Paris-Nice
Paris-Nice - Schachmann gagne devant Teuns, Julian Alaphilippe 4e Photo : @ParisNice

Paris-Nice - Schachmann gagne devant Teuns, Julian Alaphilippe 4e

Au terme d'une course palpitante de bout en bout, Max Schachmann (Bora-Hansgrohe) a remporté la 1ère étape de Paris-Nice. L'Allemand est sorti du peloton dans la côte finale en compagnie de Dylan Teuns (Bahrain-McLaren) pour revenir sur Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) et Tiesj Benoot (Sunweb), qui étaient devant depuis plusieurs kilomètres, avant s'imposer au sprint devant Teuns, Benoot et Alaphilippe, qui n'avait plus de jus dans les derniers mètres.

Paris-Nice 2020 - Max Schachmann remporte la 1ère étape

Grâce à sa victoire, Schachmann prend les commandes du classement général devant Benoot et Teuns après cette première étape qui a déjà fait des dégâts. Plusieurs favoris ont perdu du temps, comme Romain Bardet (AG2R La Mondiale) et Warren Barguil (Arkéa-Samsic), qui ont chuté à un moment critique de la course. Bardet a terminé dans un groupe en compagnie de Richie Porte (Trek-Segafredo), Guillaume Martin (Cofidis) et Lilian Calmejane (Total Direct Energie) à près de trois minutes du vainqueur, tandis que Barguil, qui semblait souffrir, a fini beaucoup plus loin. En revanche, Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo), Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), Sergio Higuita et Michael Woods (EF Education First) ont terminé dans le premier peloton qui a coupé la ligne à 15'' de Schachmann.

 

Hivert et Combaud en tête

L'échappée du jour se forme très rapidement et est composée de deux coureurs : Romain Combaud (Nippo Delko One Provence) et Jonathan Hivert (Total Direct Energie). Leur avance va quasiment atteindre les 6 minutes avant que le peloton ne mette en route. L'équipe Circus-Wanty Gobert accélère alors fortement le rythme et provoque des cassures. Richie Porte (Trek-Segafredo) notamment est piégé mais tout rentre dans l'ordre quelques minutes plus tard alors que les coureurs entrent dans les 100 derniers kilomètres.

 

Le peloton explose, Bardet et Barguil chutent

Avec ces accélérations, l'avance des échappés a fondu, et ils sont finalement repris à 75km du but par un peloton toujours nerveux. Hivert n'a pas dit son dernier mot et attaque dans la côte de Neauphle-le-Château pour aller prendre les points au sommet, il continue ensuite son effort mais est finalement revu. La course s'emballe alors avec une chute de Romain Bardet et Warren barguil dans un rond-point. Le leader de l'équipe AG2R La Mondiale repart assez rapidement, mais le champion de France est plus touché et met de longues minute à repartir. Pendant ce temps-là, le peloton a explosé avec le vent et on retrouve un groupe de 16 en tête : Quintana, Swift, Le Gac, Molard, Grossschartner, Konrad, Alaphilippe, Asgreen, Stybar, Lemoine, Arndt, Benoot, Bol, Kragh Andersen, Neilands et Pacher. Un premier peloton est juste derrière à 20'' et est emmené par l'équipe EF Education First, Romain Bardet est dans un deuxième peloton à 1' et Barguil est beaucoup plus loin.

 

Alaphilippe et Benoot à l'attaque

La bataille fait rage entre le groupe Alaphilippe et le peloton EF Education First. À 30km du but, les hommes de tête ont encore 20'' d'avance, tandis que Bardet pointe à presque 2'. Alaphilippe fait l'effort pour passer en tête au sprint intermédiaire de Montainville et prendre 3'' de bonifications, puis le Français poursuit son effort avec Benoot dans sa roue. Le duo prend le large, tandis que leurs anciens compagnons d'échappée sont enfin repris par le peloton. À 20km de la ligne, Alaphilippe et Benoot comptent 35'' d'avance sur le peloton et plus de 2' sur le groupe Bardet, dans lequel se trouve également Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) et Sam Bennett (Bora-Hansgrohe).

 

Alaphilippe et Benoot trop juste face à Schachmann et Teuns

Le duo de tête a toujours une trentaine de secondes d'avance au moment d'entrer dans les 10 derniers kilomètres. Le peloton réagit enfin et revient à 15'' des fuyards dans la dernière ascension de la côte de Neauphle-la-Château, mais les deux hommes résistent admirablement. Derrière Dylan Teuns (Bahrain-McLaren) sort en contre avec Max Schachmann (Bora-Hansgrohe) dans sa roue, et ils se rapprochent à quelques mètres d'Alaphilippe et de Benoot. Au prix d'un gros effort, ils reviennent à 2km de la ligne, et la victoire va se jouer entre ces quatre hommes. Benoot attaque sous la flamme rouge, Alaphilippe ramène tout le monde mais le Français est cuit. Teuns lance alors le sprint, mais il est débordé par Schachmann qui s'impose. Benoot prend la 3e place devant Alaphilippe, qui n'avait plus les jambes dans les derniers mètres et qui manque la victoire et le maillot jaune. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Romain Bardet doit-il quitter AG2R La Mondiale à la fin de la saison ?







Publicité

Partenaires

Publicité