il sort en compagnie de Stuyven et Philipsen. Ces trois hommes sont repris par ce qu'il reste du peloton, mais il ne reste plus beaucoup de monde et ça roule très fort. Malgré ce rythme très élevé, Bonnamour, Frison et Dewulf sont toujours devant, même s'ils ne comptent plus que 20'' d'avance à 18 kilomètres de l'arrivée.

 

Bonnamour-Dewulf vs Démare-Stuyven

Six coureurs arrivent à s'extirper du peloton : Madouas, Démare, Stuyven, Bob Jungels (AG2R Citroën), Matis Louvel (Arkéa-Samsic) et Roger Adria (Kern Pharma). Ce groupe fait le trou avec le peloton, ce qui oblige la Cofidis à réagir. Devant, les trois hommes de tête résistent toujours bien, mais ils perdent Frison, qui est victime d'une crevaison. Même chose pour Stefan Küng et Christophe Laporte derrière, et ces deux coureurs perdent alors toute chance de victoire. À 11 kilomètres de l'arrivée, Bonnamour et Dewulf comptent toujours une vingtaine de secondes d'avance sur le groupe Démare. Ce dernier passe alors à l'attaque et sort en compagnie de Stuyven, et un très beau duel s'installe entre les duos Bonnamour-Dewulf d'un côté et Démare-Stuyven de l'autre.

 

Arnaud Démare est allé la chercher

Démare et Stuyven grappillent seconde après seconde sur Bonnamour et Dewulf, mais il y a toujours 10'' d'écart à 5 kilomètres de l'arrivée. En tout cas, la victoire va se jouer entre ces quatre hommes car derrière, ce qu'il reste du peloton est trop loin et surtout très désorganisé. Devant, le bras de fer tourne à l'avantage de Stuyven et Démare, qui sont sur le point de revenir sous la flamme rouge, mais la jonction n'est pas encore faite. Ça rentre finalement à 300 mètres de la ligne, et la victoire se joue au sprint entre les quatre hommes. Démare se montre alors le plus fort en devançant Bonnamour et Stuyven. Dewulf termine 4e, tandis que Danny van Poppel (Intermarché-Wanty-Gobert) règle le sprint du peloton pour la 5e place devant Bryan Coquard (B&B Hotels).

Classement général

1FRADEMARE ArnaudGroupama-FDJ4h33'07"
2FRABONNAMOUR Franck B&B Hotels p/b KTMm.t.
3BELSTUYVEN JasperTrek-Segafredom.t.
4BELDEWULF StanAG2R Citroen+ 3"
5NEDVAN POPPEL DannyIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 40"
6FRACOQUARD BryanB&B Hotels p/b KTM+ 40"
7BELMARIT ArneSport Vlaanderen - Baloise+ 40"
8ITAPASQUALON AndreaIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 40"
9FRATRARIEUX JulienDelko+ 40"
10BELCAPIOT AmauryArkea - Samsic+ 40"
11BELVAN HOECKE GijsAG2R Citroen+ 40"
12BELLEYSEN SenneLotto - Soudal U23+ 40"
13FRALEROUX SamuelXelliss-Roubaix Lille Métropole+ 40"
14FRATABELLION ValentinXelliss-Roubaix Lille Métropole+ 40"
15BELALLEGAERT PietCofidis, Solutions Credits+ 40"
16FRATURGIS AnthonyTeam TotalEnergies+ 40"
17ESPBERRADE UrkoKern Pharma+ 40"
18FRALOUVEL MatisArkea - Samsic+ 40"
19ESPADRIA RogerKern Pharma+ 40"
20NEDVAN EMDEN JosTeam Jumbo-Visma+ 40"
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Qui est la plus grosse déception de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité