Paris-Roubaix - Christian Prudhomme : «On ne décide pas de tout...»
Paris-Roubaix
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Paris-Roubaix - Christian Prudhomme : «On ne décide pas de tout...»

C'est désormais officiel : Paris-Roubaix n'aura pas lieu le 11 avril prochain, mais le 3 octobre (la veille pour la course féminine). Malgré la volonté des organisateurs et de différents élus des communes traversées par la course, la situation sanitaire et les restrictions imposées par le gouvernement ont eu raison d'une tenue de la course à la date initialement prévue. "Malheureusement, nous ne décidons pas de tout. La décision du report a été prise en étroite collaboration avec les élus et selon les contraintes sanitaires du moment", a affirmé Christian Prudhomme, le directeur du cyclisme chez Amaury Sport Organisation (ASO), dans les colonnes du journal L'Équipe.

Vidéo - La réaction et message de Madiot sur Paris-Roubaix reporté !

 

"Certains étaient prêts à s'arracher le coeur pour que la course ait lieu"

"Nous sommes en zone confinée partout", poursuit-il. "Des courses ont lieu de l'autre côté de la frontière, c'est vrai, mais la Belgique, elle, n'est pas confinée. Je peux vous assurer qu'on a fait tout ce qu'on pouvait faire, jusqu'au bout, pour maintenir l'épreuve à sa date initiale." Déterminé à ce que l'Enfer du Nord ait lieu en 2021 - "il n'est pas envisageable que cette course n'ait pas lieu pour la deuxième année de suite" - d'oû ce report au mois d'octobre, Christian Prudhomme a également révélé que l'hypothèse de changements sur le parcours avant été sérieusement envisagée la semaine dernière et que les élus du Nord étaient prêts à de nombreux sacrifices pour que la course puisse se dérouler.

"Lors de la reconnaissance de la semaine dernière, nous étions alors à la recherche de solutions concrètes, tangibles. Le but était de voir si en supprimant certains secteurs, on aurait pu tenir plus facilement le public potentiel [...] Certains étaient prêts à s'arracher le coeur pour que la course ait lieu. Par exemple, Salvatore Castiglione, le maire de Wallers et vice-président de la région, nous a dit, et je veux l'en remercier : "Si pour sauver Roubaix, il faut qu'il n'y ait pas la trouée d'Arenberg, ça m'arracherait le coeur, mais je serais d'accord." Nous étions prêts à faire ce genre de sacrifice au nom de la course, certains élus aussi, mais cela n'a rien changé", conclut le directeur du Tour de France.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Quel est le meilleur grimpeur de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité