Paris-Nice - Warren Barguil et Nacer Bouhanni pour mener Arkéa-Samsic
Paris-Nice
Photo : @Arkea_Samsic

Paris-Nice - Warren Barguil et Nacer Bouhanni pour mener Arkéa-Samsic

La formation Arkéa-Samsic se présentera avec deux leaders au départ de Paris-Nice : Warren Barguil, qui visera le classement général, et Nacer Bouhanni, qui essaiera de décrocher une victoire d'étape au sprint. Ils seront accompagnés de Maxime Bouet, Anthony Delaplace, Dan McLay, Clément Russo et Connor Swift et seront dirigés par Yvon Caër, qui s'est exprimé à deux jours du départ de la course.

Vidéo - Tout savoir sur le parcours de Paris-Nice 2021

 

Caër : "Nous savons que Warren apprécie cette épreuve"

"L'objectif de Warren Barguil sera de réaliser le meilleur classement général possible au terme de cette compétition", a déclaré Caër. "Énoncer un objectif chiffré a très peu de sens ! Qui plus est sur une course comme Paris-Nice, laquelle peut donner lieu à scenarii multiples et, surtout, très évolutifs au fil des jours. Nous savons que Warren apprécie cette épreuve. Il y aura certes le chrono à gérer en milieu de semaine, mais il a démontré de réels progrès dans la discipline, notamment l’an passé sur les routes du Tour. La fin de course, aussi, sera plus à son avantage."

"En filigrane, nous aurons également comme objectif les étapes pouvant s’achever sur un sprint massif, avec Nacer Bouhanni", a ajouté Caër. "Sur ce qu’il a démontré depuis le début de saison entre l’Étoile de Bessèges et le Tour de la Provence, Nacer peut réaliser de belles performances sur cette édition 2021 de Paris-Nice. Nous avons de réelles ambitions avec notre sprinteur numéro 1. Nous allons le mettre dans les meilleures dispositions afin qu’il soit en mesure de remporter une étape. Il en a réellement les moyens."

 

Barguil : "J'ai toujours autant de plaisir à disputer Paris-Nice"

De son côté, Warren Barguil n'a toujours été en réussite sur Paris-Nice. Certes, il a déjà fini dans le top 10 du général (8e en 2017), mais il y a aussi connu pas mal de mésaventures, notamment l'an passé quand il a été exclu dès la première étape pour s'être trop abrité derrière une voiture. "Il s’agit un peu entre Paris-Nice et moi, du genre : 'Je t’aime, moi non plus !' Mais ce qui est bien pour cette épreuve, c’est que je ne suis pas rancunier. J’ai toujours autant de plaisir à la disputer, et je sais que la vie reste un équilibre, et que donc, forcément, je vais réussir de nouveau une belle prestation à l’occasion de ce premier grand rendez-vous de la saison, comme ce fut le cas en 2017, avec l’obtention d’une 8e place au classement général à Nice", a déclaré le Breton. 

"Cette année de surcroît Paris-Nice offre de belles étapes vallonnées et usantes, comme celle dans les Monts du Beaujolais, ou celle dans l’arrière-pays Niçois, avec le col de la Colmiane. La première partie comme toujours lors de la redescente vers le Sud de la France pourra être soumise au vent et aux bordures. Il conviendra donc d’être vigilant. Cette compétition est l’épreuve idéale pour poser de bonnes bases pour la suite de la saison, avec une semaine de course à très haut-niveau", a-t-il conclu.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 104e Tour d'Italie ?



















Partenaires

Publicité
Publicité