Polynormande
Polynormande - Périchon espère 'être en forme ce week-end' Photo : Sirotti

Polynormande - Périchon espère "être en forme ce week-end"

Vainqueur de l'édition 2018 de la Polynormande devant Pierre Gouault (Natura4Ever-Roubaix Lille Métropole) et Lorrenzo Manzin (Vital Concept-B&B Hôtels), Pierre-Luc Périchon remettra son titre en jeu dimanche sur la onzième épreuve de la Coupe de France 2019. Le coureur de la formation Cofidis, qui sera notamment accompagné de Nacer Bouhanni et Stéphane Rossetto, est revenu sur le site de son équipe sur sa victoire de l'an dernier ainsi que sur son Tour de France 2019.

Pierre-Luc Périchon au départ de Paris-Roubaix 2017

"Il y a un an, j’étais déçu de ne pas avoir fait le Tour de France alors que je pensais avoir ma place. Je voulais prendre ma revanche. J’avais été sélectionné pour les championnats d’Europe et je m’étais entraîné pour cette échéance. Quand j’arrive sur la Polynormande, c’est pour moi un prélude pour le championnat d’Europe. J’étais en forme ! C’était pour moi une grande satisfaction car la condition était présente et c’était une réponse sur le terrain à ma non sélection sur le Tour de France." Présent sur le Tour cette année, le natif de Bourg-en-Bresse s'est montré très actif sur la Grande Boucle, prenant notamment une belle huitième place lors de l'étape de Gap après avoir été longtemps le seul poursuivant du futur vainqueur Matteo Trentin (Mitchelton-Scott) dans le col de la Sentinelle.

 

"Je ne pensais pas rivaliser avec des coureurs comme Trentin ou Nibali"

"Je suis assez satisfait de mon Tour de France car j’y ai été acteur et j’y ai pris du plaisir. Comme nous perdons Nicolas Edet et Christophe Laporte lors de la première semaine, mes objectifs n’étaient plus les mêmes. J’ai épaulé Jesus Herrada dans la montagne mais j’avais aussi la liberté de partir dans les coups quand je voulais et de courir plus pour moi. Au final je ne pensais pas rivaliser avec des coureurs comme Matteo Trentin à Gap ou Vincenzo Nibali à Val Thorens."

 

"J'ai du mal à remettre en marche"

Rassuré sur son avenir juste avant le départ du Tour avec sa prolongation de contrat d'un an chez Cofidis, Pierre-Luc Périchon est sorti du mois de juillet un peu malade et part du coup un peu dans l'inconnu concernant la course de dimanche. "J’ai un peu de mal à me remettre en marche. J’ai terminé le Tour avec un petit rhume, qui était nasal mais qui est descendu dans les bronches. J’ai encore de petits symptômes et j’ai du mal à remettre en marche à l’entrainement. J’’espère être en forme ce week-end. C’est toujours compliqué après 3 semaines de Tour, les sensations sont spéciales et reviennent doucement."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires