Paris-Roubaix - Guesdon : «On l'a déjà fait une fois, on peut le refaire»
Paris-Roubaix
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Paris-Roubaix - Guesdon : «On l'a déjà fait une fois, on peut le refaire»

Frédéric Guesdon attend toujours son successeur... Vainqueur de Paris-Roubaix en 1997, l'ancien coureur emblématique de la structure FDJ est le dernier Français à avoir levé les bras sur l'Enfer du Nord. Désormais directeur sportif au sein de l'équipe dirigée par Marc Madiot, Guesdon aborde toujours cette course avec bonheur et motivation. Il s'est confié au micro de Cyclism'Actu à deux jours du départ de l'épreuve.

Vidéo - Guesdon au micro de Cyclism'Actu avant Paris-Roubaix

 

Qui va remporter Paris-Roubaix dimanche ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

"Quand on aime Paris-Roubaix, qu'il soit en avril ou en octobre..."

Pour la première fois de son histoire, Paris-Roubaix aura lieu en octobre. À l'époque où il était coureur, Frédéric Guesdon n'aurait pas été dérangé par ce changement de date. "De toute façon quand on aime Paris-Roubaix, qu'il soit en avril ou en octobre... Ce n'est pas la date qui va nous faire ne pas l'aimer. Personnellement, ça ne m'aurait pas dérangé car j'aimais bien les fins de saison. Une chose est sûre, ce Paris-Roubaix va être spécial, ce sera la première fois en octobre et on risque d'avoir de la pluie pour la première fois depuis 20 ans. Aucun coureur au départ n'a déjà fait Paris-Roubaix dans ces conditions", a-t-il expliqué.

 

"On espère jouer les premiers rôles"

Même si elle dispose de belles cartes avec Arnaud Démare et Stefan Küng, la Groupama-FDJ ne se présentera pas au départ dans la peau de l'équipe favorite. Mais Guesdon ne manque pas d'ambition. "On y croit en tout cas, on ne serait pas au départ sinon. On aura une équipe très motivée et on ne va pas partir en se disant qu'on va faire une place d'honneur. On part bien sûr pour gagner. Énormément de facteurs rentrent en compte sur cette course et si tout se passe bien pour nous, on espère jouer les premiers rôles. Parmi les favoris, on retrouve les mêmes noms que d'habitude. Des Van der Poel et Van Aert vont être à l'aise surtout s'il pleut, Stybar a fait forte impression dimanche dernier. Côté français, on a Florian Sénéchal qui a fait des bons résultats ces derniers temps, et chez nous, on croit beaucoup en Arnaud Démare et Stefan Küng", a-t-il déclaré.

 

"La recette ? Déjà, c'est d'aimer cette course"

Comment faire alors pour l'emporter contre les grands favoris ? "La recette ? Déjà, c'est d'aimer cette course", répond Guesdon. "Notre encadrement est très motivé pour cette course et peut-être que les coureurs le ressentent un peu plus ce jour-là. L'équipe a gagné Paris-Roubaix dès sa première année avec moi, et depuis à chaque fois qu'on est au départ on est très motivés. On l'a déjà fait une fois, on peut le refaire une deuxième fois." En revanche, comme tout le monde, il craint les nombreux problèmes qui peuvent survenir sur Paris-Roubaix, surtout s'il pleut. "La chute ou la crevaison au mauvais moment, ça peut nous enlever la victoire ou un bon classement", a-t-il conclu.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Quel est le meilleur grimpeur de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité